fbpx

Cameroun: Eric Djemba Djemba revient sur les dernières paroles de Marc Vivien Foé avant sa mort

Coéquipier de Marc Vivien Foé avec qui il tenait le milieu de terrain du Cameroun, Eric Djemba Djemba se souvient, être la dernière personne à qui il a parlé de pousser son dernier soupir. En pleine demie-finale de la coupe des confédérations, Marc Vivien Foé a tiré sa révérance sur la pelouse de Gerland en plein match.

Tragiquement disparu le 26 Juin 2003 sur l’ancienne pelouse du club de Lyon, le souvenir de Marc Vivien Foé est toujours vivace dans les esprits des férus de football. Son caractère combatif est ce que beaucoup retiennent de lui. D’ailleurs à ce propos, juste avant cette demie- finale, Eric Djemba Djemba se souvient de ses propos pendant qu’ils étaient dans le bus qui les convoyait au stade. Il [Foe] a dit : « Si quelqu’un doit mourir aujourd’hui, nous mourrons. Nous n’avons pas besoin de perdre ce match parce que j’ai promis à ma femme et à mes enfants que nous irons en finale. Je dois gagner la Coupe des Confédérations » », a confié Eric Djemba Djemba au média britannique The Sun.

Pendant la recontre, Marc Vivien Foé s’est confié à son partenaire sur son état physique avant le moment fatal. « J’ai été la dernière personne à lui parler, se souvient l’ex-joueur de Manchester United. Il m’a dit juste avant : « Eric, je suis fatigué ». Alors je lui ai dit, quand le ballon sortira, nous le dirons à l’entraîneur et il te remplacera ». Seulement ? « Il n’a pas eu une minute. Le ballon était en l’air et il a sauté avec Mario Yepes, avec qui j’ai joué à Nantes. J’ai vu Foe tomber et puis j’ai vu Mario crier : « Hey, hey, hey ». On s’est approché de lui et on a tout de suite su qu’il était mort » , s’est-il rappelé.

Lire aussi
Aurélien Chedjou raconte son calvaire après la suspension de la Ligue 1

Le Cameroun a remporté la demi-finale avec une victoire 1-0 sur la Colombie. Mais les lions indomptables ne pouvaient pas savourer cette victoire. Déboussolés par la perte de leur compagnon, l’idée d’abandonner la finale contre la France a traversé toute l’équipe. L’ancien joueur de Nantes, se rappelle que l’épouse de Foé avait exercé une pression sur le groupe. Elle voulait que l’équipe aille au bout pour honorer la mémoire de son mari. « La femme de Marc est venue à l’hôtel et elle nous a dit que nous devions jouer pour lui, pour elle et ses enfants. Alors nous sommes allés jouer et nous avons perdu le match 1-0. Thierry Henry a marqué. Mais on n’était pas dans le bon état d’esprit », a-t-il narré.
Marc Vivien Foé aura marqué le Cameroun de son talent. Il est parti à l’âge de 28 ans seulement mais a remporté avec les lions indomptables deux coupes d’afrique des nations, en 2000 et 2002

Ferland Mendy, d’un handicap à la hanche au Santiago Bernabeu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *