1200 L bara une grosse rumeur dmentie autour de
dans ,

Barça : Xavi pointe du doigt la méforme de son équipe, « Le problème vient de là bas »

Par

le


Xavi Hernandez est conscient de la crise qui secourt le FC Barcelone actuellement. L’Espagnol sait d’où vient le problème.

Le FC Barcelone est certes qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Mais ce jeudi matin, en lisant la presse espagnole, ce n’est pas vraiment la joie. Mercredi soir, les Blaugranas se sont inclinés 3 à 2 face à Antwerp. Si cela n’a pas d’incidence sur la suite de l’aventure du FC Barcelone, ce nouveau revers fait parler en Espagne. Les hommes de Xavi viennent d’enchaîner leur deuxième défaite de suite, après être tombées à domicile face à Girona le week-end dernier en Liga (défaite 4 à 2). Ce qui n’a pas été du goût de Joan Laporta.

Après la rencontre, le président du Barça est descendu dans les vestiaires afin de parler aux joueurs, explique Sport. Il a tenu à envoyer un message d’encouragement aux joueurs. Concernant Xavi, il a été assez froid avec lui selon El Chiringuito. Laporta a ensuite quitté le stade en soupirant selon les médias sur place. Si l’entraîneur a encore la confiance de son club, les relations paraissent un peu plus tendues en ce moment. Devant la presse, Xavi a évoqué la nouvelle défaite de son équipe et la situation actuelle.


«Je suis inquiet, l’équipe ne se sent pas à l’aise. Nous avons eu une mauvaise série de résultats négatifs, nous devons nous améliorer. Il faut être critique. L’objectif a quand même été atteint, maintenant nous savons que nous sommes premiers du groupe.» Il a ajouté ensuite : «aujourd’hui (hier), nous n’avons vraiment pas été bons. Je n’aime pas dire du mal des joueurs en public. Ils ont un niveau bien supérieur à ce qu’ils montrent. Les erreurs individuelles nous coûtent des objectifs et c’est une question de confiance»., a déclaré Xavi.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

Il a ajouté : «La pression de jouer pour le Barça est lourde. Nous devons nous améliorer. Si nous voulons réaliser des choses cette saison, nous devons nous améliorer. Une tension inutile a été générée dans ce match. Aujourd’hui est un jour pour être heureux. Je vais parler aux joueurs pour les récupérer émotionnellement. On espère retrouver les sensations samedi. Nous devons faire preuve d’autocritique. Dimanche, nous avons fait un bon match, pas aujourd’hui. En Ligue des champions, nous avons fait nos devoirs. Je me concentre sur mon travail et j’ai la confiance totale du président et de Deco.»

Xavi confirme des problèmes avec la direction


Le technicien espagnol a fait mention de problème avec la direction du club catalan. «Nous ne nous sommes pas bien comportés. Une tension a été générée avec la liste. Nous parlons aux joueurs qui veulent faire partie de l’équipe. On en a parlé avec Deco et le président et on a changé la liste, rien de plus. Mais j’insiste, la défaite d’aujourd’hui n’est pas douloureuse. Ils parlent de choses qui n’ont rien à voir avec ce qui nous arrive, c’est-à-dire le jeu. Nous devons beaucoup nous améliorer pour gagner des titres cette saison.»

Il a ajouté à ce sujet : «à l’intérieur du groupe, nous n’avons pas de mauvais ressenti, cela vient de l’extérieur. La décision était consensuelle. Robert me dit qu’il veut jouer et Gündogan me dit qu’il veut aider l’équipe. Nous l’avons décidé en équipe. C’est une question de groupe. Ce n’est pas que j’ai mauvaise mine et que le président a l’air bien. Il n’y a aucun problème à l’intérieur. Le problème, ce sont les sensations. La défaite qui fait mal, c’est celle de Girona, pas celle d’aujourd’hui. Samedi, nous avons une finale. Je me sens bien, je suis positif.»


Malgré tout, Xavi semble vivre son pire moment depuis son retour en tant que coach du Barça. «L’année dernière, c’était très difficile d’être éliminé de la Ligue des Champions. La défaite contre Girona nous pèse. Ce n’est pas le pire moment. Des tensions qui n’ont aucun sens sont générées.» L’entraîneur catalan semble pointer du doigt la presse.

Xavi

Et bien sûr, les médias évoquent son cas ce jeudi. « Situation limite pour Xavi », titre AS qui ajoute : «Xavi arrive pour jouer les deux derniers matchs de l’année dans une situation de pression maximale. En interne, il sait qu’il n’a la confiance d’aucun des six membres de la commission sportive, composée du président (Joan Laporta), ainsi que de Deco, Rafael Yuste, Joan Soler, Enric Masip et Bojan. Deco ne l’a pas non plus soutenu à 100% à Anvers. « La convocation du groupe relève de l’entraîneur. Nous ne sommes d’accord sur rien », a-t-il déclaré à Movistar Plus, démentant la justification que l’entraîneur avait tenté de trouver la veille du match contre Anvers après les deux listes en moins de 24 heures. » De son côté, Marca parle de « coup dur » pour Xavi. Les prochaines semaines risquent d’être cruciales pour lui.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *