ffi
dans ,

CAN 2023 : La Côte d’Ivoire au cœur d’une grosse polémique avant le Sénégal

Par

le


Les Éléphants de la Côte d’Ivoire s’apprêtent à jouer le match de leur vie contre les Lions de la Teranga du Sénégal pour les huitièmes de finale de la CAN 2023. Après la débâcle en poule, il va falloir rebondir. Alors que l’attente est grande, une révélation sur les joueurs qui ont participé à une activité extra-sportive avant un match durant ce tournoi suscite l’indignation des Ivoiriens.

Le deuxième gros choc des huitièmes de finale de la CAN 2023 va se jouer dans quelques heures. Après le Nigeria et le Cameroun, c’est le Sénégal qui défie la Côte d’Ivoire, pays organisateur de cette édition. Ce match est très attendu par les amateurs de ballon rond et surtout les supporters des deux pays. Si les Lions de la Teranga veulent poursuivre sur leur belle lancée et faire un pas de plus vers la Coupe qu’ils détiennent, les Éléphants veulent se racheter après la débâcle en phase de poule. Avec des attentes assez élevées autour des deux pays, le match s’annonce chaud bouillant et chaque détail compte chez les supporters.

Le tournage qui enrage

Justement, parlant de supporters, une nouvelle polémique vient d’éclater sur les réseaux sociaux du côté des Ivoiriens. Alors que la pression monte, un post d’une agence de communication suscite la colère. En effet, dans ce post, on apprend que les joueurs d’Emerse Fae ont été contraints de tourner un spot publicitaire pour une institution la veille d’un match, avant et après l’entraînement. Même s’il ne s’agit pas directement du match contre le Sénégal, on décrie une nouvelle fois le manque de sérieux autour de l’équipe nationale de la Côte d’Ivoire.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

« Voilà un challenge opérationnel. Tout notre set est de se préparer pour tourner (un spot) dans les vestiaires du stade ADO puisque l’entraînement des Éléphants est censé y avoir lieu. Le matin du tournage, il y a un changement… Et pour le tournage, il nous fallait 4h minimum, mais on nous donnait 45 min… Nous n’avons pas encore tourné tous nos plans. On en a que 40%, mais fin de tournage puisque les Éléphants vont s’entraîner au lycée technique. »

Emerse Fae 1024x795 1

« Pas question de laisser l’opération inachevée. On se déplace avec une équipe réduite pour continuer à 19h50. On s’installe, on capture deux scènes, puis on attend la fin de l’entraînement. Même marathon, les joueurs sont fatigués, ils doivent se reposer, mais l’objectif pour nous est de réussir le film du client… Le tournage continue… », lit-on partiellement dans une capture qui fait le tour.

La FIF dans visée

Si l’objectif de ce post est sans doute de louer le mérite de l’agence qui était en charge de réaliser son travail pour satisfaire son client, l’affaire passe mal pour les Ivoiriens. Outrés par cet acte à la veille d’un match important que toute la Côte d’Ivoire attend, les internautes expriment sérieusement leur colère.

« Sur Linkedin, je viens de voir que le dernier spot publicitaire d’Orange Côte d’Ivoire a été tourné la veille d’un match des Éléphants. Les joueurs sont venus au stade d’Ebimpé le matin juste pour tourner la pub. Ensuite, ils sont partis s’entraîner au lycée technique. Les plans de la pub n’étant pas terminés, l’équipe technique est revenue au lycée pour finir le tournage. Tout ça, à la veille d’un match de la CAN, c’est gravissime! », dénonce un internaute.

Sur X, l’affaire polémique suscite beaucoup de réactions. Pour certains, le président de la Fédération Ivoirienne de Football est le mis en cause direct qui devrait rendre compte en cas d’une débâcle de la Côte d’Ivoire. En tout cas, on imagine qu’une défaite contre le Sénégal ce lundi et Idriss Yacine Diallo se fera une nouvelle fois lapider par les internautes. Espérons que pour ce match contre les Lions de la Teranga, les joueurs d’Emerse Fae se sont préparés dans des conditions optimales.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *