sng1
dans ,

Cameroun : Le départ de Rigobert Song acté, son successeur désigné

Par

le


Rigobert Song ne va finalement pas survivre de la CAN 2023 médiocre du Cameroun. Le sélectionneur national des « Lions Indomptables » va imminemment perdre sa place au profit d’un autre entraîneur camerounais.

La déception est palpable au Cameroun alors que la sélection nationale, les Lions Indomptables, a été éliminée de la Coupe d’Afrique des Nations 2023 par le Nigeria, sur un score de 2-0 lors des huitièmes de finale. Cette défaite a mis en lumière les critiques déjà présentes depuis des mois à l’égard de Rigobert Song, le sélectionneur national.

Un nouvel entraîneur pour le Cameroun

Après cet échec cuisant, Rigobert Song s’est retrouvé en première ligne, cherchant à défendre son équipe en mettant en avant la jeunesse de ses joueurs. En conférence de presse, il a souligné le rôle prépondérant de la jeunesse dans cette élimination précoce, déclarant : « Aujourd’hui, j’ai une équipe jeune. J’ai des jeunes joueurs qui découvrent. Quand vous êtes face à cette équipe du Nigeria qui est bien en place et que vous leur accordez un but comme celui-là, mes joueurs n’ont pas encore cette capacité de pouvoir atteindre un certain niveau. Donc c’est en commettant des erreurs qu’ils vont grandir ».

Cameroun

Malgré cette défense, les spéculations sur l’avenir de Rigobert Song se sont intensifiées. Alors qu’aucune décision officielle n’a été communiquée par la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), le journaliste réputé Richard Naha a affirmé, en se basant sur des sources fiables, que le contrat de Rigobert Song, qui expire fin février, ne sera pas reconduit.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

Selon lui, un entraîneur camerounais devrait lui succéder, avec des rumeurs pointant vers Tom Saintfiet, ancien sélectionneur de la Gambie. Tom Saintfiet, un entraîneur belge expérimenté de 50 ans, est désormais disponible après avoir quitté son poste avec la Gambie. Les discussions autour de sa nomination s’intensifient, laissant entrevoir la fin imminente de l’aventure de Rigobert Song à la tête des Lions Indomptables.

Au Cameroun, la FECAFOOT est en crise

Cette annonce survient dans un contexte déjà instable, alors que Samuel Eto’o, président de la Fecafoot, a voulu jeter l’éponge. Lundi dernier, Samuel Eto’o a soumis sa démission aux membres de l’instance exécutive fédérale et les a encouragés à faire de même, selon un communiqué publié mardi matin par le secrétaire général de la Fécafoot, Blaise Djounang. Le texte précise également que « les membres du Comité exécutif ont choisi de poursuivre leur mandat et ont unanimement rejeté la démission du président ».

Cameroun

Depuis son élection à la tête de la Fécafoot le 11 décembre 2021, Eto’o va continuer son mandat de quatre ans, tout comme les autres membres du comité exécutif qui souhaitent « poursuivre dans la même dynamique le travail de reconstruction et de développement du football camerounais », indique le communiqué. Initialement, la réunion du Comité exécutif était prévue pour « évaluer la participation » des Lions Indomptables à la CAN en Côte d’Ivoire. L’équipe dirigée par le sélectionneur Rigobert Song a été éliminée en huitièmes de finale par le Nigeria (2-0).

Samuel Eto’o est confronté à une opposition interne au sein de la Fécafoot. Il est notamment critiqué pour sa gestion autoritaire, des soupçons de matches truqués et son contrat de sponsoring personnel avec un site de paris. Ses détracteurs ont même écrit à la Fifa et à la CAF pour exprimer leurs plaintes. Guibaï Gatama, membre du Comité opposé à la direction actuelle de la Fécafoot, a commenté : « Le président ne peut pas présenter sa démission devant le Comité exécutif, mais devant l’Assemblée générale qui l’a élu, tout comme les autres membres du Comité exécutif ». Gatama avait été exclu par la Fécafoot avant que le tribunal arbitral du sport (TAS) n’annule cette sanction en août 2023.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *