Les six entreprises et départements impliqués dans le scandale des réseaux sociaux à Barcelone

Il semble y avoir un nouveau tournant dans le scandale des médias sociaux de Barcelone presque tous les jours et il est maintenant apparu que le club catalan a utilisé six départements différents pour payer Carlos Ibanez, le directeur de I3 Ventures.

Barcelone a embauché I3 Ventures pour créer du contenu sur les réseaux sociaux qui dénigrait certaines figures de l’univers Blaugrana.Une enquête est actuellement menée par Barcelone pour voir ce qui s’est passé, mais des informations fuient et Cadena SER rend compte de la manière dont ces services auraient été payés.

La radio prétend que Barcelone a divisé les factures dues à Carlos Ibanez en six, payant six sociétés différentes liées à l’homme d’affaires, selon Cadena SER, I3 Ventures SL, NSG Social Science Ventures SL, Tantra Soft SA, Digital Side SA, Big Data Solutions SA et Futuric SA.

Deux sont espagnols, trois argentins et un uruguayen.En outre, il est rapporté que les paiements ont été répartis entre six départements différents à Barcelone, à savoir La Masia, Barca Innovation Hub, Actius Digitals, Patrocinis, Mitjans de Comunicacio et Fundacio FCB. Il est également signalé qu’après un an le contrat payé par la Fundacio FCB a été annulé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *