cmaeroun
dans , ,

CAN 2023 : Une grosse erreur choque tout le Cameroun

Par

le


Le Cameroun a vivement critiqué l’utilisation du drapeau des groupes séparatistes des régions anglophones du pays pour représenter le Cameroun lors d’une émission diffusée mardi soir sur TV5 Monde, qui a depuis reconnu une « défaillance » et présenté ses excuses.

« Le gouvernement de la République exprime son indignation et proteste vigoureusement contre cette grave méprise inacceptable et intolérable commise par un média de l’envergure de TV5 Monde », a déploré le ministère des Communications à la radio-télévision d’État camerounaise.

Le Cameroun s’emporte contre TV5 Monde

Mardi soir, la chaîne francophone internationale a diffusé dans son journal un tableau récapitulatif des matchs de la Coupe d’Afrique des Nations, où était associé au nom du pays le drapeau blanc aux rayures bleues claires de l’ »Ambazonie », l’État unilatéralement proclamé par les rebelles anglophones dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun.

Cameroun

« Un étrange emblème ne correspondant en rien au drapeau du Cameroun », signalent les autorités qui qualifient de « terroristes » les groupes armés indépendantistes établis dans ces régions. Un conflit a éclaté fin 2016 après que le président Paul Biya, qui dirige le pays d’une main de fer depuis plus de 41 ans, a fait réprimer violemment des manifestations pacifiques d’anglophones dans les deux régions, qui se sentaient ostracisées et marginalisées par le pouvoir central dans cette ancienne colonie française.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

Depuis, le gouvernement y a massivement déployé des troupes et les civils sont durement touchés par les affrontements entre séparatistes et armées régulières. Le conflit a fait plus de 6 000 morts et forcé plus d’un million de personnes à se déplacer, selon International Crisis Group. Dans son communiqué, le gouvernement camerounais exige une « rectification sans délai de ce fâcheux impair » qui « sème la confusion dans l’esprit de l’opinion nationale et internationale » et indique avoir pris des dispositions auprès de la chaîne pour « prévenir toute récidive de cette nature ».

Reconnaissant un « manque de vigilance dans la chaîne de production », TV5 Monde a présenté « ses plus sincères excuses » au Cameroun, mais aussi à la Guinée Conakry dont le drapeau était également erroné dans le tableau et indique avoir « reconnu cette défaillance » à plusieurs reprises à l’antenne.

Le Cameroun en huitième de la CAN 2023

Le communiqué de la chaîne insiste sur « l’émotion » particulière provoquée par son erreur au Cameroun et annonce qu’elle veillera « scrupuleusement à utiliser le seul et unique drapeau »: vert, rouge, jaune frappé d’une étoile jaune.

Outre cette grosse gaffe de TV5 Monde, l’équipe du Cameroun se projette au samedi, avec son duel face au Nigéria. Un choc en huitièmes de finale qui pourrait voir le retour de Vincent Aboubakar.

Cameroun

Sur la page officielle des Lions Indomptables, il est annoncé le retour à l’entraînement collectif de Vincent Aboubakar, ainsi que celui de Clinton Njie. Après leur victoire épique contre la Gambie lors du match de la 3e journée du groupe C, les Lions Indomptables ont repris l’entraînement ce mercredi à Bouaké. Les titulaires du match précédent ont effectué une séance en salle à la cité de la CAN, supervisée par Daniel Che Awa, l’un des kinésithérapeutes de la sélection.

Pendant ce temps, Rigobert Song et le reste de son staff ont dirigé les réservistes sur le terrain du lycée technique. Cette séance intense, d’une durée de 90 minutes, a marqué le retour à l’entraînement collectif de Vincent Aboubakar et de Clinton Njie, désormais disponibles pour la suite de la compétition, comme l’indique la page des Lions Indomptables.

Ce retour à l’entraînement du joueur a été confirmé par nos confrères d’Equinoxe Tv. « Blessé à l’entraînement à Yamoussoukro trois jours avant le début de la compétition du Cameroun, Vincent Aboubakar est de retour après dix jours d’indisponibilité. On peut facilement imaginer son impatience : marquer contre le Nigeria le samedi 27 janvier prochain », explique la chaîne bleue qui compte plusieurs journalistes en Côte d’Ivoire.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *