424890227 429417119422712 2874855511611263892 n
dans , , ,

Gervinho : « Si on fait ça, la Côte d’Ivoire gagnera tout le monde »

Par

le


Gervinho connaît la recette pour une victoire finale de la Côte d’Ivoire, dans cette CAN 2023. Il a prodigué quelques conseils à ses « jeunes frères ».

Les quarts de finale de la CAN 2023 devraient nous réserver des affrontements palpitants. Après une rencontre électrisante en huitièmes de finale contre le Sénégal, les Éléphants de la Côte d’Ivoire se préparent à croiser le fer avec les redoutables Aigles du Mali. La tension monte alors que le match est prévu pour ce samedi 3 février 2024 à 17h GMT au stade de Bouaké.

Gervinho loue l’état d’esprit des Éléphants

Sur les ondes de CANAL +, l’international ivoirien Gervinho, a partagé ses réflexions sur les performances récentes des Éléphants, tout en appelant à la sérénité avant ce choc tant attendu. « Je félicite les joueurs. Ils ont eu un bon état d’esprit. Le jeune Seri Jean-Mickaël a assuré au milieu. C’était une nouvelle expérience pour Fae. Je l’ai vu à l’œuvre à Nice. On lui a donné sa chance. Il est en train de prouver », a déclaré Gervinho, exprimant ainsi sa confiance en l’équipe ivoirienne.

v

S’appuyant sur l’unité et la détermination de l’équipe, Gervinho a souligné la capacité des Éléphants à rivaliser avec n’importe quelle équipe. « Avec cet état d’esprit, le jeu d’équipe. Cette volonté de faire plaisir aux Ivoiriens. On peut battre n’importe quelle équipe. Les éléphants sont en confiance. Le Mali aussi j’adore leur football. Aujourd’hui, ils sont parmi les nations favorites pour la CAN. On aura droit à un bon match », a-t-il ajouté, laissant entrevoir un affrontement épique entre deux équipes déterminées.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

Cependant, Gervinho a également adressé un message d’apaisement, conscient de la rivalité historique entre la Côte d’Ivoire et le Mali. « Mon souhait pour ce match est que ça reste au niveau du football parce qu’il y a une rivalité entre la Côte d’Ivoire et le Mali. Les supporteurs ont commencé à lancer ce derby. Mais, il faut que cela ne déborde pas et reste qu’au niveau du football », a conclu le champion d’Afrique 2015. Des mots forts sur lequel pourra s’appuyer le sélectionneur de la Côte d’Ivoire.

Gervinho conseille, Emerse Faé adoube

D’ailleurs, en ouverture de la séance collective de mardi dernier, le sélectionneur par intérim Emerse Faé, qui a réussi son baptême du feu avec l’équipe A, a adressé des paroles rassembleuses à ses joueurs. « Félicitations encore. Maintenant, le défi est là : vous avez placé la barre si haut que samedi, l’objectif minimal est de la maintenir à ce niveau. Nous ne pouvons pas faire moins. Ce que nous avons réalisé hier (lundi) représente le minimum », a-t-il souligné.

hju

Ensuite, après avoir annoncé le programme, il a ajouté : « Samedi à 17h, nous jouerons notre quart de finale pour nous qualifier pour mercredi. C’est ça l’objectif (…). Cela nécessitera beaucoup d’humilité. Nous avons été excellents hier, mais nous restons calmes, nous n’oublions pas d’où nous venons et comment nous en sommes arrivés là..

Après avoir encaissé une défaite 4-0 contre la Guinée équatoriale avant de se qualifier en tremblant jusqu’au bout pour les éliminatoires à élimination directe, les Éléphants sont en mission depuis. Avec les éliminations du Sénégal et du Maroc, les deux derniers rescapés des huit quarts de finaliste de l’édition précédente, les Éléphants redeviennent favoris à domicile, aux côtés du Nigeria. Cependant, il faut rester vigilant face aux surprises et aux scénarios fous de cette 34e édition.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *