template 19 1
dans

Barça : « Je ne peux pas me cacher », Xavi assume son clash avec Lewandowski

Par

le


Après la rencontre contre Alméria soldée par une douloureuse victoire du Barça, Xavi est revenu sur l’ambiance dans le vestiaire, notamment après ses mots secs contre Lewandowski.

L’heure n’est pas à la rigolade au Barça. En difficulté depuis plusieurs semaines, l’équipe dirigée par Xavi Hernandez ne fait plus peur. Malgré des joueurs de renom, le club catalan fait preuve d’une légèreté et d’une passivité incroyable dans le jeu. Pour les adversaires, c’est une aubaine. Lors de la dernière rencontre du club en Liga cette année, contre Alméria, le visage affiché par certains joueurs a laissé l’entraîneur en courroux. Parmi ces derniers, on parle de Robert Lewandowski, l’entraîneur polonais qui vit des semaines compliquées.

« On va voir si tu commences à courir pour une fois, putain ! »

Barça : "Je ne peux pas me cacher", Xavi assume son clash avec Lewandowski

Mercredi dernier, l’ancien buteur du Bayern Munich a passé un moment salé dans les vestiaires à la pause avec son entraîneur. En effet, selon la presse espagnole, notamment AS, Xavi s’en est pris directement à son joueur pour son manque d’intensité dans le jeu. « On va voir si tu commences à courir pour une fois, putain !« , aurait-il lâché envers son buteur. Après le match, l’ancien entraîneur d’Al Sadd, qui sait qu‘il joue sa tête à chaque match, n’a pas ménagé ses joueurs pour leur prestation contre Alméria.

« La première période était inacceptable« , s’est emporté l’entraîneur. « La pression et l’agressivité n’étaient pas acceptables. Soit on court comme des bêtes, soit ça ne vient pas à nous. Nous ne sommes pas le Barça de 2010″, a fustigé Xavi. Dans cet atmosphère tendu, le club Blaugrana s’est rendu expressément aux États-Unis pour jouer une rencontre amicale lucrative contre le CF America ce jeudi.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

« J’essaie d’être sincère et honnête, je ne peux pas me cacher »

Depuis la terre américaine, l’entraîneur du Barça a confirmé les révélations d’AS et s’en est justifié. Surtout au sortir d’une nouvelle défaite de son équipe contre la formation mexicaine sur un score de 2 buts contre 3, Xavi a poussé un coup de gueule sur Catalunya Radio en estimant que c’est une façon de se dire les vérités en famille.

« J’essaie d’être sincère et honnête, je ne peux pas me cacher. La tension, c’est normal, c’est un vestiaire. On a beaucoup d’enjeux et je me suis dit que c’était juste d’élever un peu la voix, rien de plus », a-t-il expliqué. « À partir de là, je pense que l’équipe a très bien réagi, très bien. Dans le vestiaire, nous sommes une équipe, une grande famille. Ce sont des professionnels et ils l’ont très bien compris. En deuxième mi-temps, nous avons pris le chemin dans lequel nous devons rester et maintenant nous devons faire une pause, un repos, pour affronter 2024 avec beaucoup d’envie et d’enthousiasme. »

Joao Félix aussi mal pointé par Xavi

Il faut le dire, la sérénité a disparu au sein de l’équipe du Barça ces derniers mois. Outre Lewandowski qui n’est pas dans une bonne période et qui est pointé par son coach pour son implication dans le jeu, c’est Joao Félix qui est cité ces dernières heures comme le joueur mal vu. Selon les médias espagnols, n’eût été la blessure de Gavi qui chamboule les plans de Xavi, le joueur prêté par l’Atlético Madrid n’aurait pas une place de titulaire dans l’équipe. Et pour cause, le manque d’humilité du joueur portugais.

Contre Alméria le mercredi, Félix aurait critiqué Xavi pour ses choix quand il se faisait remplacer à la 46e minute de jeu. D’après les informations, le jeune attaquant n’était pas dans les plans du coach, et son arrivée dans les dernières heures du mercato était grâce au président Joan Laporta. Quand on sait qu’un certain Victor Roque débarquera en Catalogne dans 4 jours et que Xavi compte mettre la main sur un milieu de terrain ce mercato hivernal pour combler le vide laissé par Gavi, gravement blessé, il faut dire que Félix et Lewandowski auront du pain sur la planche.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *