Côte d’Ivoire : Entre gloire et échec, l’autopsie d’une grande sélection passionnelle

Au fil des années, la Côte d’Ivoire a vu partir plusieurs de ses cadres historiques. En équipe nationale, ces joueurs ont hissé haut le drapeau de la Côte d’Ivoire à travers le monde. Mais depuis la belle aventure de 2015, on a l’impression que les Éléphants ont décidé de se reposer sur leurs lauriers. Allons à la découverte des Éléphants de la Côte d’Ivoire.

L’équipe de la Côte d’Ivoire est l’une des sélections les plus puissantes de l’Afrique de l’ouest. Elle est représentée par des joueurs professionnelles lors des compétitions officielles nationales ou internationales. La Côte d’Ivoire dont les joueurs sont surnommés les Eléphants, est sous ligide de la Fédération Ivoirienne de football(FIF). La FIF, créée en 1960, a réuni la sélection ivoirienne pour jouer son premier match contre le Dahomey, aujourd’hui Bénin, le 13 avril de la même année (3-2).

En 1961, la Fédération Ivoirienne de football devient membre de la Confédération africaine de football (CAF), avant d’être reconnu par la FIFA en 1964. Cependant, la Côte d’Ivoire a enregistré sa plus large victoire contre la République Centrafricaine (11-0).

 Deux CAN et trois participations à la Coupe du monde 

La Côte d’Ivoire compte deux (02) Coupes d’Afrique des Nations et deux finales perdues. Les Éléphants remportent leur première Coupe d’Afrique des Nations en 1992, organisée au Sénégal. Juste après la retraite de Didier Drogba, les Eléphants remportent leur deuxième CAN en 2015. Notons que les deux finales de CAN remportées par la sélection ivoirienne étaient face au Ghana et ces finales ont toutes été gagnées après une longue séance de tirs au but. Ils ont perdu deux finales en 2006 et 2012.

Les « Éléphants » ont participé par ailleurs à trois phases finales de la Coupe du monde, en 2006, 2010 et 2014, sans jamais franchir le premier tour.

Une génération dorée conduite par Didier Drogba 

Après la génération des années 90 : Gouaméné, Aka Kouamé , Abouo , Diaby, Hobou, Gadji Celi , Maguy , Sié , Otokoré, Tiéhi, une nouvelle génération dite dorée a pris le relais. Malgré qu’elle était considérée comme la meilleure de toute, elle n’a jamais pu remporter une Coupe continentale. Cette génération est conduite par l’inévitable Didier Drogba, le géant milieu de terrain, Yaya Touré, Kolo Touré, Kader Keita, Didier Zokora, Barry Copa. Parmi tous ces joueurs de classe mondiale, aucun n’a été récompensé du Ballon d’or africain, sauf deux d’entre eux : Didier Drogba deux fois (2006 et 2009) et Yaya Touré quatre fois (2011, 2012, 2013 et 2014).

Depuis, une nouvelle génération est née, dirigée notamment par le joueur d’Arsenal Nicolas Pépé, le capitaine Serge Aurier ou la star de Crystal Palace Wilfried Zaha.

Doté d’une capacité de 60 000 places, le Stade olympique Ebimpé est le nouveau joyau de la Côte d’Ivoire en vue de la CAN 2023. La sélection ivoirienne évolue à domicile au Stade Félix-Houphouët-Boigny surnommé le « Félicia ».

NB : Didier Zokora est le joueur le plus sélectionné avec 123 sélections. Didier Drogba est le meilleur buteur (65 buts). L’actuel sélectionneur se nomme Patrice Beaumelle. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *