TALKSPORT MIKEL ABRAMOVICH.jpg
dans

Roman Abramovich très puissant? John Obi Mikel sort ses vérités : « Il m’a dit ‘si j’envoie des gens au Nigéria, je peux… »

Par

le


L’ancien capitaine des Super Eagles du Nigéria, John Obi Mikel, a fait des révélations intéressantes sur Chelsea et son ancien propriétaire Roman Abramovich.

À 36 ans, John Obi Mikel a mis un terme à sa carrière. Après de grandes saisons avec les Blues de Chelsea (372 matchs, 6 buts) entre 2006 et 2017, l’ancien milieu de terrain a fait quelques piges en Chine (Tianjin TEDA), en Turquie (Trabzonspor) avant de fermer la boucle au Koweït en 2021. Aujourd’hui, l’ancienne star du football nigérian et africain joue le rôle de consultant sportif pour les chaînes anglaises. Récemment, avec talkSPORT, le vainqueur de la CAN 2013 a raconté des histoires impressionnantes sur sa carrière, notamment son épopée avec Chelsea.

Roman Abramovich très puissant? John Obi Mikel sort ses vérités : "Il m'a dit 'si j'envoie des gens au Nigéria, je peux…"

En effet, alors que l’actualité en Premier League, notamment à Liverpool où Luis Diaz traverse des moments éprouvants avec le kidnapping de son papa en Colombie, John Obi Mikel a été invité à partager son expérience avec les auditeurs de la radio anglaise. Oui, quand il s’agit de parler des joueurs menacés par des gangs, le Nigérian est une personne avertie, car il a vécu l’enlèvement de son papa à deux reprises pendant sa carrière.

Le témoignage poignant de John Obi Mikel

Ainsi, dans une interview approfondie avec Jim White et Simon Jordan sur talkSPORT, Mikel a raconté sa deuxième expérience éprouvante alors qu’il disputait la Coupe du Monde 2018 avec la sélection nigériane en Russie. « Mon père a été kidnappé alors que je jouais pour l’équipe nationale à la Coupe du Monde 2018 en Russie et nous allions jouer contre l’Argentine [lors du dernier match de la phase de groupes]. Deux heures avant le match, j’ai reçu un appel de mon frère disant que mon père avait été kidnappé pour la deuxième fois au Nigeria« , a d’abord avancé le champion d’Angleterre 2020, 2015.

Cristiano Ronaldo doit-il prendre sa retraite internationale avec le Portugal?

« Il avait été kidnappé la première fois et j’avais parlé aux ravisseurs et ils avaient demandé beaucoup d’argent, que j’avais fini par payer avant que mon père ne soit libéré. La deuxième fois, cela s’est produit alors que je jouais pour mon pays, et j’ai reçu cet appel de mon frère disant que mon père avait été kidnappé à nouveau pour la deuxième fois. C’était absolument choquant. La première fois était choquante, mais la deuxième fois était encore plus choquante parce que j’étais sur le point de jouer l’un des plus grands matches de ma vie », poursuit-il.

« Je ne pouvais pas quitter la chambre« 

Dans ce moment éprouvant de sa vie, John Obi Mikel confie avoir passé des minutes cauchemardesques seul sans informer les coéquipiers. « Je ne pouvais pas quitter la chambre. Je ne pouvais le dire à personne. J’étais seul dans la chambre pendant environ 30 minutes, pensant à ce que j’allais faire. Devrais-je dire au manager ? Devrais-je le dire à mes coéquipiers ? Ou devrais-je faire une annonce ? Mais nous étions sur le point de jouer le plus grand match de nos vies. Nous allions jouer contre Lionel Messi et l’Argentine.« 

Roman Abramovich très puissant? John Obi Mikel sort ses vérités : "Il m'a dit 'si j'envoie des gens au Nigéria, je peux…"

« J’ai donc réfléchi. Je me suis dit, d’accord, tu sais quoi ? Je vais me taire. J’ai appelé ma mère et mes frères, tout le monde pleurait au téléphone… J’ai pris du temps seul et j’ai décidé que j’allais sortir là-bas et performer. J’allais sortir là-bas et jouer. Je n’ai rien dit à personne. Je suis allé sur le terrain et j’ai joué. Malheureusement, nous n’avons pas gagné le match, et ensuite je l’ai dit à tout le monde. Dans le vestiaire, le manager et certains des joueurs étaient presque en larmes. Ils disaient que tu aurais dû nous le dire et que tu n’aurais pas dû jouer« , a-t-il poursuivi dans son témoignage difficile.

« Chelsea a été très solidaire« 

Dans la suite de l’interview, l’ancien de Chelsea a raconté son échange avec le richissime homme d’affaires russe Roman Abramovich qui était l’ancien propriétaire des Blues. « Chelsea a été très solidaire« , a ajouté l’ancien milieu de terrain. « Je me souviens que Roman [Abramovich] disait que je pouvais envoyer des gens là-bas. Parce que je sais que si j’envoie des gens là-bas, je peux faire sortir ton père. J’étais genre, comment tu vas faire ça ? Il a dit ne t’inquiète pas pour ça. Laisse-moi, si tu veux cette option, je peux le faire« , a raconté Obi Mikel qui va finalement retrouver son père quelques jours plus tard sans préciser si l’oligarque russe a effectivement fait parler sa puissance.

Roman Abramovich très puissant? John Obi Mikel sort ses vérités : "Il m'a dit 'si j'envoie des gens au Nigéria, je peux…"

En tout cas, l’ancien de Chelsea est heureux du soutien qu’apporte Liverpool à Luis Diaz dans ces moments très douloureux. Aujourd’hui, Abramovich est loin des affaires en Premier League sinon qui sait, peut-être qu’il aurait dû intervenir en faveur de l’attaquant colombien même s’il évolue à Liverpool.

Quoi qu’on dise, Chelsea sous Roman Abramovich est carrément différent de Chelsea sous Todd Boehly actuellement. Le club qui jouait les premiers rôles en Premier League et en Europe est aujourd’hui à la traîne. Les vrais supporters du club londonien ne seraient pas contre le retour aux affaires de leur ancien propriétaire russe qui a mené le club avec une rigueur et un sérieux impressionnants.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *