IMG 0834
dans

De Bruyne ou Lukaku ? Thibaut Courtois dévoile son camp pour la finale de Ligue des Champions

Par

le


Le 10 juin prochain, un international belge sera inévitablement sacré champion d’Europe à l’issue de la finale de la Ligue des Champions. Et ce, parce que l’Inter Milan de Romelu Lukaku fera face au Manchester City de Kevin De Bruyne à Istanbul.

Dans le documentaire intitulé « One in All » diffusé sur Amazon Prime Video, Thibaut Courtois a exprimé subtilement sa préférence quant à l’identité de son coéquipier qui soulèvera le trophée dans les prochaines semaines.

«J’espère que Romelu la remportera cette saison. Oui, je connais Lukaku et De Bruyne mais je connais Lukaku depuis bien plus longtemps, je le respecte beaucoup», a expliqué le dernier rempart du Real Madrid et des Diables Rouges. Petite rancœur envers De Bruyne pour la demi-finale ou véritable déclaration d’amitié envers Romelu ?

Courtois n’a pas suffit au Real pour éviter l’humiliation face à Man City

Après la défaite (4-0) et l’élimination de son équipe par Manchester City lors du match retour des demi-finales de la Ligue des Champions, Thibaut Courtois a déclaré qu’il n’était pas surpris par la puissance de l’équipe anglaise. Lors du match aller en Espagne, les deux équipes avaient terminé sur un match nul 1-1.

Lire aussi:  Amical – VIDEO : De Bruyne ouvre le score pour sa 100e apparition avec la Belgique
[totalpoll id= »794558″]

« En fait, il s’est produit ce à quoi nous nous attendions », a réagi Thibaut Courtois, qui avait remporté la Ligue des Champions avec le Real Madrid la saison dernière. « Nous avions vu venir qu’ils nous mettraient immédiatement sous pression et qu’il nous serait difficile de jouer au football. Il n’est pas surprenant que nous ayons été repoussés très loin. Malheureusement, nous n’avons rien pu faire. Nous nous sommes à peine approchés de leur but. »

Nul ne doute que Manchester City sera le favori de ce grand rendez-vous. En plus de cela, la mauvaise expérience de finale perdue il y’a deux ans face à Chelsea a rappelé aux hommes de Pep Guardiola le vieux adage en foot : « une finale ne se joue pas, elle se gagne ». L’Inter Milan sait donc à quoi s’attendre.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *