FotoJet 21
dans ,

« Guardiola l’avait dit au Barça mais ils ont refusé », la terrible révélation en Espagne

Par

le


De nouvelles révélations tombent, quelques jours après l’annonce de la retraite de Toni Kroos, cette fois-ci, du côté du Barça. Le milieu de terrain allemand aurait pu connaître une carrière dorée, tout autant que celle qu’il a réussie au Real Madrid, du côté de la Catalogne.

Comme chaque vendredi, Manuel Jabois et Ramón Besa analysent, dans ‘El Sanhedrín Ilustrado’, les moments forts de la semaine dans le monde du football. Sans aucun doute, l’actualité la plus marquante a été le limogeage de Xavi Hernández et l’arrivée de Hansi Flick comme entraîneur du FC Barcelone, ainsi que l’annonce de Toni Kroos, qui arrêtera officiellement sa carrière à la fin de la saison.

Le Barça a manqué le coup pour Toni Kroos

L’annonce de Toni Kroos a été un « choc » pour beaucoup, en raison de sa grande forme. « Triste et reconnaissant du départ de Kroos, mais pas surpris, car si je l’attendais de quelqu’un, c’était de lui », a ainsi défini Manuel Jabois. « En général, on a tendance à tout étirer, mais il a été peu cupide. De nombreux clubs saoudiens lui offriraient beaucoup pour y terminer sa carrière« , ajoute-t-il.

Barça

Le monde du football évolue très vite et il est très difficile pour les joueurs de rester au plus haut niveau pendant de nombreuses années. Toni Kroos fait exception, et loin d’attendre que son jeu se dégrade pour raccrocher les crampons, il a décidé de se retirer alors qu’il lui reste encore beaucoup à donner au football. « C’est un gars qui continuera à être indiscutable à Madrid dans les matchs importants parce que c’est celui qui connaît le mieux l’équipe et celui qui contrôle le mieux le ballon », dit Jabois.

[totalpoll id= »794558″]

« Mais c’est lui qui commande, tu ne peux rien lui reprocher, il faut le remercier. Quand il est arrivé à Madrid, il a dit qu’il rêvait de gagner une Ligue des Champions, il en a déjà quatre et il se battra pour la cinquième », a-t-il ajouté. « Les grands joueurs ont toujours de bonnes réponses », déclare Ramón Besa à propos de Kroos. « Quand Guardiola a quitté le Bayern Munich, je lui ai posé des questions sur Kroos, car à cette époque, on ne savait pas s’il irait à Madrid ou au Barça. En fait, Guardiola a informé le Barça concernant Kroos, mais le club a finalement refusé sa signature et le joueur a décidé de signer à Madrid », ajoute Besa.

Lire aussi:  Xavi s’en va, le remplaçant complètement fou choisi par le Barça

Le Barça lâche Xavi pour Hansi Flick

« Dans une équipe aussi vorace et compétitive que Madrid, sa pause et sa façon de lire les matchs se démarquent. Il y a des footballeurs universels, si bons qu’ils peuvent jouer dans n’importe quelle équipe et s’adapter à n’importe quelle situation, et Kroos en fait partie », conclut Besa. L’autre sujet, c’est le limogeage de Xavi Hernández comme entraîneur du FC Barcelone qui intervient après plusieurs semaines d’incertitude sur l’avenir de l’entraîneur culé.

Barça

Après une conférence de presse commune entre Joan Laporta et Xavi Hernández au cours de laquelle l’entraîneur du Barça a été confirmé, Xavi a fait des déclarations qui n’ont pas plu à l’équipe dirigeante. Après cela, Laporta a passé plusieurs jours à « esquiver » l’entraîneur de Terrassa jusqu’à ce qu’il annonce finalement qu’il ne continuerait pas à être l’entraîneur du Barça la saison prochaine. « Ce qui me surprend le plus, c’est qu’à ce moment-là, ils avaient besoin d’un entraîneur », déclare Besa.

« Cette erreur a duré et les choses se sont terminées comme prévu. Il est compréhensible de penser que Xavi ne pouvait pas débuter la saison prochaine comme entraîneur du Barça. Ce qui n’est pas compréhensible, c’est la manière dont il a été torturé, maltraité et ignoré », conclut Besa.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *