1200 L psg coupe du monde nasser al khelaifi rpond aux critiques autour du qatar et voque son avenir paris
dans

PSG: Le message de Nasser Al-Khelaïfi aux Parisiens après la qualification !

Par

le


Le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi était du voyage mercredi soir en Allemagne à Dortmund pour supporter Kylian Mbappé et ses coéquipiers. Avec l’objectif de la qualification atteint, Nasser est allé s’adresser à ses joueurs dans le vestiaire.

Mercredi soir, les Parisiens ont arraché la qualification pour les 8es de finale de la Ligue des Champions grâce à un nul obtenu sur la pelouse du Borussia Dortmund conjugué à la victoire de l’AC Milan à Newcastle. Au bord du gouffre pendant une grande partie de la rencontre, les hommes de Luis Enrique seront bien présents au printemps pour rêver, encore une fois, plus grand. Après la rencontre, Nasser Al-Khelaïfi a pris la parole devant les caméras de télévision, mais s’était d’abord arrêté dans le vestiaire pour saluer la performance.

[totalpoll id= »794558″]

Selon ce qu’a dévoilé le journal Le Parisien ce jeudi matin, Nasser Al-Khelaïfi a axé son discours sur le futur : « Il y a de belles perspectives si vous continuez à travailler dur, à vous améliorer et à toujours être une équipe », a-t-il expliqué, en revenant sur l’été mouvementé et les nombreuses agitations qui avaient rendu l’été particulièrement mouvementé. Il a aussi mis en avant la jeunesse d’une équipe, l’une des plus jeunes du siècle au PSG, qui avait réussi à se sortir d’une situation difficile. Le PSG attend désormais leur adversaire pour le mois de février. Le tirage au sort aura lieu ce lundi du côté du siège de l’UEFA.

Dortmund vs PSG, ce qui s’est passé durant la rencontre ?

Sur un fil lors de la 6e journée du groupe F de la Ligue des champions, il est allé chercher un match nul capital sur la pelouse du Borussia Dortmund, mercredi (1-1). Ce résultat, combiné à la victoire du Milan à Newcastle (1-2) fait les affaires de Parisiens, qui finissent à la 2e place derrière le BvB mais devant les Milanais et valident leur ticket pour les 8es de finale. Ce ne fut toutefois pas évident du tout.


Car Paris a tremblé et doit son salut à un joueur de 17 ans. Face au grand enjeu de la soirée, Luis Enrique avait misé sur la vitesse et la vivacité au milieu de terrain comme en attaque. Il a fait confiance à Vitinha pour occuper le poste de sentinelle aux côtés de Kang-In Lee et Warren Zaïre-Emery et laissé Manuel Ugarte sur le banc. Il a également aligné Bradley Barcola et Randal Kolo Muani.

Lire aussi:  Klopp balance sur Courtois à 13 jours de la finale: « Cette enflure de Courtois… ce soir là »


Face à des Borussen mordants, ses hommes ont d’abord peiné à trouver leurs marques et l’offensif arrière droit Marius Wölf leur a posé de gros soucis (14e). Les Parisiens ont toutefois montré leurs arguments et joliment répondu. Mbappé a déboulé dans la surface adverse, contourné le gardien et tiré vers le but vide, mais Niklas Süle a réussi un sauvetage miraculeux (17e). Barcola a eu beau vite revenir à la charge, il a pourtant tiré sur le poteau (20e).

PSG


Kolo Muani a également déboulé dans la surface adverse avant de mal assurer son petit tir de l’extérieur du droit (24e). En fin de première période, l’ancien Nantais a buté sur Gregor Kobel (45e). Avant cela, Dortmund avait répondu dans une rencontre intense et ouverte. Et Gianluigi Donnarumma avait tenu bon face à Marco Reus (26e) et Salih Özcan (32e). Pendant ce temps, Newcastle avait ouvert le score contre le Milan et tenait provisoirement la 2e place synonyme de qualification.
picture

Au lieu de hausser encore le ton après la pause et de mieux finir ses attaques, le PSG s’est laissé surprendre par l’intense pressing allemand. Achraf Hakimi a perdu le ballon aux abords de sa surface et Niclas Füllkrug a pu servir Karim Adeyemi pour une ouverture du score de près (1-0, 51e). Malgré tout, ce but a secoué les Parisiens, qui ont rapidement réagi. Mbappé est allé percuter sur la gauche avant de donner en retrait pour Zaïre-Emery, qui a égalisé d’un puissant tir rasant en entrant dans la zone de vérité (1-1, 56e).

Alors qu’il n’était initialement pas attendu pour ce match après sa blessure à une cheville, le joueur de 17 ans a ouvert son compteur en C1 et est devenu le plus jeune buteur français de la compétition devant Karim Benzema et Mbappé (même si George Ilenikhena a fait encore mieux avec Anvers ce mercredi soir). Le match est resté indécis jusqu’au bout et Donnarumma a dû résister à Donyell Malen (62e).
Le PSG a cru prendre l’avantage mais Mbappé était hors-jeu avant d’aller marquer, ce qui n’a pas échappé au VAR (76e). Mis au courant de l’égalisation puis du but d’avance des Milanais à St James’ Park, les Parisiens ont gelé le ballon dans les dernières minutes en se contentant de la 2e place. Ils assurent l’essentiel avec cette 12e qualification de suite pour les 8es de finale de la Ligue des champions. Ils pourraient toutefois de nouveau trembler en suivant le tirage au sort lundi prochain à midi.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *