1 24ff4d c6edad
dans

Équipe de France : « Ça aurait pu », Deschamps détruit l’arbitrage

Par

le


Le sélectionneur des Bleus, Deschamps a déploré le but refusé à Kingsley Coman dans les dernières minutes du match nul (2-2) en éliminatoires de l’Euro 2024

L’équipe de France a terminé son parcours dans les éliminatoires de l’Euro 2024 sur une note mitigée. Les Bleus, déjà qualifiés et assurés d’être tête de série pour le tirage au sort du 2 décembre, ont concédé un match nul (2-2) en Grèce, mardi soir, après avoir mené au score. Les hommes de Didier Deschamps ont même cru arracher la victoire dans les derniers instants, mais un but de Kingsley Coman a été injustement refusé par l’arbitre, faute de « goal-line technology ».

1795017027 2

Un but valable non validé par l’arbitre

La scène s’est produite à la 89e minute de jeu. Sur un centre de Moussa Diaby, Kingsley Coman a repris le ballon de la tête et l’a envoyé sur la barre transversale. Le cuir a ensuite rebondi derrière la ligne de but, avant d’être dégagé par un défenseur grec. Mais l’arbitre, qui n’avait pas de montre connectée, n’a pas accordé le but aux Français, malgré leurs protestations. Les images télévisées ont pourtant montré que le ballon avait bien franchi la ligne.

Le problème, c’est que la vidéo n’était pas disponible pour le corps arbitral, qui ne disposait pas de la goal-line technology, un dispositif qui permet de détecter si le ballon a entièrement franchi la ligne de but ou non. Ce système, qui est utilisé dans les grandes compétitions internationales et dans les principaux championnats européens, n’était pas installé dans le stade Karaiskakis d’Athènes, faute de moyens financiers.

Aliou Cissé doit-il quitter son poste de sélectionneur du Sénégal ?

72fc43472b5dee76817ff69497e798a63e81e08ef77a5fe2283a64ce5b894d71

Deschamps déplore une situation incohérente

Cette situation a provoqué la colère de Didier Deschamps, le sélectionneur de l’équipe de France, qui a exprimé sa frustration au micro de TF1. “On est au niveau international. Il n’y a pas de qualification en jeu, mais ça aurait pu être le même match avec une qualification. Avoir un terrain sans la goal-line technology, ça me fait un peu… Elle n’y est pas, ça coûte cher. C’est incohérent pour les exigences du haut niveau. Je me mets à la place des arbitres. Ils subissent. Le monsieur de la VAR est sûr à 99 % qu’elle est dedans. Il reste 1 %, avec une image extérieure qui n’est pas complètement sur la ligne. Cela n’a pas d’incidence, si ce n’est que c’était un match gagné de plus et ce qui va avec. On aurait fait carton plein et être sûrs d’être premiers au classement FIFA. Si moi je suis frustré, les autres seront comment ? Ce n’est pas le fait qu’il n’y ait pas la VAR qui nous a fait prendre deux buts (…) C’est un incident de jeu. Les nouvelles technologies sont là pour ça. C’est surprenant d’assister à une telle situation.

Didier Deschamps a donc regretté que le haut niveau ne soit pas respecté par l’absence de la goal-line technology, qui aurait permis de valider le but de Kingsley Coman. Ce but aurait offert la victoire aux Bleus, qui auraient ainsi réalisé un sans-faute dans ces éliminatoires, avec huit victoires en huit matchs. Ils auraient également conforté leur première place au classement FIFA, devant l’Argentine de Lionel Messi. Mais ce n’est pas le cas, et les Bleus devront se contenter d’un match nul, qui ne remet pas en cause leur qualification pour l’Euro 2024.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *