template 49
dans ,

Real Madrid : Grosse polémique avec Arda Guler dans le vestiaire

Par

le


Alors qu’il commence à peine à jouer avec le Real Madrid, le jeune milieu de terrain turc, Arda Guler (18 ans), fait déjà mal à ses coéquipiers. Malgré lui, il est impliqué dans un déferlement de haine de sa communauté envers d’autres joueurs madrilènes.

Arrivé au Real Madrid l’été dernier pour la coquette somme de 20 millions d’euros, Arda Guler ne s’est pas encore imposé. Longtemps blessé après son arrivée dans la capitale espagnole, la pépite turque a fait ses grands débuts il y a quelques semaines avec l’équipe de Carlo Ancelotti. Considéré comme l’un des joueurs les plus prometteurs de l’effectif, le milieu de 18 ans s’est signalé avec quelques actions intéressantes. Pour plusieurs, il n’y a aucune raison de douter puisqu’il prouve à chaque apparition sur les pelouses qu’il est capable de faire des étincelles. Cependant, le technicien italien du Real ne veut pas se précipiter et vu la richesse de l’effectif, Guler ne joue presque pas.

La Turquie se déchaîne

En Turquie, la situation de leur star fait grincer des dents. Pour plusieurs médias turcs, il est temps que Carlo Ancelotti donne plus de temps à Arda Guler. « On pense que si Ancelotti lui donne une opportunité, il en profitera » estime un certain Ekrem Konur, que l’on a davantage l’habitude de lire pour ses informations sur X que pour ses expertises footballistiques. « Nous respectons les décisions d’Ancelotti, mais Arda doit jouer plus. Ancelotti doit être plus sensible avec lui. Arda deviendra un joueur légendaire avec l’aide d’Ancelotti » peut-on aussi lire dans un reportage de Relevo auprès des spécialistes du football turc comme le relaie Foot01. À l’approche de l’Euro 2024, les supporters turcs sont sur les nerfs et commencent à perdre les pédales.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

Très attentifs à la situation de Guler qui compte deux matchs de Liga, un match de Coupe du Roi, un match de Supercoupe d’Espagne pour un total de 88 minutes de jeu, la communauté turque se distingue très particulièrement contre tout ce qui se dresse contre leur jeune star.

La vague de haine envers Josélu

Pendant que Ancelotti se fait tancer pour le faible temps de jeu accordé, ce sont les joueurs madrilènes qui en prennent aussi pour leur compte. Ce samedi, lors de la 24e journée de Liga contre Girona (4-0), Arda Guler a fait son apparition (son deuxième match en Liga) à la 77e minute à la place de Vinicius Junior qui est en feu.

Entré en jeu alors que la victoire était déjà scellée, l’international turc va se signaler avec quelques actions et obtenir un penalty à la 90+1e minute. Alors que Joselu a récupéré le cuir et s’apprêtait à frapper, le défenseur français, Aurélien Tchouameni, va gentiment demander à l’attaquant espagnol de laisser l’opportunité à Guler, sans doute pour lui donner la confiance vue sa situation. Mais comme tout avant-centre qui court après les statistiques, Joselu va refuser cette demande. Derrière, il va manquer le penalty.

Sur les réseaux sociaux, la scène n’est pas passée inaperçue. Pendant que les réactions vont de gauche à droite, les Turcs vont s’en prendre à Joselu sur le compte Instagram. Avec des commentaires assez agressifs, ces derniers reprochent un manque de fair-play à l’ancien joueur de l’Espagnol Barcelone. Il s’agit du deuxième joueur du Real Madrid pris en grippe par les fans d’Arda Guler.

La situation complexe de Guler

Il y a quelques semaines, c’est le milieu Dani Ceballos qui en a pris cher après avoir lutté un coup franc avec Guler en Coupe du Roi. Pour le jeune Turc de 18 ans, il s’agit d’une situation complexe puisqu’il risque de se mettre ses partenaires à dos avec le comportement déplorable de sa communauté, reconnue pour sa dureté. En tout cas, au Real Madrid, Guler peut compter sur plusieurs partenaires qui lui apportent un soutien infaillible dans sa situation critique où il manque de temps de jeu.

Grosse polémique au Real Madrid : Arda Guler pose problème dans le vestiaire

Pour rappel, le joueur a refusé des offres de prêt pour pouvoir jouer avec la Maison Blanche. Lors du dernier mercato hivernal, des offres sont arrivées du côté de la direction madrilène qui a aussi rejeté toute idée de laisser partir sa pépite, même momentanément.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *