co1
dans , ,

Côte d’Ivoire vs Mali : L’image écœurante à 7 heures du match

Par

le


Alors que le Mali défie la Côte d’Ivoire, ce samedi, pour les quarts de finale de la CAN 2023, la tension est à son comble et certains supporters dérapent.

Si la CAF a recadré certains journalistes face à leurs dérapages répétitifs durant la CAN 2023, il faudra également mettre les bouchées doubles pour la vérification des messages de certains supporters.

Côte d’Ivoire vs Mali, déjà une maladresse

Le football, par essence, permet une union des peuples. La Coupe d’Afrique des Nations entre ainsi dans ce sillage avec beaucoup de Nations sœurs qui se rencontrent.

 C’est le cas ce samedi, entre le Mali et la Côte d’Ivoire. Seulement, une image écœurante est venue troubler la fête qui s’annonce belle. Un supporter qui se présente comme ivoirien est apparu avec une image estampillée du message : « Hey Franck Kessié, montre au peuple malien que le football est différent du coup d’État ».

[totalpoll id= »794558″]
https://twitter.com/Youssou00223/status/1753714415088640125?s=20

Un message politique donc, alors que les tensions politiques entre les deux pays se sont exacerbées après l’annonce de la sortie du Mali de la CEDEAO. La rivalité ne devrait se sentir que sur le terrain et entre les deux équipes, le Mali reste encore loin derrière. Pour accéder aux demi-finales de la CAN, le Mali doit briser, en quart de finale, la malédiction qui l’empêche souvent de vaincre la Côte d’Ivoire. Sur plus de 30 rencontres, les Aigles ne se sont imposés que 4 fois contre les Éléphants.

« Mali puissanci ! » Le cri de ralliement de l’équipe nationale du Mali a souvent retenti lors des confrontations des Aigles, mais face à la solide défense des Éléphants, les Maliens ont souvent été déçus.

Lire aussi:  Mondial 2026 (Q) : La Côte d’Ivoire d’Emerse Faé perd ses premiers points au Kenya

Côte d’Ivoire vs Mali, dualité historique

Mali vs Côte d’Ivoire, un derby entre voisins très proches, a souvent tourné à l’avantage des Ivoiriens. Depuis leur première rencontre en 1965, sur les 32 matchs disputés entre les deux pays, le Mali a perdu 19 fois, pour seulement 4 victoires et 9 matchs nuls.

Côte d’Ivoire

Ces statistiques rendent optimistes les supporters ivoiriens à l’approche du quart de finale entre les Éléphants et les Aigles du Mali ce samedi à Bouaké (17h GMT). C’est une sorte de malédiction que l’équipe malienne n’arrive pas à briser, une situation qui perdure à travers les générations de joueurs. Amadou Pathé Diallo, ancien international malien et ex-entraîneur adjoint de la sélection, en témoigne : malgré ses efforts, il n’a jamais réussi à battre la Côte d’Ivoire en tant que joueur ou entraîneur. Cette malédiction semble persister depuis des décennies.

Lors de la CAN 2012, la Côte d’Ivoire a mis fin au rêve du Mali de disputer sa première finale de Coupe d’Afrique depuis 1972, en l’éliminant en demi-finale (1-0). Alain Giresse, sélectionneur de l’époque, se souvient que la « malédiction » était un sujet de discussion récurrent. Évoquer un match contre la Côte d’Ivoire était synonyme de difficultés pour l’équipe malienne. Il insiste cependant sur l’importance de rester positif malgré ces statistiques.

Pathé Diallo annonce que le Mali-Côte d’Ivoire de ce samedi 3 février sera « le plus grand derby de toute l’histoire du football malien ». Les Aigles sont déterminés à ne pas être une fois de plus impuissants face aux Éléphants.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *