fbpx

Quart de finale LDC/CAF: Raja Casablanca-TP Mazembe sous fond de tensions entre les deux équipes.

Le sort fait bien les choses parfois. Le Raja et le TP Mazembe vont s’affronter pour les quarts de finale de la ligue africaine des clubs champions. Les deux écuries se connaissent très bien pour s’être rencontré à plusieurs reprises sur la scène continentale. Mais depuis peu, une brouille s’est installée entre les deux équipes. Un transfert est à l’origine de cette brouille.

Ben Malango puisque c’est de lui qu’il s’agit a fait l’objet d’un transfert polémique du TP Mazembe au Raja de Casablanca. Dès lors la relation entre les deux clubs est devenue tendue. Les corbeaux espèrent être indemnisés pour ce qu’il juge comme un transfert illicite puisque le joueur était toujours sous contrat, selon ses dirigeants. Patrice Carteron passé par le TP Mazembe aurait incité Ben Malango à aller au bras de fer avec ses anciens dirigeants pour précipiter son départ. Une guerre administrative survient entre les deux parties avec le TP Mazembe qui a saisi la FIFA. En attendant de vider l’affaire sur le fonds, l’instance dirigeante du football mondial a autorisé Ben Malago à jouer sous les couleurs du club de Casablanca. Mais le TP Mazembe ne compte pas s’en arrêter là.

Lire aussi
Hakim Ziyech veut convaincre un autre joueur de l’Ajax à rejoindre Chelsea

Avant le tirage au sort de ces quarts de finale, les corbeaux avaient décidé de se rendre à Rabbat pour se préparer. Comme s’ils savaient qu’ils allaient tomber sur le Raja. Le TP Mazembé va donc peaufiner sa mise au vert sur les terres de son ennemi. Hasard du calendrier, diront beaucoup. C’est vrai que le choix de voyager pour préparer ses quarts de finale avait beaucoup surpris. Quelques matches du championnat auraient suffit. L’entraineur Pamphile Mihayo a certainement de bonnes raisons.

Au-delà d’une place en demie finale, les supporters du TP Mazembe attendent de voir si Ben Malango sera alligné contre ses anciens partenaires.

Comme Mané et Salah, ces joueurs portent leur sélection nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *