1200 L bara des tensions entre xavi et pep guardiola
dans ,

Le meilleur entre Xavi et Guardiola ? Ilkay Gündogan a tranché

Par

le


S’il a évolué sous les ordres des deux techniciens, Ilkay Gündogan a donné son avis sur Xavi Hernandez et Pep Guardiola. L’Allemand a du mal à se mettre d’un côté.

France Football a dévoilé une longue interview avec Ilkay Gündogan ce samedi. Vainqueur de la dernière Ligue des Champions avec Manchester City, le milieu de terrain allemand a fait ses débuts au Barça où il a un rôle important. Ilkay Gündogan s’est livré sur sa personne et sur son éloignement des réseaux sociaux. Pour France Football, il est également longuement revenu sur ses débuts et son éclosion au grand public.

Concernant son arrivée au Barça, Ilkay Gündogan n’a pas caché son ambition. « Je suis venu à Barcelone pour relever un nouveau défi et faire mes preuves dans ce grand club. Mais je ne veux pas me fixer d’objectifs. On ne doit pas dire : « On veut gagner ça, ça et ça. » Évidemment, ce sont de beaux objectifs, mais si on ne joue pas assez bien, on n’ira pas loin. On doit s’efforcer de faire en sorte que l’équipe joue de la meilleure manière possible. Derrière, les victoires suivront », a lancé le Blaugrana.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

Ilkay Gündogan a également été interrogé sur Pep Guardiola et Xavi. « Avec Pep, on jouait un jeu de position. Il s’agissait de toujours trouver les bons espaces, de toujours trouver l’homme libre, de trouver l’avantage sur le terrain, patiemment. Avec Xavi, il y a beaucoup de similitudes avec Pep », a-t-il d’abord confié.

« Ils ont été formés au même endroit, ont eu la même éducation footballistique, connu les mêmes exigences. Ils parlent le même football. Mais j’ai faim et j’ai encore envie d’apprendre. Avec le Barça, nous sommes encore en train de développer l’équipe. Nous avons un peu de chemin à parcourir, mais c’est un super projet », a conclu le milieu de terrain.

Gundogan sous les ordres de Guardiola, quel bilan la saison dernière ?

L’équipe de Pep Guardiola s’est adjugé trois troisièmes la saison dernière. Après avoir compté huit points de retard sur Arsenal le 1e avril, les Skyblues ont accéléré et dépassé les Gunners dans le sprint final. Retrouvez ci-dessous certains chiffres incroyables, qui nous ont permis à Manchester City de remporter plusieurs sacres lors de la dernière campagne.

TAUX DE VICTOIRES
City a remporté 28 rencontres en 38 journées, ce qui a permis d’obtenir 84 points, sur un total de 89, et un fantastique taux de 73% de succès.

Sans grande surprise, c’est Arsenal qui compte le second total le plus élevé de victoires (26), devant Manchester United (23).

POINTS PAR MATCHS
Grâce à un nombre phénoménal de 28 victoires en championnat, les Cityzens comptent une moyenne de 2.34 points par matchs à l’issue de la saison.

Nos 89 points constituent le neuvième total le plus élevé. Un classement où l’on retrouve City à trois reprises, avec les centurions de 2017-2018, les 98 points pris en 2018-2019 et les 93 en 2021-2022.

Depuis l’arrivée de Guardiola en Angleterre à l’été 2016, nous avons obtenu 625 points, devant Liverpool, qui en a cumulés 575 durant cette période.

City

POSSESSION DE BALLE
Au cours de cette campagne, les Cityzens ont eu le ballon en moyenne 65,2% du temps. C’est le taux le plus élevés parmi les 20 équipes de Premier League.

UN HAALAND HISTORIQUE :
La sensationnelle première saison au Royaume-Uni d’Erling Haaland l’a vu affoler les compteurs, l’attaquant norvégien inscrivant 36 buts.

C’est six de plus que le capitaine de Tottenham Harry Kane. Haaland devient le troisième joueur de City à être sacré meilleur buteur d’une saison de Premier League, après les Argentins Sergio Aguero (2014-2015) et Carlos Tevez (2010-2011).

Il a également battu le record du nombre de buts inscrits au cours d’un même exercice, grâce à sa 35ème réalisation lors de la rencontre face à West Ham en mai.

Ainsi, il fait mieux qu’Alan Shearer (1993-94) et Andy Cole (1994-95), tous deux auteurs de 34 buts.


POUR VOUS SERVIR
Aux côtés de Haaland, meilleur buteur, on retrouve Kevin De Bruyne, sacré « Meneur de jeu de l’année » pour la troisième fois consécutive.

Il a notamment obtenu ce prix grâce à ses 16 passes décisives délivrées tout au long de la saison, le total le plus élevé parmi tous les joueurs de première division anglaise.

Le maestro belge devient le premier joueur à remporter cette récompense plus d’une fois, après le prix inaugural en 2017-2018 (16 passes décisives également), puis 2019-2020, où il a dénombré 20 assists, le total le plus élevé, à égalité, de toute l’histoire de ma Premier League.

BUTS PAR MATCH
City a trouvé le chemin des filets à 94 reprises au cours des 38 journées de championnat, ce qui représente une moyenne de 2,47 buts par match.

C’est le total le plus élevé, devant Arsenal, qui a inscrit 88 buts (2,31/match), faisant des Gunners la deuxième meilleure attaque de Premier League.

Nous sommes restés muets face au but au cours de seulement trois rencontres.
TROIS DE SUITE
En remportant notre troisième Premier League consécutive, nous avons rejoint un club très fermé.

City est en effet la cinquième équipe dans l’histoire du football anglais à réaliser une telle performance, après Huddersfield (1924-1926), Arsenal (1933-1935), Liverpool (1982-1984) et Manchester United (1999-2001 & 2007-2009).

Clean Sheets
Une nouvelle fois, Ederson a joué un rôle décisif entre les poteaux en 2022-2023.

Le Brésilien n’a manqué que trois rencontres de championnat et a gardé ses cages inviolées à 11 reprises.

Ortega a parfaitement pris le relais, réalisant de son côté deux clean sheets au cours de ses trois titularisations, portant notre total à 13 sur l’ensemble de la saison.
L’équipe de Pep Guardiola a atteint son pic de forme au meilleur moment possible et s’est hissé en tête du classement le 3 mai, grâce à un succès (3-0) à domicile aux dépens de West Ham.

Ce succès a fait partie de notre série de 12 victoires consécutives, notre plus longue de la campagne, débutée sur le terrain de Bournemouth (4-1) en févier et conclue à domicile face à Chelsea (1-0) en mai.


Un match nul sur le terrain de Brighton a mis un terme à cette série de victoires. Néanmoins, ce partage des points a permis de prolonger notre série d’invincibilité à 16 matchs, la plus longue de l’année.

Celle-ci a commencé par un succès 3-1 à l’Eitihad devant Aston Villa, et a inclus un match nul supplémentaire (1-1), sur le terrain de Nottingham Forest.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *