Thierry
dans ,

France – Thierry Henry se lâche enfin : « J’ai menti pendant longtemps sur ma vie »

Par

le


L’ancienne star des Bleus de France, Thierry Henry, a réalisé une sortie poignante sur sa carrière, évoquant notamment des moments de dépression terribles. Les confidences de l’ancien buteur des Gunners d’Arsenal créent une onde de choc sur la toile.

Dans l’ombre en attendant le retour de la Ligue des Champions pour endosser son rôle de consultant ou les retours des journées FIFA pour assumer son rôle de sélectionneur de l’équipe de France Espoirs, Thierry Henry fait parler de lui depuis quelques heures. Invité dans le podcast « The Diary of a CEO », animé par le journaliste Steven Bartlett, l’homme de 46 ans a fait des révélations terribles sur les périodes sombres de sa vie. Loin des regards, le footballeur heureux et épanoui sur les pelouses a partagé des moments de dépression intense liés à son enfance.

La belle carrière « amère » de Thierry Henry

France - Thierry Henry se lâche enfin : "J'ai menti pendant longtemps sur ma vie"

Arrivé dans le monde du football en 1983, où il a débuté sa formation au CO Les Ulis, un club de sa ville natale, Thierry Henry a véritablement franchi le pas en 1994 en signant son premier contrat professionnel avec l’AS Monaco. Séduisant dans le jeu, l’attaquant s’est rapidement imposé chez les Monégasques avant de quitter la France pendant six mois pour la Juventus, puis de signer à Arsenal (370 matchs pour 226 buts entre 1999 et 2007). Chez les Gunners, Henry s’est définitivement imposé comme l’un des meilleurs joueurs de la Premier League et de l’histoire de la France (123 matchs pour 51 buts).

Pendant ses périodes les plus fastes de sa carrière, Thierry Henry n’était pas aussi bavard qu’aujourd’hui. Calme la plupart du temps avec une apparence joyeuse, le champion du monde 1998 vivait des moments sombres, comme il le confie maintenant. Né d’un père très exigeant qui a « pris le contrôle de sa vie dès l’enfance », Thierry Henry avoue dans « The Diary of a CEO » avoir vécu l’enfer alors que tout le monde le croyait heureux en France ou en Angleterre.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

« Mon père a pris le contrôle de mon corps, c’était dur »

France - Thierry Henry se lâche enfin : "J'ai menti pendant longtemps sur ma vie"

« J’ai menti pendant longtemps parce que la société n’était pas prête à entendre ce que j’avais à dire. Mais je suis honnête avec toi, tout au long de ma carrière, j’ai été en dépression. Ai-je pris des mesures à ce sujet ? Non. Pour comprendre la personne que je suis devenue, tu dois comprendre ce qu’il s’est passé plus tôt. Quand j’étais jeune, je n’ai pas reçu beaucoup d’amour, d’affection ni de câlins. Mon père, quand je suis né, m’a pris dans ses bras et a dit : ‘Ce bébé va devenir un footballeur extraordinaire’ », a d’abord confié Thierry Henry.

« J’étais programmé pour ça. Mon père a pris le contrôle de mon corps, c’était dur. Un jour, on a joué un match, j’avais 13 ans, on a gagné 6-0 et j’avais marqué les 6 buts… mais il me disait toujours ‘t’as raté ce contrôle, t’as raté ce crochet, t’as raté ci, t’as raté ça’. Je n’ai jamais eu peur de l’échec, c’est ça qui te forme. Mais j’ai toujours eu la peur et l’impression de plaire aux autres grâce à mon football, mon argent jusqu’au jour où ma copine et mes enfants ont tout commencé à pleurer pour la personne que je suis. Et là tu te sens humain », a ajouté l’ancien vice-Ballon d’Or France Football 2003.

Le football et son côté sombre

La sortie forte du sélectionneur de l’équipe de France Espoirs suscite de nombreuses réactions et soulève beaucoup d’inquiétudes quant à la vie des footballeurs. Récemment, la Ligue 1 a vécu une frayeur avec le jeune joueur de l’OGC Nice, Alexis Beka Beka, qui a failli se suicider. Thierry Henry avait alors réagi avec véhémence, exigeant beaucoup plus de suivi pour les jeunes joueurs qui sont laissés à leur propre compte dans un monde que certains appellent « la jungle dorée ».

Le football rend excessivement riches ses meilleurs athlètes. Et pour certains, il faut tout faire pour en tirer sa part, quitte à veiller au côté humain des joueurs. Ces dernières années, de tristes histoires du genre de celle de Thierry Henry ne cessent de surgir, ce qui devient assez inquiétant. Des joueurs comme Paul Pogba ou encore N’Golo Kanté en savent quelque chose.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *