PSX 20240129 103525
dans

Algérie : Accord annoncé pour le successeur de Djamel Belmadi

Par

le


Alors qu’il était bien parti pour rester sur le banc de l’Algérie après son titre de champion d’Afrique en 2019, Djamel Belmadi a été démis de ses fonctions de sélectionneur des Fennecs après une élimination précoce à la CAN 2023. Cependant, la FAF semble déjà trouver son successeur et on annonce même un accord.

Djamel Belmadi a marqué l’histoire du football algérien. A son arrivée à la tête des Fennecs, le technicien local a conduit l’équipe jusqu’au sacre final à la CAN 2019 en Egypte face au Sénégal de Sadio Mané. Un seul but de Bagdad Bounedjah en début de match a suffi aux Fennecs de monter sur la plus haute marche du podium.

Grâce à son discours, sa détermination, son charisme et son travail, Djamel Belmadi est resté sur la même logique avec une série impressionnante de matchs sans défaite, mais malheureusement, il sort à la phase de groupes des deux dernières Coupes d’Afrique des nations 2021 au Cameroun eh 2023 en Côte d’Ivoire sans oublier l’élimination à domicile pour la Coupe du Monde Qatar 2022 face au Cameroun de Rigobert Song.

Après ces échecs répétitifs, Djamel Belmadi a discuté de son avenir avec la FAF (Fédération Algérienne de Football). Les deux parties ont convenu d’une rupture de contrat à l’amiable. Et depuis, l’instance se met la pression pour lui trouver rapidement un successeur à la tête des Fennecs. La piste Hervé Renard a été explorée sans succès. Le technicien français entant en poste en équipe de France féminine. Ensuite, c’est le nom de Zinédine Zidane qui est revenu avec insistance. L’ancien entraîneur du Real Madrid s’est dit flatté par l’attention, mais décline lui aussi l’offre de l’Algérie.

La FAF aurait résolu les différends financiers avec Djamel Belmadi, qui était sur le départ après la décevante performance de l’équipe lors de la CAN 2023. L’accord financier avantageux aurait ouvert la voie à une transition en douceur vers un nouveau sélectionneur.

Lire aussi:  Guinée : Kaba Diawara dévoile sa liste pour l’Algérie avec une grosse surprise et 3 nouveaux de France !

Algérie, accord annoncé avec Vahid Halilhodzic

La Fédération algérienne de football (FAF) semble avoir quasiment conclu un accord pour le remplacement de Djamel Belmadi, avec le retour potentiel de Vahid Halilhodzic à la tête de l’équipe nationale. Après des différends financiers résolus avec Belmadi, la FAF se tourne vers Halilhodzic, ancien sélectionneur des Fennecs de 2011 à 2014.

Bien que Hervé Renard demeure la priorité de la FAF, les informations de la Gazette du Fennec montrent que le dossier avec Halilhodzic est considéré comme quasi-fait. L’ancien sélectionneur des Fennecs entre 2011 et 2014, Halilhodzic, représente une option plus abordable financièrement et pourrait être rapidement opérationnel surtout qu’après la CAN 2023, la CAF enchaîne avec la suite des éliminatoires pour la Coupe du monde 2026.

Avec des matchs qualificatifs pour la Coupe du monde prévus en mars et en juin, la FAF semble privilégier une solution rapide et abordable. Halilhodzic, disponible immédiatement, pourrait prendre en main l’équipe nationale d’Algérie pour ces échéances cruciales, offrant une alternative viable si Renard décline l’offre.

 Halilhodzic, une piste pas si mauvaise mais…

Valid Halilhodzic a déjà démontré à plusieurs reprises, sa compétence avec certaines prouesses sur le banc des équipes africaines. S’il a réussi à qualifier l’Algérie pour la Coupe du monde 2014 lors de son premier passage, son séjour dans le pays aura été parfois tumultueux avec quelques différends avec certains joueurs.

Vahid Halilhodizc

Halilhodzic est connu comme un entraîneur strict qui incarne l’autorité. Il tient compte de chaque détail et tape du poing sur la table pour faire régner l’ordre. Avec des joueurs à fort caractère, ça ne passe pas toujours et forcément, ce n’est pas vraiment les Fennecs ont besoin en ce moment. Avec Djamel Belmadi, c’est un type d’approche similaire où il a même eu une altercation avec Saïd Benrahma, finalement écarté pour la CAN 2023. Au début tout semblait bien marcher, mais la suite a été compliquée pour Belmadi où ses idées ne passent vraiment plus à force d’être strict avec des stars comme Riyad Mahrez, Islam Slimani, Saïd Benrahma, Andy Delort et cie.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *