Downloader.la 658c90998669f
dans

Bernardo Silva sans langue de bois sur Joao Félix : « Il s’est trompé… »

Par

le


Il y a quelques années, Bernardo Silva était dans le collimateur de l’Atlético de Madrid. Mais le milieu Portugais a fini par choisir Manchester City. L’ancien Monégasque reconnaît aujourd’hui qu’il s’agit d’une bonne décision, à l’instar de son ami Joao Félix, condamné à rejoindre l’équipe rouge et blanche avant d’être prêté au FC Barcelone.

Contre toute attente, Joao Félix, qui a explosé à Benfica surtout en Ligue Europa lors de la saison 2018/2019 a fini par rejoindre l’Atletico Madrid 126 millions d’euros. Cette somme faisait du crack Portugais, l’un des joueurs les plus chers de l’histoire du football. Pourtant, il aurait pu rejoindre l’autre club de Madrid, le Real Madrid de Florentino Perez.

Chez les Colchoneros, Joao Félix va rencontrer des difficultés, lui qui devrait remplacer un certain Antoine Griezmann, parti pour le FC Barcelone. Depuis 2019, l’attaquant Portugais n’a réussi à marquer que 35 buts en 131 apparitions avant de tomber en disgrâce avec Diego Simeone, son entraîneur.

Joao Félix et Bernardo Silva

Si beaucoup pensent que Joao Félix a fait un mauvais choix en allant à l’Atletico Madrid, son coéquipier en sélection Portugaise, Bernardo Silva est du même avis. L’attaquant de Manchester City prend un exemple sur lui-même. Alors qu’il était annoncé à l’Atletico Madrid, Bernardo Silva a préféré rejoindre Manchester City et Pep Guardiola qui a la même vision que lui. Ce qui n’est pas le cas de Joao Félix dont le profil est incompatible au style de Diego Simeone.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

Dans une interview accordée à A Bola, l’international portugais, Bernardo Silva a comparé sa situation à celle de Joao Félix sous Simeone. « Il faut comprendre que l’Atlético de Madrid et Manchester City sont deux clubs culturellement très différents et je ne dis pas que l’un est meilleur que l’autre, je ne critique pas non plus l’Atlético. Je suis arrivé dans un environnement qui correspond exactement à mes qualités, avec un entraîneur qui pense comme moi, qui aime avoir le ballon, qui aime presser plus haut… tout était parfait pour moi », a-t-il d’abord lâché.

Pour Bernardo Silva, son « frère » Joao Félix a fait une erreur

Bernardo Silva s’est attardé sur la situation de son compatriote Joao Félix. Il affirme ouvertement que le joueur formé au Benfica a fait une erreur en allant à l’Atletico Madrid.  Il n’a probablement pas tort, Joao Félix a déjà été prêté deux fois par les Colchoneros. La saison dernière, le jeune portugais a fait son apparition en Premier League avec un prêt de 6 mois à Chelsea qui a fait polémique.

Joao Félix et Bernardo Silva

De retour à Madrid, le club a ensuite trouvé un accord avec le FC Barcelone pour un nouveau prêt de l’international Portugais. Et Joao Félix s’épanouit en Catalogne depuis qu’il enfile la tunique du club Blaugrana. Xavi l’aime bien et le club envisage de prolonger son séjour.

« Joao Felix, à mon avis, a fini par aller au mauvais endroit. Il s’est trompé. Les gens me demandent si, dans le cas contraire, il aurait réussi à l’Atlético de Madrid. Peut-être pas. J’aurais probablement essayé de m’adapter, j’aurais fait de mon mieux pour jouer comme l’entraîneur veut que je joue. Mais cela n’aurait pas été l’idéal pour moi », a déclaré Bernardo Silva.

« Je pense qu’il ne m’en voudra pas de le dire ici parce que nous sommes de très bons amis, mais le chemin qu’il a pris à l’époque était aussi dû aux circonstances. En fin de compte, Benfica a peut-être préféré l’Atlético, qui a payé tout l’argent à ce moment-là au lieu de le faire en plusieurs fois. Je ne sais pas ce qui s’est passé, mais c’est quelque chose comme ça », a-t-il ajouté.

Pour que Joao Félix reste au FC Barcelone, Joan Laporta connaît le prix !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *