1701984632043
dans

Bola de Prata : Les larmes de Luis Suarez après son ballon d’or et son ballon d’argent au Brésil

Par

le


Auteur d’une saison de qualité au Gremio de Porto Alegre, Luis Suarez s’est vu récompenser à la fin de la saison au Brésil. L’attaquant Uruguayen a soulevé jeudi à Bola de Prata, le Ballon d’or et le Ballon d’argent Brésilien, qui récompense consécutivement, le meilleur joueur de la saison et le meilleur buteur de la saison. Mais c’est son discourt qui a ému tout le monde.

Au crépuscule de sa carrière, Luis Saurez a remporté deux belles distinctions individuelles. Ça ne vaut pas le soulier d’or qu’il a gagné devant Cristiano Ronaldo et Messi, encore moins le trophée France Football qu’il a toujours convoité, mais il est absolument ravi d’avoir été lauréat ce jeudi à Bola de Prata.

Pendant des années, Luis Suarez a joué au plus haut niveau du football européen, dans des clubs de premier plan comme Liverpool, l’Ajax, le FC Barcelone et l’Atlético de Madrid. Cependant, au Gremio de Porto Alegre, le buteur Uruguayen a retrouvé une nouvelle jeunesse, une performance qu’il pensait être perdue, un leadership qu’il n’avait pratiquement jamais eu dans les autres clubs. Lequel lui a permis de remporter les deux trophées à Bola de Prata (le Ballon d’or et le Ballon d’Argent Brésilien). Ces distinctions interviennent 24 heures après son match XXL contre Fluminense au Maracana où Suarez a inscrit deux beaux buts.

Suarez à Bola de Prata

Le discours absolument émouvant de Luis Suarez après son ballon d’or

Luis Suarez a mis tout le monde d’accord au Brésil. Ses performances lui ont valu une reconnaissance suprême, l’ancien Blaugrana remporte non seulement le Ballon d’or Brésilien, qui récompense le meilleur joueur de l’année, mais aussi le Ballon d’argent qui récompense le meilleur attaquant. À presque 37 ans, Luis Suarez a montré qu’il était plus vivant que jamais, plus vorace qu’avant. En 58 matchs joués avec Gremio, l’ancien Colchonero a inscrit 29 buts et délivré 18 passes décisives pour l’équipe vice-champione du Brasileirao, demi-finaliste de la Copa Brasil et qualifié pour la Conmebol Libertadores 2024.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

« C’est évidemment une récompense de la part de l’équipe, mais quand j’y pense, c’est très excitant. C’est difficile pour l’entraîneur et pour moi, qui ai presque 37 ans, de jouer autant de matches en une année. C’est l’année où j’ai joué le plus de matchs dans ma carrière, mais c’est aussi l’année où j’ai été le plus éloigné de ma femme et de mes enfants. C’est pour eux que ce prix est décerné, pour leur montrer que tout le travail, tous les sacrifices, sont récompensés. Merci à eux tous », a lâché Luis Suarez après sa Bola de Prata.

« Mon travail a toujours été d’essayer de faire de mon mieux pour mon équipe. La réalité est que mon genou me fait très mal, parfois je ne peux même pas marcher ou jouer au football avec mon fils. Les jours précédant chaque match, je prends trois pilules et quelques heures avant de jouer, je reçois une injection. Sinon, je ne peux pas jouer. C’est pourquoi je boite « , a t-il ajouté.

Mission accomplie au Brésil, direction Inter Miami pour Suarez

Sa décision de partir pour l’Inter Miami peut s’expliquer par les exigences physiques, mais elle n’en est pas moins compréhensible. En recevant le Ballon d’Or, Suarez s’est montré ému et fini par l’émotion en évoquant ce qu’il avait vécu avec sa famille au cours de l’année écoulée.

 « La décision de partir n’a pas été facile à prendre. Ce n’est pas facile non plus pour ma famille. Pour ma femme, qui laisse des choses derrière elle. Pour mes enfants, qui laissent derrière eux de nombreux amis. Mais parfois, nous devons penser à nous-mêmes. Je suis reconnaissant pour l’amour et la confiance. Je serai serein parce que j’ai laissé tout ce que je pouvais sur le terrain et que j’ai travaillé avec une équipe et un entraîneur qui étaient très importants pour moi.

« , a conclu Luis Saurez visiblement ému et qui n’a pas pu se contenir.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *