Affiche pour le site 2024 02 13T074338.932
dans , ,

Le coach du Nigéria se lâche : « Ce que la Côte d’Ivoire a fait »

Par

le


La Côte d’Ivoire est sur le toit de l’Afrique, en remportant la CAN 2023 devant le Nigéria. Sélectionneur des Super Eagles, Jose Peseiro s’est penché sur les raisons de la défaite de son équipe.

Dimanche soir, au Stade Olympique Alassane Ouattara d’Ebimpé, le Nigéria a vu ses espoirs de remporter la Coupe d’Afrique des Nations Côte d’Ivoire 2023 s’envoler, après une défaite face au pays hôte.

Nigéria, un système qui a failli

Les Super Eagles, portés par leur capitaine William Troost-Ekong qui avait ouvert le score à la 38ème minute, ont été incapables de conserver leur avantage. La Côte d’Ivoire a renversé la situation avec des buts de Franck Kessié à la 62ème minute et de Sébastien Haller à la 81ème minute, s’assurant ainsi la victoire finale.

Nigéria

Pour Jose Peseiro, le sélectionneur du Nigéria, cette défaite est le résultat d’une stratégie qui n’a pas fonctionné contre une équipe ivoirienne impressionnante. « Lorsque vous avez un système qui fonctionne, vous ne voulez vraiment pas le changer. C’est vrai que j’ai gardé cette stratégie jusqu’à ce que nous soyons menés 2-1 et puis, j’ai décidé de changer… Nous avons encaissé des buts sur quelques erreurs défensives et ils ont baissé de niveau, face aux Ivoiriens. Mais je suis fier de la façon dont mes joueurs se sont comportés dans ce tournoi », a-t-il expliqué.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

Le technicien a également souligné la solidité mentale de l’équipe ivoirienne, laissant entendre que ses joueurs n’avaient pas su gérer la pression aussi efficacement. « La Côte d’Ivoire a été meilleure que nous aujourd’hui, ils ont mieux géré la pression, ils ont fait un travail remarquable. Mon équipe n’a pas joué au même niveau. Mon équipe est triste mais pour moi, ils ont fait ce qu’ils pouvaient », a-t-il déclaré.

Cette défaite en finale vient clôturer un parcours honorable pour le Nigéria dans cette compétition. Malgré la déception, les Super Eagles peuvent se targuer d’avoir atteint la finale et d’avoir offert un spectacle de qualité tout au long du tournoi. Reste à voir comment ils rebondiront après cette déception et quelles leçons ils tireront de cette expérience pour les compétitions à venir.

La Côte d’Ivoire bat le Nigéria et savoure

En attendant les nouvelles échéances, la Côte d’Ivoire est quant à elle dans une belle euphorie. La Nation a célébré ses héros. Le sélectionneur Emerse Faé et son équipe ont défilé dans les rues de la capitale à bord d’un bus à impérial, dans une atmosphère euphorique.

Après une nuit déjà très animée où les festivités ont duré longtemps, les Ivoiriens ont eu l’occasion de saluer à nouveau leurs héros, qui ont réalisé un parcours complètement renversant. Défaits par les Super Eagles (0-1, avant de prendre leur revanche en finale) et écrasés par la Guinée Équatoriale (0-4), les Éléphants ont miraculeusement survécu à leur groupe malgré le départ de leur entraîneur Jean-Louis Gasset, puis ont frôlé l’élimination contre le Sénégal en huitièmes de finale (1-1, 5-4 aux tirs au but), ainsi que contre le Mali en quart de finale (2-1, après prolongations), avant de battre la RD Congo (1-0) pour atteindre la finale.

Comme l’ont souligné notamment Sébastien Haller, auteur du but décisif en finale, ou Seko Fofana sur les réseaux sociaux, les supporters ivoiriens sont descendus en masse dans les rues de la ville pour saluer leurs champions. Une célébration animée, à l’image du parcours des Éléphants, qui vont pouvoir retrouver leurs clubs respectifs avec le sourire aux lèvres et de nombreux souvenirs en tête.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *