pour site copie bachkground 43
dans

CAN 2023 : Aboubacry Bâ explique pourquoi le Sénégal devrait conserver son titre en Côte-d’Ivoire

Par

le


Le journaliste Sénégalais Aboubacry Bâ, dans une longue interview, a expliqué les raisons pour lesquelles, le Sénégal, favori de la Coupe d’Afrique des Nations 2023, devrait conserver son prestigieux trophée en terre Ivoirienne.

La 34e édition de la Coupe d’Afrique des Nations, qui aura lieu en Côte-d’Ivoire du 13 janvier au 11 février prochain arrive à grand pas. Champion d’Afrique en titre, le Sénégal sera fortement attendu en terre Ivoirienne. Les Lions de la Teranga, qui possède l’un des meilleurs effectifs d’Afrique, sont systématiquement cités parmi les favoris de la compétition. Quelques stars de l’effectif et notamment Kalidou Koulibaly, a annoncé la couleur. Le défenseur d’Al-Hilal, face aux caméras de Onzemondial a annoncé clairement les ambitions des Lions de la Teranga pour la compétition.

« J’espère que le Sénégal sera capable de gagner encore une fois la CAN en Côte-d’ivoire », a commencé Koulibaly, avant de dévoiler des ambitions claires, « C’est un de nos objectifs, on sait que ça va être difficile. Tous les grands du continent africain sont prêts. On sait que c’est va été difficile contre nos cousins Gambiens, le Cameroun et nos cousins Guinéens. Mais le Sénégal sera prêt et fera tout pour conserver son titre. »

Aboubacry Bâ très optimiste pour le Sénégal

Aboubacry Bâ

Si Kalidou Koulibaly a annoncé la couleur la CAN 2023 mais avec beaucoup de prudence, Aboubacry Bâ de son côté est plutôt très optimiste pour Aliou Cissé et ses hommes. En effet, dans les colonnes du journal « Les Échos », le journaliste Sénégalais a donné les explications, qui selon lui devraient permettre aux Lions de conserver leur titre en terre Ivoirienne.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

« L’équipe du Sénégal a les moyens de conserver son titre ! J’ai envie de mettre un point d’exclamation après avoir dit ça. L’équipe du Sénégal a réellement les moyens de conserver son titre à Abidjan. On a une équipe équilibrée et plus forte. Ça peut vous paraître bizarre, mais j’ai l’impression que cette équipe du Sénégal est plus forte maintenant. Elle n’est peut-être pas plus flamboyante, mais elle est plus forte parce qu’elle est plus sereine. On sent de la maîtrise et il n’y a pas de bricolage » , a constaté Aboubacry Bâ.

Sénégal

« On est capable de sortir de gros matchs comme contre le Brésil et l’Algérie même si on a perdu. On a fait un gros match contre le Cameroun et à la Coupe du monde 2022, on n’était pas ridicule. L’équipe est moins dépendante d’une ou de deux individualités. Il y a une très belle alchimie, il y a beaucoup de complémentari-tés, avec ce que Krépin Diatta est devenu et aussi le rôle de Kouyaté. On a vu les différents postes que Illimane Ndiaye occupe avec cette variété que l’on peut amener sur le front de l’attaque avec Ismaila Sarr » , a-t-il ajouté.

Le Sénégal plus mature

En 2022 au Qatar, le Sénégal a réalisé une bonne coupe du Monde, même si elle a été éliminée dès les huitièmes par l’Angleterre. Les Lions ont également battu le Brésil. Des rencontres, qui ont fait sans doute passer les champions d’Afrique dans une autre dimension selon Aboubacry Bâ.

Selon lui, « L’équipe est beaucoup plus sereine et le coach a des certitudes. Pour moi, c’est important à noter dans l’évolution de cette équipe du Sénégal. Beaucoup de maturité, de confiance et beaucoup de détermination également. Et surtout cette pression, j’ai l’impression qu’elle est positive, cette pression qui pèse un peu sur les épaules du Sénégal en ce moment. Et dire qu’aujourd’hui, Aliou Cissé n’a plus le choix, une bonne Can c’est un titre. »

« Mais il est évident qu’en deux ans l’équipe nationale du Sénégal a fait d’énormes progrès dans le jeu, dans la cohésion du groupe, dans l’animation collective, dans la maturité et dans cette envie de conquérir encore et encore. Ça je pense que c’est quelque chose de très positif. C’est là où réside réellement les forces du Sénégal et pour moi, c’est le levier sur lequel on doit s’appuyer pour aller conquérir cette deuxième étoile que les Sénégalais attendent» , dit-il.

Tirés au sort dans le groupe C, le Sénégal entamera sa compétition le 15 janvier face à la Gambie, avant de défier respectivement le Cameroun et la Guinée lors des deux dernières journées de la phase de groupe.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *