Erik ten Hag Manchester United 2022 23 4 scaled
dans

Manchester United : Eric Ten Hag au cœur d’une grosse crise, des médias sanctionnés !

Par

le


La situation sportive de Manchester United met le coach néerlandais Eric Ten Hag dans une position embarrassante en Angleterre. Alors que plusieurs médias annoncent une division au sein du vestiaire, les dirigeants mancuniens frappent fort.

La crise s’enfle de jour en jour chez les Red Devils. En difficulté sur le plan sportif avec des performances en dents de scie, l’équipe dirigée par Eric Ten Hag n’est pas du tout sereine. Entre les critiques acerbes des légendes du club et d’autres observateurs, ainsi que la crise interne, rien ne favorise la cohésion à Manchester United. Ces dernières heures, les choses prennent une nouvelle tournure avec la direction mancunienne qui a décidé d’interdire certains médias du pays de la conférence de presse de l’entraîneur néerlandais à cause d’une bombe lâchée.

50% du vestiaire retourné contre Ten Hag

En effet, ce mardi, l’on apprend que les médias Sky Sports, le Manchester Evening News, The Mirror et ESPN ont été bannis par Manchester United en réponse à leur publication annonçant le courroux de 50% du vestiaire de Ten Hag qui ne comprennent plus leur entraîneur. Selon Sky Sports un peu tard dans la journée de lundi, le manager des Reds Devils aurait perdu « 50% du vestiaire ».

Manchester United : Eric Ten Hag au cœur d'une grosse crise, des médias sanctionnés !

D’après le média britannique, plusieurs joueurs en veulent à leur entraîneur pour son refus d’écouter les inquiétudes sur ses méthodes draconiennes. On évoque notamment la gestion du cas Jadon Sancho, toujours écarté du groupe à cause d’un clash depuis plusieurs semaines.

Cristiano Ronaldo doit-il prendre sa retraite internationale avec le Portugal?

« On m’a dit que les joueurs ne savent pas pourquoi ils courent« 

« Certains joueurs sont mécontents du style de jeu, ils sentent aussi qu’ils s’entraînent trop et qu’ils courent trop durant les séances« , expliquait Kaveh Solhekol, journaliste de Sky Sports, qui poursuit. « On m’a dit que les joueurs ne savent pas pourquoi ils courent. » À comprendre, certains joueurs pointeraient le management du Néerlandais, trop dur et impossible à changer à l’image de la mise à l’écart brutale de Jadon Sancho. La légende Cristiano Ronaldo avait déjà subi la loi de Ten Hag l’année dernière.

En début de semaine, le Manchester Evening News rapportait même que certains membres de l’équipe remettent en question les choix de recrutement opérés par Erik ten Hag. Antony, Rasmus Hojlund et Mason Mount, tous acquis à prix élevé, sont particulièrement pointés du doigt. Ceci confirme davantage le manque de confiance actuel envers le coach néerlandais au sein du groupe.

Lire aussi:  Mercato : Leny Yoro tourne le dos au Real Madrid et rejoint Manchester United !

La réponse rapide des dirigeants mancuniens

De fil en aiguille, les dirigeants, déjà critiqués par un ancien coach du club sous Van Gaal, vont décider de mettre à l’écart les journalistes de ces médias qui ont relayé l’information ce mardi, arguant qu’ils ne se sont pas rapprochés d’eux pour avoir une vérification. Aujourd’hui, c’est le KO total puisque ces journalistes bannis ne savent pas si leur accès refusé à la conférence de presse de Ten Hag est juste pour ce jour ou pour les autres à venir.

Pour les dirigeants de Manchester United, ils devraient d’abord commenter et mettre dans le contexte les informations recueillies par ces médias avant publication. En tout cas, ce n’est pas ce dont a besoin le club actuellement puisque la crise ne fait que s’accentuer. Directement, ce sont les résultats sur le terrain qui risquent de ne pas s’améliorer.

Eric Ten Hag plus que jamais sous pression

Le week-end dernier, Eric Ten Hag s’était déjà frotté à Anthony Martial en plein match, ce qui corrobore un peu la version des médias britanniques qui donnent des nouvelles du vestiaire. Aujourd’hui, c’est assez clair, Ten Hag a de quoi s’en faire même s’il réfute les allégations de ces dernières heures. « Je suis sûr que les joueurs sont derrière moi. Vous pouvez voir par exemple le retour contre Brentford, le match de Burnley, le match de Fulham, chaque fois que l’équipe est là, elle a fait preuve d’un grand caractère, d’une grande détermination, d’une grande résilience donc nous sommes ensemble », lâche-t-il ce mardi.

Avec des joueurs clés achetés ces derniers mercatos comme André Onana, Rasmus Hojlund, Malacia ou encore Antony, le résultat ne suit pas en Premier League avec une septième place. Quasi éliminé de la Ligue des Champions avec une dernière place occupée derrière Copenhague, Galatasaray et le Bayern Munich, le coach néerlandais ne vivrait-il pas ses dernières semaines à la tête de United?

On attendra de voir l’évolution de la situation avec l’arrivée du nouveau propriétaire américain pour prendre la direction du projet sportif.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *