1200 L real madrid l espoir d isco avant de retrouver les merengue
dans

Isco: « Je n’aime pas la dynamique que prend le football »

Par

le


Ancien du Real Madrid, Isco est monté au créneau pour dézinguer l’arbitrage en Liga.

Le Real Madrid a perdu deux points samedi soir, sur la pelouse du Real Betis (1-1). Au terme d’un match disputé, qui aurait même pu tourner à l’avantage des hôtes du stade Benito Villamarín, Isco en a profité pour retrouver son ancienne équipe. Passé par la Casa Blanca entre 2013 et 2022, le meneur de jeu espagnol avait vécu une fin d’aventure en demi teinte. Mais il s’est depuis parfaitement relancé au Betis, où il est redevenu un joueur majeur de son équipe.

Abordé après la rencontre au micro de Movistar, Isco s’est montré particulièrement lassé à propos de la remise en question permanente de l’arbitrage en Espagne. «Aujourd’hui, on parle trop des arbitres. Nous nous plaignons tous beaucoup. Je n’aime pas la dynamique que prend le football, avec des programmes dédiés à parler des actions arbitrales. Le football est très beau et on ne peut pas perdre de temps à se demander si l’arbitre siffle bien ou mal… Maintenant, avec les caméras et le VAR, ils décortiquent davantage les arbitres. Ce que nous devons faire, c’est nous consacrer à jouer au football», a laissé entendre Isco.

Aliou Cissé doit-il quitter son poste de sélectionneur du Sénégal ?

Isco

L’arbitrage fait polémique en Espagne

Après la victoire très importante du Barça face à l’Atlético de Madrid dimanche lors du choc de la 15e journée de Liga (1-0), le club catalan aurait eu un nouveau contentieux avec le corps arbitral.

Selon Marca, les Blaugranas affirment que l’un des arbitres a voulu écouter aux portes des vestiaires de l’équipe de Xavi après le match. Dix jours après le match nul face au Rayo Vallecano (1-1) au cours duquel le Barça contestait des décisions arbitrales, le club catalan a remis ça ce week-end.


Selon les employés du FC Barcelone, l’arbitre de touche Cabañero Martínez est resté à l’extérieur du vestiaire de l’équipe de Xavi, écoutant ce que les joueurs disaient. Certains des reproches étaient dirigés contre plusieurs décisions prises par les arbitres. L’un des membres du staff lui a reproché ce qu’il faisait. Cet incident a d’ailleurs été notifié dans le rapport de l’arbitre central Sanchez Martinez.

« Une fois le match terminé et dans le tunnel menant aux vestiaires, une personne identifiée par le club local comme étant M. Eduard Polo, chef de presse du staff technique, s’est adressé à l’assistant numéro 1 en ces termes: ‘Qu’est-ce que vous faites ici ?’ ». Toujours selon Marca, le Barça a précisé que l’arbitre assistant n’était pas dans le tunnel mais à la porte du vestiaire.


Après le match nul face au Rayo Vallecano (1-1) le 25 novembre dernier, Joan Laporta avait poussé un énorme coup de gueule à propos de mauvaises décisions arbitrales. « Tout au long de cette semaine, on n’a parlé que d’absurdités alors qu’on aurait dû parler du match du Rayo et du penalty sur Raphinha ou de celui qui a également été donné à Lewandowski. Si cela était arrivé à Madrid, on en aurait parlé toute la semaine », avait pesté le président catalan.

Lewandowski s’est aussi plaint

Les arbitres du championnat espagnol ont été sévèrement taclé par Robert Lewandowski. Lewy les taxe de “tuer le jeu“. Le natif de Varsovie estime que les hommes en noir donnent trop souvent l’avantage à la défense sur certaines situations de jeu. “La Liga n’est pas assez attractive offensivement, lance l’attaquant de 35 ans. Les arbitres tuent la Liga. Dans certaines situations, ils vous autorisent trop de choses en défense. Si je fais une faute, il y a une interprétation différente et un carton jaune pour ‘qu’il n’y est pas de problèmes’. Ce n’est pas normal. La Liga ne veut pas promouvoir le jeu offensif. Elle n’est ni offensive ni attrayante pour cette raison. Les arbitres espagnols tuent le championnat. C’est étrange, car les arbitres semblent savoir qu’il y a une équipe qui ne veut pas jouer au football, ils se jettent, font semblant, provoquent et commettent des fautes.”, a déclaré Lewy.

Une sortie pour le moins surprenante de la part de Lewandowski. C’est un joueur en tout cas agacé qui mène l’attaque des Blaugranas en ce début de saison, peut-être frustré par ses premiers matchs moyens.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *