Fo1
dans ,

CAN 2023 : Les signaux définitivement au vert pour la Côte d’Ivoire

Par

le


Avant le début des demi-finales de la CAN 2023, les spéculations vont bon train au sujet du vainqueur final. Que ce soit la Côte d’Ivoire, le Nigéria, la RDC ou encore l’Afrique du Sud qui restent en lice, les chances pour le sacre diffèrent.

Après les phases de poules, les huitièmes et les quarts de finales, la CAN 2023 est à l’étape des demi-finales. Ce mercredi, les deux rencontres qui livreront les finalistes du dimanche se joueront respectivement au stade de Bouaké entre le Nigéria et l’Afrique du Sud (17h GMT) et à Abidjan entre la Côte d’Ivoire (20h GMT). Après l’élimination des grandes équipes comme le Sénégal, le Maroc, l’Algérie ou encore le Cameroun, les deux pays ronflants parmi les demi-finalistes de cette 34e édition de la Coupe d’Afrique des Nations sont les Super Eagles et les Éléphants.

CAN 2023 : Les signaux définitivement au vert pour la Côte d'Ivoire

Si l’on ne doit pas sous-estimer le travail des deux autres équipes, notamment la RDC qui réalise une bonne CAN avec son sélectionneur Sebastien Desabre, plusieurs facteurs clés jouent cependant en leur défaveur. Au football, en particulier sur le continent africain, des détails bien précis pèsent énormément dans la balance pour gagner un trophée. Et dans cette 34e édition de la plus grande messe du football sur le continent africain, ce sont les Ivoiriens qui sont bien partis pour le sacre final, malgré ce que disent les supercalculateurs. Voici quelques raisons.

L’ascendance psychologique

Parmi les quatre pays qui vont lutter pour arracher une place en finale ce mercredi, la Côte d’Ivoire est la seule qui a vécu une compétition assez mouvementée. Considérés comme favoris avant le début de la CAN, les Éléphants ont failli être éliminés plus tôt que prévu avec deux défaites (une contre le Nigéria et la plus humiliante contre la Guinée-Équatoriale). Pour être en demi aujourd’hui, les Ivoiriens ont dû attendre jusqu’au dernier moment pour passer en tant que quatrième meilleur troisième des phases de groupe.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

Depuis le « repêchage », le pays organisateur de la CAN 2023 a décidé de sauver la face. Et avec le nouveau sélectionneur, l’intérimaire Emerse Fae (qui devrait rester en poste après la compétition), les joueurs ont pris les choses en main. Au fond du trou, ils ont réussi à écarter les champions d’Afrique, le Sénégal, qui était pourtant l’une des plus grosses équipes du tournoi. Contre le Mali, l’autre ogre de cette CAN, l’infériorité numérique durant toute la deuxième période n’a été qu’un détail. Avec beaucoup de rage, le pays de Didier Drogba avance sereinement et refuse de porter le chapeau de favori malgré la victoire contre deux des plus belles équipes du tournoi. C’est un plus que les autres équipes n’ont certainement pas.

Le douzième homme

CAN 2023 : Les signaux définitivement au vert pour la Côte d'Ivoire

Après le match d’ouverture de la CAN 2023 entre la Côte d’Ivoire, l’ancien sélectionneur français, Claude Le Roy, a poussé un grand coup de gueule au sujet de l’ambiance dans le stade. « Ma grande surprise, c’est que le public se soit beaucoup plus comporté comme spectateur que comme supporters. Et s’ils veulent que les Éléphants aillent jusqu’au bout, il va falloir vraiment qu’ils enflamment beaucoup plus les matchs et que l’équipe sente le public derrière. Aujourd’hui, on a l’impression que ce sont les joueurs qui ont enflammé le public, ce qui devrait être l’inverse. C’est tellement important le public dans ce genre de compétition », a-t-il clamé.

Pour les deux autres matchs de poules, rien n’a vraiment changé malgré ce cri d’alarme pour les Ivoiriens. Cependant, depuis la qualification inespérée pour les huitièmes, tout a changé. L’électrochoc a marché et contre le Sénégal, le public a répondu présent. Le capitaine sénégalais, Kalidou Koulibaly, a d’ailleurs souligné cet aspect après l’élimination de son équipe. Contre le Mali samedi dernier, les supporters ont mis une ambiance folle qui a poussé les joueurs jusqu’au bout du temps réglementaire.

Après la qualification pour le dernier carré, Yahia Fofana a rendu hommage au public tout comme Serge Aurier. Avec ce plus, il sera difficile d’arrêter la Côte d’Ivoire qui file doucement pour prendre la succession des Lions de la Teranga. En tout cas, la RDC aura fort à faire le mercredi prochain.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *