cote 8
dans

CAN 2023 : Terrible coup dur pour le Nigeria avant de défier la Guinée-Bissau

Par

le


Les Super Eagles du Nigeria s’apprêtent à jouer leur dernier match de poule décisif pour la CAN 2023 contre la Guinée-Bissau. Pour ce choc, le sélectionneur José Peseiro va faire sans son capitaine, William Troost-Ekong, qui n’est plus certain de jouer dans cette compétition.

Logé dans le groupe A en compagnie du pays organisateur la Côte d’Ivoire, de la Guinée-Équatoriale et de la Guinée-Bissau, le Nigeria va boucler ses matchs de poule ce lundi. Co-leader avec le Nzalang Nacional avec 4 points, les Super Eagles vont tenter de terminer en beauté la phase de groupe et passer en huitièmes de finale de la CAN 2023 en réalisant une bonne performance contre les Lycaons de la Guinée-Bissau. Pour ce match important, José Peseiro ne peut pas compter sur Troost-Ekong. Impressionnant depuis le début de la compétition, notamment contre les Éléphants de la Côte d’Ivoire, le défenseur central de 30 ans est blessé.

Troost absent pour la Guinée-Bissau

CAN 2023 : Terrible coup dur pour le Nigeria avant de défier la Guinée-Bissau

En effet, selon les informations d’ACLSports rapportées par Pulse Sports Nigeria, celui qui a crucifié le pays organisateur lors du choc de la deuxième journée en transformant le penalty obtenu par Victor Osimhen ne s’est pas entraîné depuis cette victoire. Si Troost-Ekong a pu disputer toute la rencontre contre les Ivoiriens, il semblerait qu’il aurait fait un gros sacrifice puisqu’il aurait subi une blessure aux ischio-jambiers suite à un dégagement en catastrophe en première mi-temps contre les Éléphants.

Absent de l’entraînement depuis cette victoire cruciale, le défenseur du PAOK Salonique en Grèce est exclu pour le match de ce lundi au stade Félix Houphouet-Boigny prévu à 17h, tout comme l’autre match entre la Côte d’Ivoire et la Guinée-Équatoriale. Pour les Super Eagles, il s’agit d’une grosse perte pour ce match important pour la suite de la CAN 2023. Joueur expérimenté qui connaît très bien la sélection et les compétitions comme la Coupe d’Afrique des Nations (66 matchs pour 5 buts depuis 2015), William Troost-Ekong risque de manquer terriblement au Nigeria.

Aliou Cissé doit-il quitter son poste de sélectionneur du Sénégal ?

Vers un forfait pour le reste de la CAN 2023?

D’après les recoupements, l’ancien défenseur de Watford n’est plus certain de jouer durant la CAN 2023. S’il continue de s’entraîner à l’écart, William Troost-Ekong risque de vivre la même situation que des joueurs comme Vincent Aboubakar (Cameroun) et Mohamed Salah (Égypte) qui souffrent du même problème au niveau des ischio-jambiers. Dans le cas de l’attaquant camerounais, on parlait d’une légère blessure mais qui devrait prendre au moins deux à trois semaines pour guérir, tandis que le Pharaon égyptien est rentré en club pour se faire soigner et revenir en cas d’une éventuelle qualification pour la finale de son pays.

Vu la tendance, il reste très peu probable de voir le défenseur nigérian revenir dans l’équipe de José Peseiro d’ici deux semaines. Pendant ce temps, on ne sait pas si le Nigeria réussira à rester en compétition. Il va falloir maintenant que le remplaçant de Troost-Ekong réussisse à sortir le grand jeu, puisque le problème nigérian se situe en défense.

Le Nigeria et le reste de la CAN

CAN 2023 : Terrible coup dur pour le Nigeria avant de défier la Guinée-Bissau

Pour cette CAN 2023, les Super Eagles sont l’une des équipes avec un armada offensif important avec des joueurs comme Victor Osimhen, Ademola Lookman, Kelechi Iheanacho, Samuel Chukweze et Terem Moffi, entre autres. Arrivé cette année pour tenter de décrocher une quatrième étoile continentale, le Nigeria s’en sort pour le moment très bien. Contre les Bissau-Guinéens ce lundi, les choses devraient bien se passer, puisque la Côte d’Ivoire et la Guinée-Équatoriale n’ont pas tremblé contre les Lycaons.

Assuré de passer en huitièmes de finale, le gros boulot est de bien terminer, éventuellement en tête du groupe A pour éviter un gros cadors en huitième, même si rien n’est sûr vu les surprises dans cette compétition cette année. À partir des phases à élimination directe, on verra si le Nigeria a l’étoffe nécessaire pour aller chercher la coupe.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *