nouveau format pour site bi 66 1
dans

Osimhen : « Nous ne sommes pas là pour le tourisme »

Par

le


Victor Osmihen est plus que jamais engagé à remporter le titre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2023.

Malgré un match nul décevant face à la Guinée équatoriale (1-1), l’attaquant de Naples reste optimiste quant à la suite du tournoi. Il attend avec impatience le prochain match contre la Côte d’Ivoire, pays natal de son idole Didier Drogba et hôte de la CAN 2023, ce jeudi 18 janvier, dans le groupe A.

Marquant son premier but dans les finales de la CAN, l’effort d’Osmihen n’a pas suffi pour surpasser une solide équipe équato-guinéenne. Malgré cet obstacle, le joueur né à Lagos est déterminé à aller le plus loin possible dans la CAN 2023.

Osimhen : "Nous ne sommes pas là pour le tourisme"

« Les Super Eagles ont une relation profonde avec le tournoi de la CAN CAF TotalEnergies. Depuis 2013, nous aspirons à un nouveau titre de champion, et pour une nation passionnée de football comme le Nigeria, une décennie, c’est long. Nous sommes le pays de Jay-Jay Okocha, de Nwankwo Kanu, nos prédécesseurs éminents dont nous héritons. Nous sommes engagés à restaurer cette gloire qui nous est si chère », a déclaré l’attaquant de Naples dans une interview à Cafonline.com.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

Osimhen croit que les Super Eagles ont ce qu’il faut pour décrocher la quatrième étoile de la CAN pour le Nigeria. « Beaucoup de gens, moi y compris, ont de grands espoirs pour notre génération. Nous connaissons nos capacités et nos objectifs. La Côte d’Ivoire est un pays magnifique, mais notre venue n’est pas pour le tourisme », affirme-t-il.

« Je ne manquais jamais un match de Didier Drogba »

Participer à la CAN 2023 est un rêve devenu réalité pour Victor Osimhen, lui permettant de jouer sur la terre de son idole, Didier Drogba. « La vie est pleine de surprises. Quand j’étais jeune, je ne manquais jamais un match de Didier Drogba.

Osimhen : "Nous ne sommes pas là pour le tourisme"

J’imitais chacun de ses gestes ; sa célébration était la mienne lorsque je marquais contre mes amis. Jouer dans une CAN dans le pays natal de mon idole est un honneur. C’est comme si je renouais avec le jeune garçon d’Olusosun que j’étais, qui avait tant de rêves, dont celui de devenir champion d’Afrique », raconte le joueur de 24 ans.

Dans un retournement de destin, Osimhen et le Nigeria affronteront le pays de la légende Drogba, la Côte d’Ivoire, ce jeudi 18 janvier. Après leur match nul contre la Guinée équatoriale, les trois fois champions d’Afrique doivent gagner pour avancer au tour suivant. Osimhen et ses coéquipiers sont déterminés à battre les Éléphants.

« Nous devons réévaluer après notre nul contre la Guinée équatoriale. Ça ne sera pas facile car le public local soutiendra son équipe. La Côte d’Ivoire a d’excellents joueurs, mais notre objectif est d’être plus efficaces devant le but et de profiter des occasions qui se présentent », conclut-il.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *