pour site 1 4 1
dans

Super League: Cristiano Ronaldo réagit et s’oppose catégoriquement !

Par

le


Le capitaine d’Al Nassr et légende du Real Madrid, Cristiano Ronaldo a réagi au projet de la Super League. Le Portugais est totalement contre.

Jeudi dernier, la justice européenne a donné le feu vert pour la mise en place prochaine de la Super League européenne pour les équipes désireuses d’y participer. Alors que le FC Barcelone et le Real Madrid ont affiché leurs envies de participer à cette nouvelle compétition, plusieurs cadors du Vieux Continent se sont farouchement opposés à cette alternative. Mais alors que nous sommes encore loin de l’instauration de ce tournoi, les débats continuent d’être virulents sur les réseaux sociaux et dans toute la sphère du ballon rond.

Ce samedi, Cristiano Ronaldo, meilleur buteur de l’histoire de la Ligue des Champions et vainqueur à cinq reprises de la compétition, a montré son désaccord envers la Super League à travers un like sur un post du FC Fans United. Le club de D3 Monténégrine s’est fendu d’une publication Instagram avec le message : « s’il vous plaît ne nous retirez pas nos rêves. Ne laissez pas la Super League se crée. Laissez-nous et tous les petits clubs continuer de rêver. » Un message qui a visiblement plu à l’attaquant portugais .

Cristiano Ronaldo doit-il prendre sa retraite internationale avec le Portugal?

Super League, les clubs qui ont adhéré

Alors que la Super League a repris de l’épaisseur, de nombreux clubs se sont prononcés favorablement et plus majoritairement défavorablement sur ce projet jeudi durant l’une des journées les plus importantes de l’histoire du football européen. Au rayon des pro-Super League ont trouve sans surprise le FC Barcelone et le Real Madrid. Les deux géants espagnols étaient à l’initiative du projet en 2021. En Italie, Naples et son président Aurelio de Laurentiis se sont félicités de l’arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne sur la fin du monopole de l’UEFA concernant l’organisation des compétitions européennes. Le Napoli ne ferme pas la porte à la Super League.


Ce n’est pas le cas d’une grande majorité de clubs européens qui, à travers des communiqués ou la prise de parole de leurs présidents ont exprimé leur soutien à l’UEFA et à l’ECA tout au long de la journée. En France, c’est le cas de l’OM (par la voix du président Pablo Longoria), de l’OL, du PSG et de Monaco.

Lire aussi:  Euro 2024 : “vous ne l’entendrez jamais”, la réponse cinglante de Ronaldo ses détracteurs !

Sous l’impulsion de Javier Tebas, président de LaLiga, les clubs espagnols, dont l’Atlético de Madrid, Séville, Villarreal, la Real Sociedad et Valence, sont très majoritairement opposés au projet.

En Angleterre, Manchester City, Manchester United, Chelsea et Tottenham se rangent eux aussi derrière l’UEFA tout comme l’Inter, l’AS Roma, l’Atalanta en Italie, le Bayern et Dortmund en Allemagne. Au Portugal, le FC Porto a lui aussi manifesté son hostilité à ce projet.

La réaction de l’UEFA au projet

La Cour de justice européenne a lâche une sacrée bombe jeudi avec un arrêt qui, en pointant l’abus de position dominante et l’entrave à la concurrence de l’UEFA et de la FIFA par leurs menaces de sanction contre le projet Super League, change considérablement la donne.

L’instance européenne a néanmoins rapidement réagi. Si elle reconnaît l’arrêt et les manquements que celui-ci pointe, l’UEFA se refuse à voir dans cette décision une porte ouverte à la création d’une potentielle Super League.

CR7

La réaction de l’UEFA
« L’UEFA prend acte du jugement rendu aujourd’hui par la CJUE dans l’affaire de la Super Ligue européenne.

Cette décision ne signifie pas une approbation ou une validation de la prétendue « super ligue »; elle met plutôt en lumière une lacune préexistante dans le cadre de préautorisation de l’UEFA, un aspect technique qui a déjà été reconnu et traité en juin 2022. L’UEFA a confiance en la robustesse de ses nouvelles règles, et notamment en leur conformité à toutes les lois et réglementations européennes pertinentes.

L’UEFA demeure résolue dans son engagement à préserver la pyramide du football européen, veillant à ce qu’elle continue de servir les intérêts plus vastes de la société. Nous continuerons à façonner collectivement le modèle sportif européen avec les associations nationales, les ligues, les clubs, les supporters, les joueurs, les entraîneurs, les institutions de l’UE, les gouvernements et les partenaires.

Nous faisons confiance à ce que la pyramide du football européen basée sur la solidarité, déclarée comme leur modèle irremplaçable par les supporters et toutes les parties prenantes, soit préservée contre la menace de scissions par les lois européennes et nationales. »

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *