cote1 1 1
dans , ,

Côte d’Ivoire : Le coup de pression surprenant de Gervinho aux joueurs

Par

le


Alors que la Côte d’Ivoire va jouer sa demi-finale dans quelques heures, Gervinho a pris la parole. Sur les antennes de RMC Sport, l’ancien international met la pression aux hommes d’Emerse Faé.

Dans son interview accordée à l’émission « L’After foot » diffusée sur RMC, une chaîne de télévision française, l’ancien attaquant de Lille s’est exprimé avec passion sur les enjeux de la CAN 2023, un peu trop passionnément sans doute. Pour lui, la victoire de son pays est primordiale et même « dramatique » si elle ne se réalise pas. Un coup de pression envers les joueurs.

Gervinho galvanise « un peu trop » les Ivoiriens

L’ancien champion d’Afrique en 2015 a souligné l’investissement considérable du gouvernement ivoirien pour assurer le succès de la compétition sur le sol ivoirien. « On a mis tout ce qu’il faut comme moyens pour que cette Coupe reste en Côte d’Ivoire. On n’a pas envie que l’Afrique du Sud ou le Nigeria viennent prendre la coupe chez nous. Oui, ce serait dramatique si elle partait de chez nous », a-t-il déclaré.

Gervinho

Alors que la Côte d’Ivoire se prépare pour affronter la République démocratique du Congo (RDC) en demi-finale, l’ancien coéquipier de Didier Drogba en équipe nationale insiste sur l’importance de la victoire, quel que soit le scénario. « Nous sommes imprévisibles. Quel que soit le scénario, je veux que la Côte d’Ivoire gagne car nous sommes à un pas de la finale », a-t-il affirmé avec détermination.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

Cependant, la tâche de la Côte d’Ivoire ne sera pas aisée, car elle devra se passer de quatre joueurs clés, suspendus pour diverses raisons. Malgré ces absences, l’entraîneur Emerse Faé demeure confiant, mettant en avant l’unité et l’état d’esprit positif au sein de l’équipe. « Les absents ne seront pas là physiquement mais ils sont avec nous », a-t-il souligné lors de la conférence de presse d’avant-match.

En effet, l’objectif est clair : poursuivre sa quête vers la gloire continentale. Avant cette gloire, il faudra les choses dans cette demi-finale face à la RDC. Ça tombe bien, la Côte d’Ivoire a un ascendant historique sur son adversaire du jour.  

La Côte d’Ivoire de Gervinho a l’ascendant

Tout d’abord, la CAN 1965 s’est déroulée en Tunisie. C’était une première pour la Côte d’Ivoire et la RDC (alors appelée le Zaïre) qui se sont affrontées lors de cette édition dans un match de poule. Les Ivoiriens ont dominé les Congolais grâce à un triplé de leur attaquant Eustache Manglé.

Gervinho

Ensuite, lors de la CAN 1988 au Maroc, les deux équipes se sont retrouvées à nouveau. Les Léopards ont ouvert le score à la 37e minute grâce à Eugène Kabongo. Les Ivoiriens ont cherché à égaliser et ont réussi à le faire à la 74e minute grâce à Abdoulaye Traoré, alias Ben Badi. Les deux équipes se sont encore rencontrées lors de la CAN 2002 au Mali. Cette fois-ci, ce sont les Congolais qui ont pris le dessus en éliminant la Côte d’Ivoire de la compétition (3-1).

Un autre affrontement a eu lieu lors de la CAN 2015 en Guinée Équatoriale. Yaya Touré a ouvert le score à la 20e minute pour les Éléphants. Quatre minutes plus tard, Dieumerci Mbokani a égalisé sur penalty. Cependant, Gervinho (41e minute) et Wilfried Kanon (68e minute) ont permis à la Côte d’Ivoire de se qualifier pour la finale. Et de nouveau, à la CAN 2017 au Gabon. Les Éléphants, auréolés de leur titre de champion d’Afrique, ont affronté les Léopards en match de poule, les ayant battus en demi-finale lors de l’édition précédente. Après un match épique, les deux équipes se sont quittées sur un score de parité (2-2).  

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *