Affiche pour le site can 1
dans ,

CAN 2025 : La CAF confirme déjà la bonne nouvelle pour la Côte d’Ivoire

Par

le


La CAF continue d’acter des choix forts concernant l’arbitrage sur le continent. Pour la prochaine CAN 2025, seuls les meilleurs sifflets du continent seront de la partie. Dans ce sens, la Côte d’Ivoire peut se réjouir pour le moment.

À l’issue d’une édition mémorable organisée par la Côte d’Ivoire, la prochaine phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) aura lieu au Maroc en 2025. Cette annonce suscite déjà l’enthousiasme des amateurs de football à travers le continent, alors que l’événement se prépare à poser ses valises dans le royaume chérifien.

La CAF et la problématique de l’arbitrage

L’un des points forts de la CAN sur le sol ivoirien a été incontestablement l’arbitrage, salué pour sa qualité globale. Toutefois, certains s’en sont plaints, notamment du côté du Sénégal. Vendredi dernier, Aliou Cissé a ouvertement fait part de son désaccord avec certains choix arbitraux lors du match face à la Côte d’Ivoire. « L’arbitrage, j’en avais parlé ici. J’avais sensibilisé sur l’arbitrage depuis 3 ans. Quand Djamel Belmadi en parle, on dit qu’il est un pleureur. Lui, il est là depuis 5 ans. Moi, je suis là depuis 9 ans« , a-t-il commenté.

senegal cote ivoire

« Depuis 9 ans, nous avons bourlingué partout en Afrique et des difficultés au niveau des arbitres, des délégués qui nous mettent la pression, c’est fréquent. Peut-être que ça a été visible lors de ce huitième de finale mais c’est notre quotidien. On a déjà parlé de ça, on en a déjà discuté de ça mais ça ne change pas. Comment l’arbitre n’a pas pu siffler ce penalty. Comment n’a-t-il pas pu aller voir la VAR ? Alors, on dit qu’on sanctionne Krépin Diatta, on peut également me sanctionner et tout le Sénégal avec. Il faut arrêter quand même. Si on veut progresser, il faut que tout le monde évolue », s’est notamment plaint Aliou Cissé.

Cristiano Ronaldo doit-il prendre sa retraite internationale avec le Portugal?

Il convient de rappeler que Krépin Diatta a publiquement accusé certains membres de la CAF de corruption. Ces accusations fracassantes sont survenus à la suite de la défaite de son équipe contre la Côte d’Ivoire (1-1, 4 tirs au but à 5) lors des huitièmes de finale de la CAN 2023, marquée par des décisions contestées de part et d’autre, notamment un carton rouge non attribué à Sadio Mané et un penalty non sifflé en faveur des Lions.

LA CAF mise sur 3 arbitres ivoiriens

Le Maroc, également éliminé en huitièmes de finale de la CAN 2023 après une défaite 2-0 contre l’Afrique du Sud, a lui aussi exprimé son sentiment d’injustice concernant l’arbitrage. Durant la compétition, la CAF avait tenu à défendre son bilan de la CAN 2023. Lors d’une conférence de presse, le secrétaire général de l’instance, Veron Mosengo-Omba, a abordé la question de l’arbitrage lors de la CAN 2023.

Veron Mosengo Omba CAF

 « Jusqu’à présent, nous entendons dire que l’arbitrage est de qualité et de très haut niveau. En ce qui concerne les critiques concernant la VAR, vous savez que lorsqu’on gagne, on estime toujours que l’arbitrage est bon, et lorsqu’on perd, on le trouve mauvais. C’est un débat que je préférerais éviter. Tout le monde a le droit de critiquer, et je ne me sens pas personnellement visé. Il est légitime de critiquer la CAF, mais il faut être juste dans ses propos », a-t-il déclaré.

Sous ce rapport, la Confédération Africaine de Football (CAF) aspire à maintenir cette excellence lors de la compétition à venir au Maroc. Dans cette perspective, la CAF a dévoilé une liste de 32 arbitres sélectionnés pour une phase de préparation intensive. Parmi les arbitres retenus figurent trois représentants de la Côte d’Ivoire, dont Traoré Ibrahim Kalilou en tant qu’arbitre central, accompagné de Nouho Ouattara et Ngoh Adou Herman en tant qu’assistants. Ces trois arbitres ivoiriens avaient déjà officié lors de la précédente édition de la CAN, démontrant leur compétence et leur expérience sur la scène continentale.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *