nouveau format pour site bi 2024 01 21T143610.688
dans ,

CAN 2023 – Cameroun : La colère noire de Joseph-Antoine Bell aux journalistes sénégalais

Par

le


Joseph-Antoine Bell, furieux, a vivement réagi à la défaite du Cameroun contre le Sénégal lors de la deuxième journée de la phase de groupes de la CAN 2023.

Face à un adversaire plus redoutable, l’équipe de Rigobert Song s’est inclinée vendredi soir à Abidjan, où la température dépassait les 32°C avec une humidité supérieure à 75 %. Dans cette confrontation surnommée « la bataille des Lions », les Camerounais ont été dominés par Sadio Mané et son équipe sur le score de 3-1, dans un Stade Charles Konan Banny de Yamoussoukro qui a mis du temps à se remplir. Les Sénégalais, grâce à une excellente gestion du match, ont pris l’avantage grâce à Ismaïla Sarr (16e) et Habib Diallo (71e), avant que Sadio Mané ne scelle définitivement le sort du match dans les arrêts de jeu (90e+5). Jean-Charles Castelletto avait entre-temps redonné espoir aux Camerounais en marquant à la 83e minute.

image 87 106

Cette deuxième victoire consécutive, après le succès initial contre la Gambie (3-0), renforce la position de l’équipe de Kalidou Koulibaly en tête du redoutable groupe C et les qualifie directement pour les huitièmes de finale, rejoignant ainsi le Cap-Vert, premier qualifié du groupe. Cependant, cette victoire place le Cameroun, actuellement troisième avec un seul point obtenu grâce au match nul contre la Guinée (1-1), dans une situation précaire.

Les coéquipiers d’André-Franck Zambo Anguissa n’ont plus leur destin en main en ce qui concerne la lutte pour la deuxième place. Ils doivent impérativement battre la Gambie, actuellement dernière mais également en quête de points, par un écart d’au moins trois buts. De plus, ils doivent espérer une défaite du Syli National, actuellement deuxième avec 4 points et un goal-average de +1, face au Sénégal. Cette situation souligne la complexité de l’équation que le Cameroun doit résoudre pour progresser dans la compétition.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

Joseph-Antoine Bell manifeste une grande colère envers les journalistes sénégalais et ivoiriens

image 87 107

L’ex-international camerounais Joseph-Antoine Bell a manifesté une grande irritation envers les journalistes sénégalais et ivoiriens après le match, auquel il a assisté depuis les tribunes. Ces journalistes, représentant deux nations footballistiquement rivales du Cameroun, ont tenté d’obtenir des commentaires de l’ancien gardien de but, ce qui a conduit à un échange tendu.

Lorsqu’une journaliste lui a demandé son analyse du match, Bell, âgé de 69 ans, a répliqué en questionnant sa nationalité : “Vous me posez la question en tant que Sénégalaise ou bien ?” La journaliste a répondu qu’elle posait sa question en tant que journaliste, mais Bell a persisté : “Dois-je aussi répondre à votre question ? Vous êtes là. Vous êtes Ivoiriens et Sénégalais à me poser cette question”, a-t-il rétorqué, exprimant ainsi son mécontentement. Il a ensuite conclu de manière cinglante, entraînant la dispersion des micros : “Vous étiez là au premier match et vous êtes là aussi ; donc vous êtes malhonnêtes quand vous me demandez ce qui ne marche pas.” Cet échange a clairement illustré la tension ambiante.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *