Affiche pour le site 10
dans ,

RDC – Guinée : Kaba Diawara recadre sévèrement un journaliste congolais après une question culotée

Par

le


L’entraîneur de l’équipe nationale de Guinée, Kaba Diawara, a été confronté à une interrogation quelque peu provocante avant le quart de finale de la CAN 2023 opposant la RDC à la Guinée.

Ce vendredi, la Guinée affrontera la RDC lors du deuxième quart de finale de la CAN 2023 à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Ce sera la troisième confrontation entre les deux équipes en l’espace de neuf ans. Lors de leurs deux précédentes rencontres, les Léopards de la RDC se sont imposés, remportant le match 2-1 en novembre 2016, puis 3-1 un an plus tard, lors des qualifications pour la Coupe du monde 2018.

Kaba Diawara recadre sévèrement un journaliste congolais après une question culotée

Les Congolais ont un avantage psychologique certain, mais ce n’est pas leur seul atout ! La confiance règne chez les joueurs de Sébastien Desabre, surtout après avoir éliminé l’Égypte, vice-championne en titre et sept fois lauréate du tournoi, aux tirs au but (1-1, 7-8) au tour précédent. Cette performance est d’autant plus impressionnante quand on se rappelle que, une semaine auparavant, ils avaient sérieusement challengé les Marocains, demi-finalistes de la dernière Coupe du Monde 2022, en décrochant un match nul 1-1.

« Vous envisagez déjà de faire vos valises ? »

C’est lors de la conférence de presse d’avant-match de ce jeudi que Kaba Diawara, sélectionneur du Syli National, a ressenti cette assurance. Un journaliste congolais lui a posé une question audacieuse : « Vous affrontez l’équipe qui a donné du fil à retordre au demi-finaliste de la dernière Coupe du monde 2022, celle qui a éliminé l’équipe la plus titrée du tournoi. Est-ce une source de motivation pour vous ou pensez-vous déjà à faire vos valises ? » Cette question a été posée au milieu de confrères qui semblaient amusés par l’audace de l’interlocuteur.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

« Nous ferons tout pour vous faire rentrer avec votre ‘chicote’ »

Le coach de 48 ans a répondu avec un brin d’humour : « Même si on avait des Martiens en face, l’état d’esprit de mes joueurs serait le même. Il est évident que demain, l’un de nous deux, vous ou nous, devra rentrer à la maison, c’est la nature de cette compétition. Nous allons faire en sorte que ce soit vous. Quant à la manière dont nous jouerons, je ne sais pas encore, mais nous ferons tout pour vous faire rentrer demain avec votre ‘chicote‘ », faisant allusion à la célèbre célébration Fimbu des joueurs congolais.

Kaba Diawara recadre sévèrement un journaliste congolais après une question culotée

Kaba Diawara et son équipe, ayant remporté pour la première fois dans l’histoire de leur pays un match à élimination directe à la CAN, visent à atteindre les quarts de finale, un stade qu’ils n’ont plus franchi depuis 2015. Il est à noter qu’à cette époque, il n’y avait pas de phase de huitièmes de finale dans le tournoi.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *