Ounahi
dans

Ounahi prend cher après la defaite de l’OM en Ligue Europa, « Depuis son arrivée à Marseille, c’est le desert »

Par

le


Daniel Riolo n’a pas du tout été tendre avec Azzedine Ounahi, après la défaite de l’Olympique de Marseille sur la pelouse de Brighton jeudi, lors de la 6e et dernière journée de la Ligue Europa. Une défaite qui va obliger le club Phocéen à passer par la case barrage en février pour poursuivre son aventure européenne.

L’Olympique de Marseille a réalisé jeudi la très mauvaise opération en Ligue Europa. Premier de son groupe avant son déplacement sur la pelouse de Brighton lors de la dernière journée de la phase de groupe (1-0), le club Phocéen a cédé dans les derniers instants de la rencontre, après avoir longtemps tenu le point du match nul.

Avec le pressing tout terrain mis en place par Roberto De Zerbi, les Phocéens n’ont quasiment rien pu mettre en place et l’entrejeu, composé de Jordan Veretout et Azzedine Ounahi, a pris l’eau pendant une grande partie de la rencontre. Physiquement, Brighton a largement pris le dessus. Pour Daniel Riolo, l’international marocain est beaucoup trop léger dans ce genre de rencontre.

Ounahi

Riolo cartonne Ounahi

“Ounahi n’est pas assez costaud, lance l’éditorialiste dans l’After Foot. Il nous a éclaté aux yeux pendant la Coupe du monde, mais ce n’est pas le même niveau que le football de club et la configuration des matchs n’est pas la même. Il y a des gens qui ont du mal avec ce discours, mais il n’est pas assez costaud physiquement et cela n’existe plus dans le football moderne. Ne pas s’en rendre compte est une erreur. Il n’est vraiment pas bon depuis le début de la saison. Depuis qu’il est arrivé à l’OM, c’est le désert.”

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

En concédant sa première défaite de la saison en Ligue Europa cette saison, l’Olympique de Marseille termine la phase de groupe à la deuxième place au classement, et va donc passer par les 16es de finale pour se qualifier en 8es de finale de la C3. Ancien joueur de l’OM (1980 – 1994), Eric Di Meco a pesté contre la prestation des joueurs face aux Seagulls.

« La catastrophe pour moi, sur le match d’hier, c’est pas l’engagement, c’est le niveau technique. Quand je vois le nombre de mauvaises passes, les passes directement en touche de Veretout ! Les contrôles “américains”! Mais comment c’est possible de jouer à ce niveau-là et de faire des contrôles qui partent à 5 mètres. Quand c’est Vitinha, on est habitués, on a compris qu’il avait deux croissants de lune à la place des pieds. Il court, de temps en temps, il a un ballon qui lui tombe dessus et il la met au fond. Lui, à la limite, il n’est pas là pour ça mais quand je vois Ounahi, Lodi… Lodi, international brésilien. Il a fait des contrôles américains, des passes à l’adversaire toute la soirée », déclare Di Meco dans le Super Moscato Show de RMC, vendredi.

Gattuso demande plus a Ounahi

Auteur d’une deuxième mi-temps exceptionnelle face au Stade Rennes (2-0) lors de la deuxième mi-temps de jeu, Azzedine Ounahi n’a pas totalement satisfait l’entraîneur marseillais, qui lui a demandé encore plus.

« Il peut faire mieux, estime l’entraîneur de l’Olympique de Marseille. Il a des qualités techniques on l’a vu sur son but. Il doit être plus juste avec le ballon. Et voir comment ne pas déséquilibrer l’équipe. J’en attends plus. Je n’ai pas aimé sa première période j’ai préféré sa deuxième » , a déclaré l’entraineur marseillais.

Depuis son arrivée à Marseille en janvier, Ounahi a montré des éclairs de brillance, mais aussi des moments de déchet dans son jeu. La route vers une adaptation complète au sein de l’équipe semble encore longue. Gattuso attend de lui qu’il contribue de manière plus consistante, surtout dans des matchs cruciaux comme celui contre Rennes.

Barragiste, l’Olympique de Marseille connaître, à l’issue du tirage au sort qui sera effectué le lundi prochain.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *