FotoJet 2 13
dans

Euro 2024 : C’est terrible pour Cristiano Ronaldo, les chiffres ont parlé

Par

le


Cristiano Ronaldo à l’Euro 2024, ce n’est pas encore ça. L’attaquant vedette du Portugal fait face à un manque de réalisme inquiétant. Suffisant pour que certaines craintes remontent en surface. e poids de l’âge est évoqué même si Roberto Martinez dissipe cette pensée. Toutefois, la réalité est là, le Portugais vit une vraie disette.

Le Portugal a entamé l’Euro 2024 sur une note prometteuse, mais Cristiano Ronaldo en est ressorti frustré. Malgré une première place et la qualification pour les huitièmes de finale, le quintuple Ballon d’Or n’a pas encore réussi à trouver le chemin des filets. Quels enseignements tirer de cette phase de groupes pour le Portugal ? Ils ont terminé en tête du groupe F, avec une victoire convaincante contre la Turquie (3-0), une autre plus laborieuse contre les Tchèques (2-1), et une défaite insignifiante face à la Géorgie (2-0).

Lire aussi:  Euro 2024 : La France éliminée dès ce mardi si…

Le Portugal est bien, Cristiano Ronaldo pas encore !

Dans l’ensemble, un bilan satisfaisant pour la Selecao das Quinas. Cependant, un aspect sombre a terni cette phase de groupes : la performance individuelle de Cristiano Ronaldo. Il est indéniable que le quintuple Ballon d’Or occupe une place cruciale au sein de cette équipe. À 39 ans, il est toujours le titulaire en pointe de l’attaque portugaise. D’ailleurs, dans ce sens, e sélectionneur du Portugal, Roberto Martinez, a évoqué tout le mérite du joueur.

Au début de l’Euro 2024, Cristiano Ronaldo a une fois de plus été au centre de l’attention. Son sélectionneur, Roberto Martinez, a été interrogé notamment sur la décision de le faire jouer l’intégralité des 90 minutes à chaque match. « Je peux vous poser une question ? Combien de minutes Cristiano a-t-il disputé cette saison ? Personne d’autre que lui n’a participé à six Euro », commençait Roberto Martinez.

« C’est important de comprendre ce qu’un joueur apporte à l’équipe. Et Cristiano amène son expérience, des opportunités de buts, une manière de se procurer des espaces. Cristiano est en sélection parce qu’il mérite d’être ici. Il peut jouer tous les quatre jours », ajoutait le technicien. « Cristiano a cadré trois frappes, soit plus que n’importe quel autre joueur lors de la première journée. Il a été très discipliné, il a beaucoup travaillé, c’est un tueur devant les buts, un joueur de surface. Sur le but de Francisco Conceição, c’est lui qui lui ouvre l’espace parce qu’il était dans la surface », défendait-il son joueur face à la République Tchéque.

Cristiano Ronaldo, enfin l’heure du réveil ?

Mais cette année, pour la première fois de sa carrière, CR7 n’a pas réussi à marquer le moindre but en phase de groupes. Une situation qui ne s’était jamais produite depuis l’Euro 2004, sa première compétition internationale. Malgré cela, on retiendra sa passe décisive altruiste pour Bruno Fernandes contre la Turquie lors de la deuxième journée de l’Euro 2024.

Cependant, la disette de Cristiano Ronaldo en compétition internationale commence à devenir une tendance. Son dernier but lors d’un grand tournoi remonte à novembre 2022, lors de la Coupe du Monde contre le Ghana (3-2), marqué sur penalty à l’heure de jeu. Pour retrouver un but de jeu de CR7 lors d’une grande compétition, il faut remonter à l’Euro 2020. Contre l’Allemagne, Ronaldo avait conclu un contre brillant de la Selecao le 19 juin 2021 à l’Allianz Arena. À lui désormais de mettre fin à cette longue série lors du huitième de finale contre la Slovénie lundi soir.

Après la défaite du Portugal contre la Géorgie hier soir (2-0), Roberto Martinez s’est exprimé en zone mixte sur le huitième de finale à venir de la Seleção contre la Slovénie. Bien que son équipe soit favorite, le technicien espagnol a souligné qu’il n’y a pas de matchs « faciles ». « Il est important de rappeler que les matchs faciles n’existent pas. La rencontre de ce soir (contre la Géorgie) en est la preuve. Nous avons affronté la Slovénie en match amical (le 23 mars dernier), et ce qui se passera lundi prochain ne sera pas amical », croit-il.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *