nouveau format pour site bi 2024 01 26T154832.643
dans ,

CAN 2023 : « Pas le droit de dire non », la forte réaction de Renard après l’échec de son prêt à la Côte d’Ivoire !

Par

le


Ce vendredi, Hervé Renard a évoqué la possibilité d’occuper le poste d’entraîneur temporaire de la Côte d’Ivoire pour la fin de la Coupe d’Afrique des Nations.

Suite au refus de la Fédération Française de Football, le sélectionneur de l’équipe nationale féminine de France se concentre désormais sur l’avenir, en particulier sur la préparation des Jeux Olympiques de Paris avec les Bleues.

Pendant une journée, l’idée séduisante de voir Hervé Renard devenir le sauveur de la Côte d’Ivoire a germé dans son esprit. Après le départ de Jean-Louis Gasset, le sélectionneur de l’équipe féminine de France a été contacté par le chef de la fédération ivoirienne pour potentiellement prendre en main les Éléphants durant la fin de la CAN 2024, qui se déroule en Côte d’Ivoire. Cependant, suite à des échanges entre la fédération ivoirienne de football et la FFF, Philippe Diallo a finalement décliné la proposition de son homologue ivoirien, Idriss Diallo.

image 87 159

Dans un entretien avec le journal L’Équipe, Renard a exprimé ses sentiments : « Quand le président de la Fédération et le Premier ministre du pays vous le demandent, je n’avais pas le droit de dire non. […] Il était hors de question que je refuse si cela avait été possible. Mais toujours avec cette condition incontournable : rester à la tête des Bleues. »

Aliou Cissé doit-il quitter son poste de sélectionneur du Sénégal ?

Renard écarte toute accusation de ‘manque de respect’ envers les Bleues

Hervé Renard, passionné par le football africain et déjà vainqueur de la CAN avec la Zambie en 2012 et la Côte d’Ivoire en 2015, aurait été tenté de relever le défi proposé par les Éléphants cette semaine. Le pays hôte, qualifié de justesse pour les huitièmes de finale et confronté au Sénégal, ne verra cependant pas Renard à sa tête pour ce tournoi. Malgré les critiques de certaines figures du football, comme l’ancienne joueuse Elise Bussaglia, concernant son désir de prendre part à cette mission exceptionnelle, le sélectionneur des Bleues maintient sa position.

Renard s’est défendu contre les accusations de manque de respect : « Est-ce que cela serait un manque de respect ? Tout a été clair dès le départ », a-t-il affirmé au quotidien. « Ce n’était pas une question de choisir l’un ou l’autre. Si l’opportunité était acceptée, je l’aurais saisie, sinon, on passe à autre chose. »

Hervé Renard évoque la « double casquette »

image 87 160

Hervé Renard, toujours aussi engagé et motivé, a récemment évoqué son implication dans l’idée d’une mission brève en tant qu’entraîneur de la Côte d’Ivoire. Il a confirmé avoir reçu des messages de joueuses de l’équipe de France, préoccupées par la perspective de son départ. Renard a réitéré sa position auprès de ses joueuses, tout comme il l’a fait publiquement.

Il n’avait pas l’intention de quitter son poste à l’approche des Jeux Olympiques de Paris, affirmant même être « très attaché » à l’équipe des Bleues. Bien qu’il ne prolonge pas son contrat au-delà des JO 2024, comme mentionné par RMC Sport, il reste déterminé à viser la médaille d’or avec l’équipe française. Cependant, il semble que Renard éprouve un certain regret à propos de l’opportunité manquée avec les Éléphants.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *