FIFI1
dans ,

Côte d’Ivoire – Idriss Diallo : L’erreur fatale à ne pas commettre après la CAN 2023

Par

le


Que ça va vite ! La CAN 2023 va rentrer dans l’histoire le dimanche 11 février prochain en Côte d’Ivoire. Sous l’égide de la FIF dirigée par Idriss Diallo et le COCAN, la plus grande compétition de football sur le continent africain de cette année aura été un succès. Pour les Éléphants, la compétition aura connu une saveur particulière qu’il faut préserver après ce dimanche.

Pour les amateurs du ballon rond en Afrique et dans le monde, la 34è édition de la Coupe d’Afrique des Nations est de loin la mieux organisée de l’histoire. Même si elle n’a pas encore fermé ses portes, la CAN 2023 organisée par la Côte d’Ivoire est une réussite malgré quelques imperfections. Pour la première fois, les équipes participantes à la compétition sont unanimes : les Ivoiriens ont mis la barre haute sur tous les plans. Aujourd’hui, Idriss Diallo peut être fier de son travail abattu avec le COCAN. Malgré un début de compétition compliqué pour les Éléphants, les choses vont mieux depuis les huitièmes de finale.

Côte d'Ivoire - Idriss Diallo : L'erreur fatale à ne pas commettre après la CAN 2023

Le retournement de situation

Aujourd’hui, la Côte d’Ivoire est plus proche d’un troisième sacre que jamais. Après avoir écarté les champions d’Afrique, le Sénégal, au bout d’un match époustouflant et riche en émotion, l’équipe nationale ivoirienne a réussi le pari contre le Mali. Face aux Aigles qui sont l’une des plus belles équipes sur le continent africain pour le moment, Seko Fofana et ses partenaires ont tremblé en quarts de finale ce samedi. Cependant, comme face aux Sénégalais, les choses ont fini par tourner de la meilleure façon avec une nouvelle victoire phénoménale. Avec un Yahia Fofana intraitable ou un Oumar Diakité inarrêtable, les Éléphants ont ébloui.

Si tout va bien actuellement et que l’on parle en bien de la Côte d’Ivoire, c’est aussi grâce au sélectionneur Emerse Fae qui a pris la tête de l’équipe en pleine compétition. En effet, alors que Jean-Louis Gasset était incapable de remobiliser les 27 convoqués pour la CAN 2023 et tâtonnait dans ses choix tactiques quand les choses tournaient mal lors de la phase de poule, Fae a su insuffler un nouveau dynamisme. Il faut le dire, le départ du sélectionneur amené par Idriss Diallo juste après la gifle reçue contre la Guinée-Bissau a fait du bien aux Ivoiriens.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

La nécessité de continuer avec Fae

Alors que certains Ivoiriens, comme Martial Gohourou, estiment que le nouveau sélectionneur intérimaire de la Côte d’Ivoire n’a rien apporté, les faits en disent le contraire. Dès sa prise de fonction, Emerse Fae s’est particulièrement distingué avec son équipe. Avec un discours plus convaincant, teinté d’humilité, l’ancien milieu de terrain des Éléphants de la Côte d’Ivoire (2005-2012, 44 matchs pour 1 but) a su remobiliser les joueurs. Et à l’entraînement, l’on a constaté beaucoup d’engagement et de travail qui paient aujourd’hui.

Dans ses choix tactiques, Fae est tout simplement en train de s’affirmer. Après avoir introduit des joueurs comme Seri dans l’entrejeu pour équilibrer les débats, comme le soulignait l’ancien international ivoirien Alain Traoré après la défaite contre le Nigeria lors du deuxième match de groupe, le sélectionneur de 40 ans n’hésite pas à faire des changements quand il le faut. Contre le Mali en quart de finale, Emerse Fae a rapidement réagi à la pause en sortant les joueurs en difficulté lors de la première période, notamment le capitaine Serge Aurier. Si la Côte d’Ivoire va disputer les demi-finales de la CAN 2023, c’est en partie au choix judicieux du remplaçant de Gasset.

Après la compétition, Idriss Diallo ne devrait en aucun cas changer ce qui est en train de marcher. Autrement dit, Emerse Fae, qui a prouvé que les Ivoiriens n’avaient pas besoin d’Hervé Renard ou d’un sélectionneur étranger pour bien performer, mérite largement un contrat en bonne et due forme et continuer avec les Éléphants.

Pensez-vous qu’Emerse Fae a suffisamment fait pour rester à la tête de l’équipe ivoirienne après la CAN 2023?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *