1 11
dans , , ,

Chancel Mbemba enfonce Walid Regragui : « Le mot qu’il a dit »

Par

le


L’altercation entre Chancel Mbemba et Walid Regragui ne dit pas tous ses secrets. Le défenseur congolais, bien qu’évasif, laisse entendre que le technicien marocain lui a adressé des paroles déplacées.

Ce dimanche après-midi, le Maroc et la RDC ont conclu leur affrontement sur un score de parité (1-1) lors de la deuxième journée du groupe F de la CAN 2024. Malgré cela, l’après-match a été marqué par une vive altercation entre les deux équipes.

L’incident a débuté par un accrochage entre Walid Regragui et Chancel Mbemba en fin de rencontre. Bien que l’entraîneur marocain ait apaisé la situation lors de la conférence de presse, le défenseur de l’Olympique de Marseille est resté évasif dans la zone mixte.

Chancel Mbemba charge Regragui

« Je respecte le coach qui est un grand monsieur. La télévision a coupé les vidéos, mais moi je les ai. J’ai pas besoin de les balancer. Je garde mon silence c’est mieux, je suis comme ça. Tout le monde me connaît, je respecte tout le monde, j’ai pas besoin de tirer quelqu’un mais la justice de Dieu est là. Quand je joue au football je joue normalement, je suis pas un super joueur. Ce mot-là qu’il a sorti, c’est le coach lui-même qui le dira. Lui-même va parler », a déclaré Mbemba.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

Chancel Mbemba

Plus de détails devraient émerger dans les prochaines heures, jetant une lumière sur cette histoire controversée de la CAN 2023.

Dans cette CAN 2023, le Maroc a débuté en force dans le choc du groupe F, prenant l’avantage dès la 2e minute avec une tête d’En-Nesyri suite à un centre précis d’Hakimi. L’ouverture du score a été confirmée après une interruption de quatre minutes en raison d’un problème d’oreillette de l’arbitre, sur un corner de Ziyech repris par Hakimi (1-0, 6e). Cherchant à se mettre à l’abri, le Maroc a vu la tentative de Ziyech stoppée par le gardien congolais Mpasi (11e).

Chancel Mbemba et ses hommes ont tenu

Cependant, les Léopards ont riposté avec des occasions de Bongonda, dont la reprise a été contrée, et Mbemba, qui a manqué une opportunité à bout portant (12e, 13e). En-Nesyri a également eu l’occasion de doubler la mise, mais son contrôle a été perturbé par Mbemba et Mpasi (31e). Le Maroc, après un départ énergique, a concédé des occasions aux Congolais, notamment une déviation dangereuse de Saïss sur un corner (33e) et un penalty manqué par Bakambu, arrêté par Bounou (42e).

Au retour des vestiaires, le sélectionneur congolais a effectué des changements, remplaçant Baka par Batubinsika. Ce dernier s’est montré menaçant sur un corner, frôlant le poteau (48e). Malgré la persistance du danger marocain, avec un centre d’Hakimi pour Boufal (52e), les changements de Desabre ont porté leurs fruits. Elia, lancé par une passe en profondeur, a égalisé en passant en retrait pour Mvumpa (1-1, 76e).

Chancel Mbemba

Les Marocains, épuisés, ont subi la pression congolaise, repoussant des centres dangereux et une frappe de Mayele (77e, 90e). Le match s’est conclu sur un 1-1, marqué par une brève altercation entre le sélectionneur marocain Regragui et le capitaine congolais Mbemba. Le Maroc, leader provisoire avec 4 points (+3), devra attendre le dernier match contre la Zambie pour confirmer sa qualification. La RDC, deuxième avant le match entre la Zambie et la Tanzanie, devra remporter son dernier match pour espérer atteindre les huitièmes de finale.

Commentaires

5 réponses à “Chancel Mbemba enfonce Walid Regragui : « Le mot qu’il a dit »”

  1. Avatar de Nestor
    Nestor

    Les marocains sont racistes.

    1. Avatar de Dommarco
      Dommarco

      Arrêtez un peu de dire les Marocains sont racistes

    2. Avatar de Fouad
      Fouad

      si vraiment les propos de Regragui était raciste, pourquoi Mbemba est rester silencieux sur les mots qu’il a employé? En plus il dit qu’il a une vidéo, du coup montrons par A+B que les propos sont racistes, et nous marocains nous désolidariserons de Regragui… Si il ne montre pas, c’est qu’il n’y a rien car je ne comprends pas le silence dans le racisme car il faut dénoncer non?

  2. Avatar de Lehrer Wiks Philalète
    Lehrer Wiks Philalète

    Walid Regragui, victime de sa propre langue!
    Il est difficile à l’homme à l’état de la nature, de juguler ses appétits ou ses émotions.

  3. Avatar de Mabassa DG
    Mabassa DG

    Moi je pense que on est tous les africains , arrêté tous ça car l’Afrique a besoin d’évolution OK ! vous les pays magrebiens ne pensée pas vous êtes des européen arrêté avec vos comportement busard qui n’honore pas l’Afrique on est tous africains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *