nouveau format pour site bi 2024 01 30T173153.738
dans ,

Algérie : L’Inattendu rebondissement dans l’affaire Belmadi

Par

le


Le sélectionneur national de l’Algérie, Djamel Belmadi, a quitté l’Algérie le 29 janvier pour retourner au Qatar.

Cette information indique que, malgré les circonstances actuelles, Belmadi n’a pas encore accepté de signer un accord de résiliation à l’amiable avec la Fédération algérienne de football (FAF). Cette situation suggère qu’il pourrait y avoir des désaccords ou des discussions en cours concernant les termes de son départ ou d’autres questions liées à son contrat avec la FAF. Le refus de Belmadi de signer la résiliation pourrait être lié à des négociations en cours ou à des différends non résolus entre lui et la Fédération.

image 88 30

D’après les informations, Djamel Belmadi, le sélectionneur national de l’Algérie, avait initialement accepté de mettre fin à son contrat à l’amiable lors d’une rencontre avec le président de la FAF, Walid Sadli, à Bouaké en Côte d’Ivoire. Cette discussion avait eu lieu peu de temps avant le retour de l’équipe en Algérie, suite à son élimination précoce de la CAN. Cependant, une fois de retour en Algérie, Belmadi a apparemment changé d’avis et décidé de ne pas signer l’accord de résiliation. Ce revirement suggère l’existence de divergences ou de réflexions supplémentaires de la part de Belmadi concernant son avenir avec la sélection algérienne et les conditions de son départ.

La situation concernant Djamel Belmadi, le sélectionneur national de l’Algérie, est devenue plus complexe. Belmadi exige maintenant le paiement intégral de ses indemnités financières, conformes aux termes de son contrat, qui court encore sur 35 mois pour une valeur totale de plus de 7 millions d’euros. Il a refusé une offre de la part de Walid Sadi, le président de la FAF, qui consistait en trois mois de salaires, suivis de six mois supplémentaires en échange d’une résiliation à l’amiable de son contrat.

[totalpoll id= »794558″]

Ce changement de position de la part de Belmadi soulève plusieurs questions. Une des hypothèses est que Belmadi pourrait tenter de mettre la FAF dans une position où elle serait forcée de le licencier, ce qui lui permettrait de réclamer la totalité de ses indemnités financières, comme stipulé dans son contrat. Néanmoins, il semble que cette raison ne soit pas la seule explicative de son revirement. Il pourrait y avoir d’autres facteurs non divulgués ou des considérations personnelles ou professionnelles influençant sa décision.

Lire aussi:  Algérie : Un ancien Fennec pousse Mahrez vers la retraite !
image 88 31

Belmadi ne veut quitter son poste de manière discrète

Selon des sources proches de Djamel Belmadi, le sélectionneur de l’équipe nationale algérienne, il ne souhaite pas quitter son poste de manière discrète ou peu glorieuse. Belmadi désire soit continuer son parcours avec l’équipe nationale, les Fennecs, soit partir de manière digne et respectueuse. L’attitude du président de la FAF et de certains médias, qui semblent le tenir pour seul responsable de l’échec récent de l’équipe, aurait contribué à son mécontentement. Belmadi avait demandé à organiser une conférence de presse pour s’exprimer sur son départ, mais cette demande aurait été refusée par les responsables de la FAF. Cette situation met en lumière les tensions potentielles entre Belmadi et la fédération, ainsi que son désir de clarifier sa position et de gérer son départ de manière transparente et honorable.

Si la Fédération Algérienne de Football (FAF) et Djamel Belmadi ne parviennent pas à un accord mutuel, la FAF pourrait se résoudre à licencier Belmadi. Un tel licenciement déclencherait probablement une procédure devant la FIFA, qui serait alors chargée de déterminer l’indemnité que la FAF devrait verser à Belmadi en vertu de son contrat. À l’heure actuelle, l’avenir de Djamel Belmadi en tant que sélectionneur de l’équipe nationale d’Algérie reste flou. La FAF envisage son licenciement, mais Belmadi semble déterminé à maintenir sa position dans ce bras de fer avec la fédération. Cette situation complexe laisse planer une incertitude quant à la résolution du conflit et aux répercussions potentielles pour l’équipe nationale d’Algérie.

Commentaires

6 réponses à “Algérie : L’Inattendu rebondissement dans l’affaire Belmadi”

  1. Avatar de badreddine oussif
    badreddine oussif

    Notre entraîneur a tzî raison doit continent. Sa mission et aIIer en coupe du monde

  2. Avatar de
    Anonyme

    Il a raison il n est pas le seul responsable pourquoi ne peu lui autorise l interview laissez le dire la vérité s exprimé et sortir de cette histoire la tête hôte

  3. Avatar de
    Anonyme

    Laissé mr belmadi tranquille , il reviendra in chaallah et vas prendre EN.

  4. Avatar de Ahmed GHERRAS
    Ahmed GHERRAS

    Pour moi ce n’est pas BELMADI seul qui a echoué .Depuis longtemps déjà on lui cherche la petite bête par le biais de pseudos journalistes qui sont payés pour le déstabilier et les jaloux qui ont manipulé même les jeunes pour imputer tous les échecs à BELMADI . Hier seulement c’etait un héro et subitement il devient l’homme à « abattre  » , basta , on est devenus la risée du monde entier . D’autres grandes nations telles le Sénégal, l’Egypte et autres Cameroun sont partis , pourquoi pas l’Algérie qui était handicapée par le climat comparativement aux autres équipes , sans compter la mauvaise préparation , pas même un stade digne de ce nom , soit le gazon est devenu jaune , soit il ne veux pas pousser et ça ce n’est pas à BELMADI de s’en occupper n’est ce pas . Ceux qui sont directement responsables ce sont : l’ancien président de la faf et celui qui l’as remplacé , le dernier président a été expéditif pour annonce le départ de BELMADI mais il n’avait jamais pris la peine de compulser sont contrat . C’est vraiment honteux et aujourd’hui on veux salir BELMADI pour justifier les conneries de pseudos responsables parachutés par je ne sais qui . Le fautif c’est BELMADI et je ne comprends pas le revirement de certains « journalistes » et autres supporters qui tournent casaque et qui abandonnent BELMADI , C’est mon avis et je termine en disant vive BELMADI et lui souhaite bonne chance .

  5. Avatar de
    Anonyme

    C est exacte quand il a ramener la coupe d afrique cetait le meilleur entraineur d afrique mainten on le denigre c est ca l algerie la chaine de tele bel mekchouf doit etre dissoute car elle n a creer que des problems pour l equipment national et les clubs pour pouvoir critiquer un entraineur il faut avoir le niveau technique quel le niveau de bencheikh et ces amis journaleux c est malheureu des gents qui n ont aucune experience en football

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *