2023 aston villas leon bailey 864563734
dans ,

Aston Villa vs Manchester City (1-0) : Les Cityzens dans le mal face à des Villans héroïques

Par

le


Ce mercredi soir, Manchester City se déplaçait à Aston Villa. Quasiment intouchables à domicile, les Villans ont abordé cette rencontre avec beaucoup de confiance. Au final, le match s’est terminé sur le score d’un but à zéro. Une victoire pour Aston Villa qui a livré une prestation de haut vol, du début à la fin. Arsenal est désormais premier de Premier League avec 36 points, suivi de Liverpool 34, Aston Villa 32 et Manchester City, 30.

Aston Villa vs Manchester City, entre efficacité et nonchalance

Deux philosophies de jeu différentes devaient s’affronter au Villa Park. Manchester City dans la possession et Aston Villa, en contre-attaque. Au final, dans le premier acte, ce sont les Villans qui ont fait l’essentiel du jeu.

Du côté des locaux, Unai Emery a aligné un 4-4-2 compact mais capable de vite se déployer en contre-attaque. Dans la défense, on retrouve ainsi Pau Torres aux côtés de Diego Carlos. Sur le couloir gauche de la défense, Lucas Digne est aligné. À gauche, c’est Ezri Konsa. Dans l’entrejeu à quatre, Youri Tielemans et John McGinn ont été déployés sur les flancs avec Boubacar Kamara et Douglas Luiz au cœur du jeu. Devant, Leon Bailey a joué les soutiens pour Ollie Watkins.

Manchester City

Pep Guardiola est lui parti sur d’autres bases. Le technicien espagnol a aligné Ederson avec 3 défenseurs devant lui, Ruben Dias, Josko Gvardiol et Kyle Walker. Deux récupérateurs dans l’entrejeu avec Manuel Akanji et John Stones. Une ligne de quatre milieux de terrain composée de Phil Foden, Julian Alvarez, Rico Lewis et Bernardo Silva. Pourvoyeurs de ballon donc pour Erling Haaland.

Cristiano Ronaldo doit-il prendre sa retraite internationale avec le Portugal?

La première frayeur de cette rencontre vient des Villans avec John McGinn qui sert, à la 4e minute de jeu, Lucas Digne sur son côté gauche. Le Français tente la frappe mais rate le cadre de peu. Le ballon est allé caresser les petits filets.

Aston Villa a gêné Manchester City, de la 1re à la 45e !

Coup sur coup (5e), John McGinn va encore servir Leon Bailey, sur une délicieuse passe. La frappe du Jamaïcain est détournée en corner par Ederson. Sur le corner frappé, le ballon va revenir à Pau Torres, qui s’est fait oublier dans la surface. Sa frappe enveloppée est encore détournée par Ederson. Les Villans assaillissent les cages des Cityzens.

La réponse de Manchester City ne va pas tarder. 11e minute de jeu, Erling Haaland voit sa frappe bien placée être déviée de la main par Emiliano Martinez. Le ballon va revenir dans les pieds de Bernardo Silva qui centre encore pour le Norvégien. La tête de ce dernier est encore bien suivie par le portier argentin.

Manchester City

Ce seront de nouveau les Villans qui vont frapper dans le cadre. 22e minute de jeu et Leon Bailey parvient à réceptionner une longue passe d’Ezri Konsa. L’attaquant va ensuite tenter la frappe lointaine et Ederson est là pour dévier en corner.

Pendant plus de 15 minutes, Manchester City aura énormément de mal à déployer son jeu. Jusqu’à la 43e, aucune possibilité pour les hommes de Pep Guardiola. Sur une tentative d’aller chercher de loin Julian Alvarez, la défense d’Aston Villa s’impose de nouveau. Totalement en maîtrise, l’équipe de Unai Emery a surpris le champion d’Angleterre en titre. Ce dernier a souffert de l’absence de Rodri, stabilisateur du jeu de Manchester City.

Symbole de cette souffrance de Manchester City dans cette première mi-temps, Aston Villa aura réussi à marquer (45+2) même si derrière l’arbitre a levé son drapeau pour une sortie de balle sur le centre de Lucas Digne qui avait bien trouvé la tête de Douglas Luiz. 0-0 donc à la mi-temps.

Aston Villa a réussi 13 tirs contre Manchester City dans cette première mi-temps. C’est le plus grand nombre de tirs jamais subis par une équipe de Pep Guardiola dans une 1ere mi-temps dans les cinq grands championnats européens. Ce soir, c’est le 535e match de Pep !

Aston Villa noie Manchester City en seconde période

Au retour des vestiaires, Pep Guardiola a donc rapidement rectifié le tir. Le technicien espagnol décide de remodeler le visage offensif de son équipe. Bernardo Silva et Rico Lewis descendent d’un petit cran pour toucher plus de ballons et cela impacte tout le jeu des Skyblues. Ils font tourner le cuir mais n’assoient pas vraiment leur domination.

Et c’est d’ailleurs Aston Villa qui parvient à se montrer dangereux. Il faudra tout de même attendre la 63e minute de jeu pour voir la première frayeur dans cette seconde mi-temps. Servi par Leon Bailey près de la surface adverse, John McGinn contrôle sereinement le ballon et part éliminer Kyle Walker avec un petit crochet de son pied gauche. Le ballon lui revient sur le pied droit et il tente la frappe ras du sol. Ederson oppose sa main pour pousser le ballon en corner.

67e minute de jeu et encore une fois Leon Bailey tente une frappe lointaine dans ce match. Sa frappe est contrée par Josko Gvardiol et le ballon file en corner, de nouveau.

Manchester City

Une minute plus tard, Pep Guardiola réagit enfin et lance Kovacic et Nunes dans l’entrejeu des Skyblues pour stabiliser son jeu.

Que nenni puis qu’à la 74e minute de jeu, l’intenable Leon Bailey va trouver la faille avec une frappe déviée qui va aller tromper Ederson. Aston Villa est logiquement passé devant après avoir fourni beaucoup d’efforts dans le pressing haut.

Un pressing qui ne s’arrêtera pas de porter ses fruits puis qu’à la 78e Douglas Luiz manque de tromper de nouveau Ederson mais le gardien de Manchester City parvient in extremis à dévier le ballon en corner.

Unai Emery a réussi son pari tactique dans cette rencontre et a bien finalisé en lançant dans le bain Duran et Moreno en fin de match (90+1). De la première à la dernière minute, les Villans ont mis une intensité remarquable. Un résultat mérité qui envoie Manchester City à 6 points derrière les Gunners. La Premier League est encore relancée de tout bord.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *