nouveau format pour site bi 2024 01 26T144808.303
dans ,

France : Atal sous le feu des moqueries de l’OGC Nice après sa CAN décevante

Par

le


Youcef Atal, le défenseur latéral droit de l’équipe nationale d’Algérie, a été au centre d’une controverse après une décevante Coupe d’Afrique des Nations. Récemment, son club, l’OGC Nice, a suscité des réactions suite à une position jugée contradictoire.

L’entraîneur de l’OGC Nice, Francesco Farioli, a confirmé jeudi que la suspension de Youcef Atal était levée, et le joueur algérien est de nouveau disponible pour intégrer l’équipe. Atal avait été suspendu par le club en octobre après avoir partagé une vidéo sur les réseaux sociaux qui appelait à une journée de protestation contre les juifs, dans le contexte du conflit entre Israël et le Hamas.

image 87 156

Francesco Farioli, l’entraîneur de l’OGC Nice, a mis en avant la clarté de la situation concernant Youcef Atal, soulignant que le joueur est sous contrat jusqu’en juin et est désormais disponible suite à la fin de sa suspension. « La communication est très claire : le joueur est sous contrat jusqu’au mois de juin. Il va revenir. Sa suspension est terminée. Donc, le joueur est à disposition », a déclaré Farioli.

Cependant, contrairement à Hicham Boudaoui, un autre joueur algérien de l’équipe de Nice qui devrait reprendre dès jeudi, Atal n’est attendu sur la Côte d’Azur que le lundi suivant. Par conséquent, il ne sera pas présent pour le match de Ligue 1 contre Metz ce dimanche. L’entraîneur a précisé que Atal bénéficiera de quelques jours de repos supplémentaires.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

Le marché des transferts d’hiver, ouvert jusqu’au 31 janvier, a vu l’OGC Nice acquérir Valentin Rosier, qui joue au même poste que Youcef Atal. D’après des sources proches du dossier, un transfert de l’international algérien avant la fin du mois semble de plus en plus envisageable.

image 87 157

Ainsi, d’un côté, l’entraîneur affirme qu’Atal sera réintégré dans l’équipe, mais de l’autre, l’acquisition d’un nouveau latéral droit, potentiellement en remplacement d’Atal, rend la situation difficile à interpréter.

En janvier, le tribunal correctionnel de Nice a condamné Youcef Atal à huit mois de prison avec sursis et à une amende de 45 000 euros pour avoir partagé sur Instagram une vidéo d’un prédicateur incitant à « un jour noir sur les juifs ». Cette publication était intervenue peu après les attaques du Hamas contre Israël en octobre. Après avoir retiré la vidéo, Atal s’était excusé et a fait appel de la décision du tribunal. Il a également reçu une suspension de sept matchs de la part de la commission de discipline de la Ligue de football professionnel. Depuis, il n’a pas joué avec l’OGC Nice.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *