template 11
dans ,

Samuel Eto’o surprend avec un communiqué inattendu, il dit stop : « Je ne le suis pas »

Par

le


Le président de la FECAFOOT, Samuel Eto’o, s’est lâché la nuit de jeudi dernier à travers un communiqué assez clair sur sa situation compliquée au Cameroun. Ballotté de tous les côtés et surtout en conflit avec le gouvernement camerounais ces derniers mois, l’ancien buteur du Barça est monté au créneau pour clarifier les choses.

Au Cameroun, Samuel Eto’o est vraiment un dieu. Adoubé par le peuple à cause de ses prouesses en tant qu’ancien footballeur, celui qui est devenu le président de la Fédération est fortement critiqué ces derniers jours. Embourbé dans des scandales à tous les niveaux, dont certains particulièrement étonnants, le père d’Etienne Eto’o est de nos jours en froid avec les membres du gouvernement, dont son ministre de tutelle. Alors que tout est mis en place pour qu’il soit écarté des Lions Indomptables avec les accusations d’intrusions qui empiètent sur les performances de l’équipe, le grand neuf refuse d’abdiquer.

La mise au point inattendue de Samuel Eto’o

Samuel Eto'o surprend avec un communiqué totalement inattendu, il dit officiellement stop !

Ce jeudi, après l’éclatement d’une nouvelle affaire ténébreuse qui fait couler beaucoup d’encre, Samuel Eto’o a pris la parole pour se défendre. Dans un communiqué sur ses médias sociaux, le président de la FECAFOOT a mis les choses au clair au sujet des idées politiques qui lui sont collées. Après sa récente intervention sur France 24 où il rejette toute idée de se présenter aux élections présidentielles, le quadruple Ballon d’or africain a réitéré ses pensées et demande la tranquillité pour qu’il puisse œuvrer tranquillement pour le football camerounais.

« Mes chers ami.e.s, que serais-je sans votre affection ? Je suis béni de compter mes amis par millions. Combien de légions êtes-vous pour faire rempart face à l’adversité qui me traque ? Vous plaidez ma cause quand les mensonges me harcèlent. Vous me défendez contre la diffamation qui veut m’abattre. Vous faites barrage quand la mauvaise foi m’accable. Je vous en remercie infiniment. J’ai consacré ma vie au football. Joueur depuis mon enfance jusqu’à l’âge adulte et, aujourd’hui, dirigeant sportif, j’ai donné le meilleur de moi-même... » a-t-il d’abord avancé.

Cristiano Ronaldo doit-il prendre sa retraite internationale avec le Portugal?

« Cette clarification me semble nécessaire »

Samuel Eto'o surprend avec un communiqué totalement inattendu, il dit officiellement stop !

« Vous, qui m’aimez et m’appréciez, savez que je ne me cache pas pour exprimer mes idées. Oui, en 2018, j’ai voté pour le Président Paul Biya. Et je lui conserve mon soutien indéfectible. Je l’assume. Et non, je ne laisserai personne me priver de mes droits de citoyen. En ce qui me concerne, soyons clairs : la présidence de la Fecafoot n’est pas un tremplin pour accéder à la présidence de la République. Je le redis haut et fort : moi, Samuel Eto’o fils, je ne suis pas candidat à la présidence du Cameroun. Cette clarification me semble nécessaire pour que cesse cette focalisation malsaine sur ma modeste personne. »

Le message est passé. Espérons désormais que la clarification de la légende du football camerounais, soutenu de près par Roger Milla, fera effet et que les choses s’apaiseront un tant soit peu. À quelques mois de la fin de son premier mandat à la tête de la FECAFOOT, Samuel Eto’o Fils est cependant bien parti pour ne plus être élu avec tous ceux qui se sont retournés contre lui en quelques années seulement à la tête de la Fédération.

Commentaires

Une réponse à “Samuel Eto’o surprend avec un communiqué inattendu, il dit stop : « Je ne le suis pas »”

  1. Avatar de Georges AMÉTÉPÉ
    Georges AMÉTÉPÉ

    Tout ce qui se passe au Cameroun jus, jusqu’à présent , moi je trouve que c’est la faute de la CAFet de la FIFA. Il faut qu’elles interviennent pour mettre au clair l’option publique et internationale. Faire sortir les textes et lois qui régissent le football et situer la responsabilité de chacun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *