sarrr
dans ,

Avant la CAN 2023, Ismaila Sarr lâche un secret du Sénégal : « On a gagné quand on a arrêté ça »

Par

le


Attendu en Côte d’Ivoire de pied ferme, le Sénégal continue sa préparation pour la CAN 2023 à Dakar. Approché par RMC Sport, Ismaila Sarr, le virevoltant ailier de l’OM et de la sélection sénégalaise, a confié ses rêves de doublé.

Le Sénégal va remettre en compétition son trophée de la Coupe d’Afrique des Nations dans quelques jours. Du 13 janvier au 11 février prochain, les Lions de la Teranga disputeront la CAN 2023 en tant que grands favoris. Dans le groupe C en compagnie du Cameroun, cinq fois champion d’Afrique, de la Guinée et de la Gambie, la sélection sénégalaise dirigée par Aliou Cissé s’attend à une compétition difficile. Mais avec des stars telles que Sadio Mané, Kalidou Koulibaly, Ismaila Sarr et l’autre Edouard Mendy, la possibilité de réaliser un doublé tient la route.

Alors que le rassemblement et les préparatifs ont débuté dans la capitale sénégalaise depuis le 30 décembre, la pression commence à monter. Quoi qu’on dise, les champions d’Afrique connaissent l’immense pression qui existe à la CAN. Approché dans ce contexte par Florent Germain de RMC Sport, le Lion de la Teranga, Ismaila Sarr, a révélé ses ambitions pour la compétition qui arrive à grande vitesse.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

« On va en Côte d’Ivoire pour gagner »

Dans des conditions idoines pendant la préparation grâce au budget colossal mis en place par l’État pour assurer une belle campagne, l’international sénégalais depuis 2016 (56 matchs pour 11 buts) ne cache pas les ambitions du Sénégal.

« On ne parle pas d’arriver en étant les patrons. On sait que ce n’est pas facile de gagner une CAN. C’est une compétition très difficile, on va là-bas pour gagner », a tout de suite confié Ismaila Sarr dans un long entretien avec RMC Sport. « À la CAN, on peut dire que tout le monde est favori. Tu peux voir la Tanzanie éliminer le Sénégal ou d’autres équipes. C’est très compliqué« , a-t-il cependant reconnu dans la foulée.

Sarr révèle l’intimité du vestiaire du Sénégal

Après avoir évoqué la forte colonie des joueurs marseillais à l’OM qui participera à la CAN 2023 et son statut de cadre de la sélection, Ismaila Sarr a souligné quelques changements clés au sein du groupe depuis la CAN gagnée il y a deux ans. Sous l’impulsion d’Aliou Cissé, les joueurs du Sénégal ont abandonné des habitudes qui peuvent entraîner une baisse de régime, notamment la musique forte avant et après les matchs, comme le note l’ancien joueur de Watford (2019-2023, 131 matchs pour 34 buts).

« Avant, on mettait beaucoup de musique dans les vestiaires et dans le bus. On dansait avant le match. Mais maintenant, on a changé ça. Depuis qu’on a changé ça, on a gagné la CAN (rires), donc on va continuer sur cette voie. À l’OM, il y a beaucoup d’ambiance, on met la musique, mais après, on est prêts pour faire la guerre, comme je le dis souvent. Mais en sélection, on ne met pas de musique, on reste concentrés, le coach ne voulait pas qu’on mette de la musique », a lâché Sarr.

Avant la CAN 2023, Ismaila Sarr lâche un secret du Sénégal : "On a gagné quand on a arrêté ça"

« Maintenant, on ne le fait plus »

« On a changé. Avant, quand on gagnait les premiers matchs à la CAN ou dans d’autres compétitions, on allait voir les supporters et on dansait. Maintenant, on ne le fait plus. On le fait juste quand on gagne la compétition, mais en poule ou en quart de finale, on ne le fait plus« , a poursuivi le joueur de 25 ans qui veut « revivre des moments comme ça tous les jours ».

Une chose est sûre, le Sénégal va être suivi de près en Côte d’Ivoire. Les jeunes frères d’El Hadji Diouf, qui a joué un rôle capital autour de l’équipe, notamment à quelques heures avant la finale de la CAN 2021 contre l’Égypte, vont devoir batailler très dur pour réaliser une grande compétition.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *