camerunn
dans , ,

CAN 2023 : Martin Hongla (Cameroun) vide son sac après sa non sélection

Par

le


Le jeune international camerounais, Martin Hongla, milieu défensif de l’Hellas Veronne en Italie, est sorti du silence après sa non-convocation pour la CAN 2023. Sur toutes les bouches depuis quelques mois, il a clarifié des choses.

À 25 ans, Martin Hongla est l’un des joueurs pleins d’avenir du Cameroun. Milieu défensif, le natif de Douala, formé à la Nkufo Academy, compte avec les Lions Indomptables, 22 sélections depuis 2020. Meilleur passeur de la CAN 2021, le joueur était très attendu pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations qui se jouera en Côte d’Ivoire du 13 janvier au 11 février 2024. Surtout qu’il est l’un des joueurs ayant le plus joué depuis le début de cette saison en club (15 matchs, dont 12 titularisations TTC avec l’Hellas Veronne, 1066 minutes de jeu), on pourrait croire qu’il serait dans la liste de Rigobert Song pour la CAN 2023.

CAN 2023 : Martin Hongla (Cameroun) vide son sac après sa non sélection

« Ca fait mal, mais on doit faire avec« 

Cependant, le joueur passé par l’équipe B du Barça en 2018 va avoir la mauvaise surprise avec son absence de cette liste élargie dévoilée. Pendant que des voix s’élèvent au Cameroun pour déplorer les choix de Rigobert Song, qui ne font pas vraiment l’unanimité, Martin Hongla est sorti du silence. Dans un entretien accordé à Jombo FM, le milieu de terrain camerounais a vidé son sac concernant une situation qui lui a marqué. Il a d’abord tenu à respecter la décision du sélectionneur.

« Le football, c’est un métier collectif. On va rester dans le sens où il n’y a que le sélectionneur qui prend la décision pour faire ses choix. On va rester là-dessus. C’est mon pays, c’est le Cameroun. Peut-être que le coach s’est dit que je ne suis pas à la hauteur de ce qu’il recherchait. Il a sorti sa liste, c’est dommage, ça fait mal, mais on doit faire avec parce qu’on est des sportifs. Il y a des bons moments et des mauvais moments« , a-t-il d’abord confié.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

« Je ne me reproche de rien« 

Relancé par les animateurs de l’émission au sujet de son absence lors d’un rassemblement avec les Lions Indomptables en juin où il était convoqué, Martin Hongla a donné des précisions. Surtout que cette absence aurait fait beaucoup de bruit avec une vidéo de lui dans une boîte de nuit à l’époque, le joueur de Veronne s’est montré clair.

« Je ne suis pas politicien, je ne suis pas là pour me justifier, mais pour clarifier les choses. En ce moment, j’avais eu le décès de mon papa. Un mois avant, j’avais contacté l’équipe nationale pour leur faire part de ma situation, que je ne pourrais pas être là durant le rassemblement (de juin à San Diego) parce que ça ne me donnerait pas le temps d’enterrer mon papa. Tout ce qui se dit sur les réseaux sociaux n’est pas vrai. En tant que sportif, on fait avec. Je ne me reproche de rien et je n’ai pas de justificatif à donner par rapport à cela, mais le vrai problème était celui où le stage ne me donnerait pas le temps de pouvoir faire mon deuil« , a-t-il clarifié.

«  Je me suis senti abandonné« 

CAN 2023 : Martin Hongla (Cameroun) vide son sac après sa non sélection

Relancé sur ce moment critique où il avait snobé la sélection et où il avait posté un message énigmatique sur les réseaux sociaux (« Il pleut sur tous les toits« ), Hongla a fustigé le manque d’attention de la sélection dans ses moments difficiles. « En tant qu’être humain, responsable de ce que j’ai fait, il y a des choses dans la vie que vous ne pouvez pas accepter. L’équipe nationale pour moi, c’est comme une famille. J’ai eu le décès de mon papa, je n’ai vu personne au moment où j’avais besoin de tout le monde. Je me suis senti abandonné. »

« Je n’ai aucun problème avec qui que ce soit en équipe nationale… Je ne vois pas pourquoi on ne m’appellerait pas si ce n’est pas à cause de ce message posté… Juste leur dire que ce message n’était pas fait pour attaquer quelqu’un, mais ce message est venu directement du cœur. Un enfant, quand il perd son papa, a besoin de sa deuxième famille pour l’aider parce que l’équipe nationale, c’est ma deuxième famille. Et quand tu ne trouves personne, ça te pousse à dire ton ressenti, et c’est ce que j’ai fait », a froidement lâché le joueur de 25 ans.

En tout cas, la mise au point est passée. Reste à savoir si elle changera quelque chose dans l’avenir en sélection de Martin Hongla qui va suivre de très près le parcours des Lions Indomptables à la CAN 2023.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *