Affiche pour le site 2024 02 14T222544.572
dans ,

Sénégal : Krépin Diatta sanctionné ! La FSF dément… et accuse !

Par

le


La Fédération Sénégalaise de Football (FSF) a réfuté les affirmations prétendant que le joueur international, Krépin Diatta, a été pénalisé par la Confédération Africaine de Football (CAF).

Peu après la diffusion de vidéos où Krépin Diatta émettait des accusations de corruption à l’encontre de la CAF, suite à l’élimination du Sénégal en huitième de finale de la CAN 2023, des rumeurs ont circulé selon lesquelles il aurait été suspendu pour quatre matchs et aurait dû payer une amende de 10 000 dollars (environ 9 300 euros). Ces informations, rapportées mardi par L’Observateur, se sont avérées fausses. Par le biais d’un communiqué, la Fédération Sénégalaise de Football (FSF) a formellement démenti toute sanction prononcée par la plus haute autorité du football africain, mettant en cause ce qu’elle considère comme un piège tendu par la presse française.

Krépin Diatta sanctionné ! La Fédération dément… et accuse

« À la suite de la publication d’un article de presse aujourd’hui, relatant des sanctions émises par le jury de la CAF à l’encontre de M. Krépin Diatta, joueur international sénégalais, et face aux demandes de confirmation émanant de différents médias, la Fédération Sénégalaise de Football (FSF) souhaite informer le public que le joueur a bel et bien fait l’objet d’une procédure d’enquête disciplinaire initiée par la CAF. Cette enquête fait suite à des accusations de corruption portées contre la CAF, attribuées à M. Diatta par des médias français qui l’ont enregistré à son insu, hors interview, dans une zone mixte, alors qu’il s’entretenait avec une autre personne« , a initialement déclaré l’organisation dirigée par Augustin Senghor.

La CAF n’a annoncé aucune sanction pour Krépin Diatta

Dans la continuité de ses précisions, l’instance a fait savoir que le défenseur droit des Lions (41 sélections, 2 buts) a fourni ses explications et n’a, à ce jour, reçu aucune sanction de la part de la CAF. « Aidé par le Département juridique de la FSF, le joueur a d’abord réagi par écrit aux sollicitations d’explications de la CAF concernant ses propos échangés avec une personne tierce (tel que rapporté par la presse française), qui ne faisait d’ailleurs pas partie des officiels médias accrédités pour ce lieu de compétition ni pour le match disputé à Yamoussoukro. Par la suite, Krépin Diatta a été entendu par le Jury disciplinaire le lundi 5 février 2024, où il a contesté les accusations de corruption portées contre lui concernant la CAF. Depuis, ni Krépin Diatta, ni la FSF n’ont été informés officiellement d’une décision relative à cette affaire, ni n’ont pris connaissance d’une quelconque publication de décision par la CAF sur le sujet« , a ajouté le communiqué.

[totalpoll id= »794558″]

Pour conclure, la FSF a informé le public qu’elle gère cette affaire en respectant scrupuleusement les règles disciplinaires établies par la CAF, tout en collaborant étroitement avec son joueur, qui n’a jamais été impliqué dans des comportements répréhensibles pouvant entraîner des sanctions au cours de sa carrière. La fédération communiquera sur les éventuelles décisions prises par les autorités compétentes de la CAF une fois qu’elles auront été annoncées.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *