PSX 20240117 132228
dans

CAN 2024 : La sortie décisive de Gasset sur Haller et Adingra avant Côte d’Ivoire- Nigéria

Par

le


Ayant bien démarré sa CAN 2024 par une victoire assez confortable face à la Guinée Bissau, la Côte d’Ivoire veut confirmer contre un Nigeria à la quête de sa première victoire dans la compétition. À la veille de ce choc Ouest- africain, Jean Louis Gasset, sélectionneur national des Éléphants a lancé les hostilités et a fait le point sur la situation de Sébastien Haller et Simon Adingra, arrivés blessés.

La Côte d’Ivoire, favorite de sa CAN 2024 veut valider sa qualification pour les huitièmes de finale dès ce jeudi. Mais ça risque d’être compliqué puisque les Éléphants vont faire face au Nigeria. Les Super Eagles tenus en échec 1-1 par la Guinée Équatoriale veulent faire un résultat reluisant face au pays hôte afin de garder sa chance pour le prochain tour. Mais face à ce scénario, Jean Louis Gasset, sélectionneur national de la Côte d’Ivoire reste tranquille et compte sur son groupe et sur le soutien des supporters.

« Sur le papier, le Nigeria a plus de talents dans son équipe avec Osimhen, le Monsieur plus de cette équipe. Mais nous avons notre collectif, nous allons imposer un match intense au Nigeria.

La bonne attitude dans ce match, s’améliorer par rapport au premier match, avoir plus de maîtrise technique, être plus habile dans la transmission du ballon », a lâché le technicien français en Conférence de Presse ce mercredi.

Aliou Cissé doit-il quitter son poste de sélectionneur du Sénégal ?

Haller et Adingra face au Nigeria, Gasset tranche

Arrivés blessés pour la CAN 2023, Sébastien Haller (Borussia Dortmund) et Simon Adingra (Brighton) avaient été forfaits pour le match d’ouverture contre la Guinée Bissau. Leur absence n’a pas vraiment pesé, puisque, Seko Fofana, Krasso et Jérémie Boga ont fait le job avec une victoire nette 2-0.

Mais face aux Super Eagles, c’est un autre match et le sélectionneur des Éléphants, Jean Louis Gasset n’a pas manqué de faire le point sur la situation des deux attaquants. Il affirme que Sébastien Haller et Simon Adingra ont repris la séance d’entraînement et les sentiments sont positifs. Mais c’est après la dernière séance d’entraînement prévue ce mercredi qu’il saura s’ils sont capables de jouer contre Victor Osimhen et ses coéquipiers.

« Nous sommes soulagés. La pression était forte. Nous avions sept joueurs qui débutaient le match qui étaient à leur première CAN. Tout n’a pas bien fait, mais soulagés. Tous les matches ont un scénario. Tous les matches que nous avons vus ont un scénario différent. Le match du Nigeria, ils ont eu une ou deux occasions face à la Guinée Équatoriale. Si vous ne concrétisez pas votre supériorité, l’adversaire prend confiance. Il n’y a plus de petite équipe. Sébastien Haller et Simon Adingra ont repris l’entraînement avec nous, ils ont chaussé les crampons. Nous sommes dans le temps que nous avions prévu. Nous avons un entraînement encore, nous allons avec le staff médical et nous verront s’ils peuvent prendre part au match », a expliqué Jean Louis Gasset.

Sébastien Haller

Max Gradel optimiste face au Nigéria

Jean Louis Gasset n’est pas le seul à se présenter face aux médias ce mercredi, veille du match entre la Côte d’Ivoire et le Nigeria. Le vice capitaine des Éléphants, Max Alain Gradel a accompagné son sélectionneur et fait la promesse aux Ivoiriens qu’ils feront le nécessaire pour les rendre fiers.

L’attaquant ivoirien passé par Leicester w ASSE, Toulouse entre autres n’a pas manqué l’occasion de s’enflammer pour son coéquipier, Seko Fofana, auteur d’un match XXL en ouverture contre la Guinée Bissau. Le milieu de terrain d’Al Nassr a inscrit l’un des plus beaux buts de la CAN 2023 et a été précieux pour le collectif.

« Nous sommes là Côte d’Ivoire. Nous respections tous les adversaires. Mais nous n’avons peur de personne. Nous allons faire ce que nous avons à faire. C’est un moment spécial pour nous de jouer la coupe d’Afrique chez nous, avec le soutien du peuple. Nous ferons tout pour rendre le peuple fier. Seko Fofana, tout le monde connaît le joueur, on est tous contents qu’il soit dans le groupe, tous contents du travail d’au sein de l’équipe. On a des super joueurs dans le groupe, surtout pour ce que chacun apporte à l’équipe », a d’abord lâché Max Gradel.

« Pour nous les joueurs, quand le match commence, on est très concentrés sur le jeu. Il faut être patient avec les supporters. Nous sommes les acteurs. Si nous faisons ce qu’il faut, nous allons les emballer. Il y a beaucoup de solidarité dans le groupe. Le groupe vit très bien. Tout se passe bien. Il faut le résultat pour conforter le bon état dans le groupe. Étant donnée la programmation du match, c’est un match décisif, c’est un match capital. Ne vous inquiétez, nous savons ce que nous avons à faire. On ne le cache pas, c’est un match à gagner », a-t-il ajouté.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *