fbpx

Balotelli dénonce les « idiots racistes »

Bien que irrité par le traitement qu’il a reçu au Stadio Marcantonio Bentegodi, Mario Balotelli ne blâme pas Vérone.

L’attaquant de Brescia, Mario Balotelli, a critiqué les « idiots » qui l’avaient agressé racialement au cours du week-end mais n’avaient aucune rancune envers Hellas Verona.

Balotelli a lancé une balle dans les tribunes et a menacé de quitter le terrain après avoir été soumis à des bruits de singe lors du match de Serie A disputé dimanche devant le Stadio Marcantonio Bentegodi. L’arbitre a suspendu le jeu et a suivi le protocole, avec une déclaration préparée dans le système de sonorisation, les joueurs des deux côtés persuadant Balotelli de continuer à jouer. La Série A a depuis imposé la fermeture partielle du stade d’un match tandis que Vérone a interdit le leader de leurs ultras depuis 11 ans, malgré l’entraîneur-chef Ivan Juric qui a affirmé qu’il n’y avait pas eu de chants racistes.

Balotelli a réservé sa colère aux individus responsables de cet abus.

https://twitter.com/BresciaOfficial/status/1191028603812818945

« Je n’ai pas accusé Vérone, je n’ai pas accusé le curva de Vérone, j’ai accusé les quelques idiots qui l’ont fait. J’accuse ces idiots. Je les ai entendus », a confié Balotelli au programme Le Iene de SportMediaset.

Lire aussi
Vidéo - Voici comment Cristiano Ronaldo passe ses vacances de Noel

« Ce n’était pas deux ou trois, car je les ai entendus depuis le terrain. Si je ne réagis pas, rien ne se passe. Ce n’est pas une erreur, c’est un problème grave. Je dis la vérité, le stade de Vérone et les supporteurs de Vérone sont aussi gentil avec moi, avec leurs plaisanteries. Mais si vous voulez distraire un joueur, vous pouvez le faire de mille façons. Pas comme ça. Ce n’est pas bon.  »

Balotelli, qui a marqué pour Brescia lors de la défaite 2-1, a déclaré que le traitement était particulièrement blessant car sa fille avait regardé à la télévision.

« Cela fait trois fois pire », a-t-il déclaré. « Cela lui est déjà arrivé. Tu ne peux pas insulter un enfant avec de tels mots. L’éducation et le respect viennent de nous, adultes. Je ne dis pas que je suis différent des autres joueurs qui ont eu le même bruit et les mêmes hurlements. , mais le problème, c’est que je suis italienne et que je veux revenir dans l’équipe nationale. « 

Mohamed Salah parle enfin de Sadio Mané | La Matinale d’AfriqueSports ➔

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *