FotoJet 5 3
dans , ,

Verdict de la FIFA : Le Sénégal dépassé, bonne nouvelle en vue pour la RDC

Par

le


Va-t-ton vers un gros chamboulement dans le Groupe B des Eliminatoires de la Coupe du Monde, zone Afrique ? La RDC pourrait bénéficier d’un verdict de la FIFA dans l’affaire Jusif Ali. Une décision à venir de l’instance mondiale pourrait redistribuer les cartes dans cette poule.

La République Démocratique du Congo (RDC) pourrait prochainement ravir la tête du groupe B au Soudan et passant devant le Sénégal, dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde 2026. Les Léopards espèrent un dénouement favorable suite à leur recours contre le Soudan, déposé en novembre dernier. En cause, la présence jugée irrégulière de l’ailier soudanais Jusif Ali lors de la rencontre qui a vu la défaite de la RD Congo (1-0) lors de la deuxième journée des éliminatoires. Selon la plainte congolaise, Jusif Ali aurait disputé ce match crucial avec un passeport finlandais, le rendant ainsi inéligible pour représenter le Soudan dans cette compétition officielle.

La FIFA devrait trancher en faveur de la RDC

Si la FIFA reconnaît que le joueur soudanais, qui depuis cette date n’a plus rejoué avec les Crocodiles du Nil, n’aurait pas dû faire son apparition sur la pelouse du Martyrs of Benina Stadium, la RD Congo pourrait récupérer les trois points de la victoire sur tapis vert. Conséquence ? Les Léopards prendraient la tête du Groupe B, actuellement occupée par le Soudan, avec 10 points, devançant le Sénégal (2e, 8 points) et reléguant les Soudanais à la troisième place avec 7 points.

Mais on est encore loin de tout ça, même si on se souvient que la RD Congo a déjà gagné ainsi face à la Mauritanie, lors des qualifications à la CAN 2023. Dodo Nlandu, team manager de la sélection congolaise, s’est montré confiant quant à l’issue de ce dossier. « Le joueur n’était pas autorisé à jouer avec un passeport finlandais. C’est donc un joueur finlandais qui a joué avec le Soudan. Comme ce n’était pas un match amical, les textes stipulent qu’il y a infraction. Nous de notre côté, on a posé une réserve et on a fait constater la dénonciation 24h après. Le problème était au niveau du service informatique de notre fédération qui a fait traîner », a-t-il révélé.

« On est en procédure pour relancer la dénonciation. On est encore en procédure mais dès que les documents seront envoyés, je pense qu’on obtiendra gain de cause. Nous nous sommes simplement basés sur les textes du règlement », a-t-il expliqué dans une déclaration relayée par Leopard Leader Foot.

C’est déjà arrivé et c’était encore lors d’Eliminatoires au Mondial

La décision finale de la FIFA est attendue avec impatience, car elle pourrait redistribuer les cartes au sein du groupe B et changer la dynamique de la compétition.  Les supporters congolais retiennent leur souffle, espérant que leur équipe nationale se voit attribuer cette victoire administrative qui les placerait en pole position pour la qualification à la Coupe du Monde 2026. Le football africain avait déjà connu ce genre de bisbilles.

Le 14 novembre 2017, lors d’un match crucial des éliminatoires pour la Coupe du Monde, le Maroc affrontait la Côte d’Ivoire. Les Lions de l’Atlas remportaient la rencontre 2-0, assurant ainsi leur qualification pour le Mondial en Russie. Cependant, l’entrée en jeu d’Omar El Kaddouri à la 83e minute allait susciter une polémique qui remettait en question ce succès. El Kaddouri, joueur né à Bruxelles et possédant la double nationalité maroco-belge, n’avait pas complété toutes les procédures administratives requises par la FIFA pour être éligible à jouer sous les couleurs du Maroc.

Le milieu de terrain n’aurait pas obtenu la validation de son changement de nationalité sportive auprès de l’instance internationale du football. « Le joueur n’était pas autorisé à jouer avec son passeport belge », avait alors déclaré Mamadou Koulibaly, le directeur technique de la Fédération Ivoirienne de Football, dans des propos relayés par la presse locale. La Fédération Ivoirienne de Football avait immédiatement lancé une procédure pour faire valoir ses droits comme l’a fait la RDC.

Commentaires

2 réponses à “Verdict de la FIFA : Le Sénégal dépassé, bonne nouvelle en vue pour la RDC”

  1. Avatar de
    Anonyme

    Oui nous serons très heureux après la décision de la FIFA contre le Soudan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *