nouveau format pour site bi 27 1 1
dans ,

CAN 2023 : Claude Le Roy fracasse les Ivoiriens après le match d’ouverture

Par

le


Après le premier match d’ouverture de la CAN 2023 entre la Côte d’Ivoire et la Guinée-Bissau, le sorcier blanc, Claude Le Roy, très connu sur le continent africain et dans le monde du foot, n’a pas caché sa déception vis-à-vis du public ivoirien.

La 34e édition de la Coupe d’Afrique des Nations a bel et bien démarré ce samedi. Très attendue, la compétition, riche en couleur et en émotion, a livré une première belle opposition. Lors du match d’ouverture de cette CAN 2023 entre la Côte d’Ivoire et la Guinée-Bissau dans le groupe A, le pays hôte a assuré l’essentiel en remportant la victoire sur un score de 2 buts à 0. Dans un stade Ebimpé à moitié vide (environ 37 mille spectateurs sur les 60 mille places), Seko Fofana et Yayia Fofana ont tout donné pour un beau spectacle qui n’a cependant pas été au rendez-vous selon Claude Le Roy.

Les mots secs de Claude Le Roy sur les supporters

CAN 2023 : Claude Le Roy fracasse les Ivoiriens après le match d'ouverture

En effet, pour l’ancien sélectionneur des Lions Indomptables du Cameroun (1985-1988 et 1998), du Sénégal (1988-1992) ou récemment des Éperviers du Togo (2016-2021), la fête a été gâchée par les supporters ivoiriens. Selon Claude Le Roy qui s’est exprimé au terme de la rencontre d’ouverture, il n’y avait pas de supporters au Stade Ebimpé ce samedi.

« Je pense que les joueurs ont fait le job. Ma grande surprise, c’est que le public se soit beaucoup plus comporté comme spectateur que comme supporters. Et s’ils veulent que les Éléphants aillent jusqu’au bout, il va falloir vraiment qu’ils enflamment beaucoup plus les matchs et que l’équipe sente le public derrière. Aujourd’hui, on a l’impression que ce sont les joueurs qui ont enflammé le public, ce qui devrait être l’inverse. C’est tellement important le public dans ce genre de compétition« , a froidement balancé Claude Le Roy qui connaît plus que tout autre les ingrédients nécessaires qu’il faut pour mettre la main sur la CAN, ancien vainqueur (1988) qu’il est.

Aliou Cissé doit-il quitter son poste de sélectionneur du Sénégal ?

L’appel de Frank Kessié

En tout cas, il s’agit d’un rappel important pour les Ivoiriens qui attendent de voir leur équipe remporter cette CAN 2023. Avant la rencontre, Frank Kessié avait pourtant lancé un vibrant appel aux supporters pour jouer le rôle de douzième homme comme il le faut. « On a le même objectif, hisser le drapeau du pays très haut. Aux supporters ivoiriens, nous sommes dans la même logique, nous devons être unis pour le drapeau, ils doivent être le douzième homme, ils doivent sortir nombreux pour nous soutenir », confiait le joueur d’Al Ahli pour Koaci.com.

Contre une équipe contre la Guinée-Bissau, l’ambiance n’y était pas vraiment, ce qui n’a pas trop dérangé les hommes de Jean-Louis Gasset. Espérons que la prochaine sortie contre le Nigeria soit véritablement marquée par le réveil des supporters qui ont un rôle majeur dans cette belle compétition, comme le soulève Claude Le Roy.

GDwGdgEWAAA69 S 1

La promesse de Fofana pour maintenir la flamme

Du côté des joueurs qui ont assuré le spectacle avec beaucoup de volonté, les erreurs qui ont failli coûter cher vont être corrigées, comme l’a si bien souligné Seko Fofana, l’homme du match d’ouverture de cette CAN 2024. « La journée n’a pas été simple, avec beaucoup d’adrénaline, pas beaucoup de repos. Gagner, c’est quelque chose de très important pour nous. Tout n’a pas été parfait. Tant mieux, j’ai envie de dire, ça va nous permettre de rester humbles et de corriger les erreurs qu’on a pu faire et de faire un très bon match contre le Nigeria« , a indiqué le premier buteur de cette 34e édition de la CAN sur une frappe chirurgicale.

La compétition se poursuit ce dimanche avec de très belles rencontres. Il est une nouvelle fois nécessaire que l’engouement des Ivoiriens constaté dans les rues se fasse ressentir dans les stades et pas seulement aux jours de match des Éléphants. La Côte d’Ivoire veut organiser la plus belle CAN jamais organisée sur le continent africain. Et si tout semble bien se dérouler pour le moment, comme le relève Samuel Eto’o, il va falloir réussir le pari de l’ambiance dans les stades en faisant au maximum le déplacement.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *